Orchidees Isere

Logiciels de gestion des métadonnées Mise à jour 18/10/2018

Liste des logiciels gratuits décrits dans cette page

Cette page évolue au fil du temps
Je n'ai testé que des logiciels fonctionnant (entre autres) sous Windows, marqués ici avec la flèche vert clair.

Table des matières
( nouveau) Exiftool
ExiftoolGUI V3
ExiftoolGUI V5
IPTCExt
PyExifToolGUI
Exifer
Exif Pilot
MetaEditor
FastPhotoTagger
XnView
XnViewMP
Geotag
Picageotag
Geosetter
Picasa
AvPicFaceXmpTagger
Daminion
JPhototagger
iTag
Pictomio
Piwigo
Phototheca
QuickImageComment
Studioline photo basic
Shotwell (Linux)
Digikam (Linux)
Gthumb (Linux)
Geeqie (Linux)
Darktable (Linux) (Windows aussi )
BonaView
Diffractor
GTK Raw Gallery
Helicon photo safe
Zoner photo studio
Picture Information Extractor
AnalogExif
Metadata++
Photogrok
Picture Metadata WorkPlace
(nouveau) Conclusion

ExifTool

Exiftool est un utilitaire extraordinaire qui peut être utilisé seul, ou qui est utilisé par d'autres logiciels, pour lire ou écrire des métadonnées dans les photos
Il comporte un très grand nombre d'options ou de paramètres possibles, et gère une quantité impressionnante de métadonnées et de formats de fichiers.
Vous trouverez dans cette page une présentation de quelques logiciels utilisant Exiftool,

Cette documentation a été déplacée, une nouvelle page spéciale pour ExifTool est en cours de rédaction

Lire ma page de documentation exiftool en français, avec de nombreux exemples.

J'ai écrit un paragraphe sur l'utilisation d'Exiftool avec XnViewMP dans la doc que j'ai écrite pour ce logiciel. C'est dans le chapitre 11, paragraphe 11N.
Il y a plusieurs exemples illustrés, pour écrire les fichiers sidecar, recopier d'anciennes métadonnées, ou récupérer des mots-clés exif.

ExifToolGui V3

ExifToolGui est un moyen d'utiliser l'utilitaire exiftool via des fenêtres Windows (GUI= Graphic User Interface) Il permet de gérer les données EXIF, IPTC, XMP de vos photos.
En sélectionnant un lot de photos, vous les modifiez toutes. A mon sens, les faiblesses sont les suivantes :
- La saisie de mots clés n'est pas aidée, et n'offre pas de liste prédéfinie (donc risque de variantes d'orthographe)
- Modifier un lot de photos ne permet pas de choisir si on préserve ou non des données déjà existantes (a vérifier)
- Les points forts : simple d'utilisation en lecture, permet de vérifier si les tags inscrits par d'autres logiciels sont au bon endroit.

- Il permet de modifier aisément et rapidement des petits nombres de photos.
Pour télécharger la V3 ou la V5, observez les liens dans la fenêtre Information ou About des copies d'écran ci-dessous.
La version 3 est ancienne, mais elle est facile à utiliser, et on trouve beaucoup de documents d'aide à l'utilisation.
voyez ci-dessous les fichiers qui doivent être présents dans son dossier d'installation, et quelques "Préférences" qu'on peut régler.


Vous trouverez les deux fichier jhead et jpegtran dans un sous dossier.
Exiftool.exe doit être téléchargé séparément, c'est le "moteur" du logiciel.
La version de exiftool.exe semble pouvoir évoluer séparément des G.U.I.

ExifToolGui V5

La version 5 est plus complexe à utiliser, mais elle est très personnalisable et elle peut être installée à côté de la 3, vous pourrez utiliser l'une ou l'autre.
Bogdan Hrastnik ne semble plus beaucoup développer ExiftoolGui (une version tous les deux ans ?) V5.15.0.0 en Jan 2013 et V5.16 le 05 Avril 2015
Cela n'empêche pas de continuer à l'utiliser, il fonctionne parfaitement, et Exiftool de Phil Harvey continue d'évoluer (V 11.xx en 2018)
Mêmes remarques que pour la V3 concernant les faiblesses, les fichiers nécessaires et les préférences:



- Lien pour la documentation (en anglais) ou traduite ici
- Lien vers une traduction récente en français par Jean Yves Daniel au format PDF ici
- Lien de la page de téléchargement
Voici une présentation possible de l'écran principal, que l'on peut personnaliser.
Pensez à cliquer le bouton Détails pour visualiser les vignettes ou la liste des photos.



Pour essayer d'y voir plus clair dans les champs IPTC et XMP, j'ai recensé et trié 8 champs IPTC et 9 Champs XMP avec ExifTool.
Je les ai disposés dans le "workspace" de ExifTool GUI (menu Program, Workspace Manager) de la façon suivante :

IPTCExt pour Windows XP ou Vista

Cet utilitaire est destiné à afficher ou saisir les informations IPTC directement à partir de l'explorateur de Windows.
De ce point de vue, pourquoi s'en passer?
Il permet aussi de modifier les métadonnées d'un lot de fichiers, mais avec les mêmes faiblesses que ExifToolGui.
Il ne permet pas d'écrire les métadonnées XMP.
- Installation :
Téléchargez le fichier zip. Extrayez IPTCExt.dll et rangez-le dans C:\Windows\System32.
Dans Windows, cliquer sur Démarrer, exécuter ; écrivez regsvr32 iptcext.dll dans la case ''ouvrir'' , puis OK.
Voila, l'installation est terminée.
Pour l'utiliser, Sélectionnez une ou plusieurs phots dans l'explorateur, clic-droit, Propriétés, : Vous pouvez maintenant lire et écrire des infos dans les champs IPTC ou lire les données EXIF.

PyExifToolGUI

Utilitaire basé sur Exiftool, il est plutot orienté vers la géolocalisation.
Le développeur a pris le parti d'abandonner les données IPTC, qui sont seulement accessibles en lecture.
Comme champs modifiables, il y a 9 champs Exif, 11 champs XMP dont 4 pour le lieu, 14 champs GPano, et les champs de géolocalisation GPS.
Deux champs (xmp ?) permettent de tagguer par défaut le copyright et l'auteur.
Quelques outils : export metadata, create args file pour exporter des tags ou des listes de paramètres destinés à Exiftool
Et encore : remove metadata, copy metadata to xmp format, modify date/time, repair jpeg(s) with corrupted metadata.
Un écran permet de passer directement des paramètres pour Exiftool.
Voici une copie d'écran de la partie géolocalisation



En résumé, un ensemble pas très convivial, mais avec des fonctions spécifiques assez pointues, pour utilisateur expérimenté.
Je l'ai très peu testé.

Exifer

Logiciel plein de qualités, mais avec deux défauts rhédibitoires
- On ne peut modifier des métadonnées que dans une photo à la fois.
- Ne gère pas les données XMP, ce qui trahit son âge, plus de dix ans.
Dommage, car l'interface est correcte et il gère une liste assez complète de métadonnées Exif et IPTC
Dans l'onglet Vue personnalisée, avec un clic droit pour sélectionner les affichages de tags, vous verrez une liste
formidable en français des noms de champs Exif et Iptc.

Exif Pilot

Souffre des deux mêmes défauts que Exifer. Peut être par erreur, je n'ai pas pu travailler sur les données XMP.
Et la version gratuite ne permet de travailler que sur une photo à la fois. La version complète est payante.
Exif Pilot possède quelques outils intéressants de recopie ou d'export que je n'ai pas testés.
L'affichage principal peut être très riche, avec beaucoup de lignes et de colonnes (si vous avez un grand écran)
comme Exifer, il y a des listes impressionnantes de tags au fond des menus, mais en Anglais cette fois.
Les mises à jour ont repris (2018), On peut lire les métadonnées XMP (mais pas les écrire)
la doc indique "Edit, create EXIF, EXIF GPS, IPTC, and XMP. More... " mais je n'ai pas testé de version récente.

Meta Editor

La sélection de fichiers est maladroite : il faut "ouvrir" un lot de fichier, mais on ne peut en visualiser qu'un à la fois.
On peut modifier une ou plusieurs métadonnées pour le lot de fichier sélectionnés.
La visualisation des métadonnées est laborieuse aussi :
sélectionner un fichier (un seul !) dans la boite déroulante, et cliquer show, view in browser. (4 à 5 clics pour chaque visualisation)
Pour modifier la sélection, il faut oter des fichiers, ou en ouvrir, toujours sans visualisation d'ensemble.
Permet d'exporter ou importer les métadonnées,en XML ou TXT, mais toutes à la fois.
Il y a aussi des fonctions de géotagage, incrément de date (AF= Advanced Features) etc ...



Le logiciel ne nécessite pas d'installation (Fichier zip à télécharger)
Site de l'editeur

FastPhotoTagger

FastPhotoTagger est un logiciel écrit en Java; le programme exécutable s'appelle FastPhotoTagger.jar
Il faut donc que java (JRE version ?) soit installé dans votre ordinateur pour qu'il puisse fonctionner (c'est presque toujours déjà installé).
Et donc, cela doit fonctionner aussi bien sur PC que sur Mac ou Linux.
La version 2.4 sortie le 08/06/2014 apporte encore un tas d'améliorations.
J'ai écrit une notice ici pour la version 2.6 : Guide utilisateur
Ce logiciel nécessite aussi la présence de Exiftool. Telechargez exiftool.exe et posez-le dans le disque C:
L'interface est très simple :
- Colonne de gauche, les boutons outils.
- Au centre l'aperçu des photos
- A droite, les champs que vous avez choisi d'afficher (le choix se fait avec le bouton Program settings).
En haut, le dossier de travail en cours, et une indication d'état (ready ou working). Simple et clair.



Avant de modifier des métadonnées,il faut d'abord soigneusement sélectionner les champs sur lesquels on va travailler (voir ci-dessous *).
Points faibles
- Pas de dictionnaire de mots clés pour faciliter la saisie, mais à la place une fonction d'abréviation assez pratique.
- L'écran principal est un peu austère.
- Si on veut ajouter des nouveaux mots-clés à un lot de photos, on ne peut le faire que si le lot de photos avait des mots-clés homogènes (utilisez plutôt Picasa pour ce travail)
- La base de données (index) se met à jour uniquement sur demande et ça prend en gros 1 seconde pour 100 à 500 photos pour une quinzaine de métadonnées.
Points intéressants
- Logiciel gratuit, simple, pratique, pas envahissant, en constante amélioration.
- L'utilisateur peut décider précisément sur quelles métadonnées il travaille avec l'écran Settings, Metadata, et peut les afficher en francais.
- On peut entrer une donnée dans plusieurs champs simultanément (exemple, le champ titre peut exister dans 4 métadonnées) ce qui permet de recopier des anciennes métadonnées (Exif ou Iptc) dans les champs XMP.
- On peut visualiser toutes les métadonnées d'une ou plusieurs photo, triées par famille (exif, iptc, xmp, etc ...)
- Le bouton "Use fast tagger for selected photos" est un écran pour accélerer la saisie: Par exemple, vous souhaitez mettre un titre différent sur chaque photo d'une sélection. Le champ titre reste préselectionné, vous entrez un titre, et avec la touche entrée vous enchainez pour la photo suivante.
- Si vous avez des mots clés répétitifs (animal; mammifere; canide; chien) vous pouvez les entrer en une seule fois en copier-coller ou avec une abréviation.
Le point virgule est le séparateur de mots clés (les mots clés dans les métadonnées IPTC et XMP sont gérés en liste)
Ne pas oublier, après quelques modifs, de cliquer le bouton "Write changed metadata"
Avec les fonctions de recherche dans la base de données intégrée, vous retrouverez facilement des photos avec des métadonnées manquantes, ou des métadonnées anciennes que vous voulez rénover ou modifier.

( * ) Choix des champs à utiliser
Cliquez sur le bouton Program settings, puis dans l'onglet Metadata. Pour modifier le contenu d'une case, double-cliquez dedans.
Avec un clic droit, vous pouvez insérer une ligne ou en supprimer une. Chaque ligne représente l'affichage d'un champ dans l'ecran principal.
- Premiere colonne, le nom du champ tel que vous souhaitez l'afficher (Screen label), en francais si vous voulez (et j'ai ajouté un numéro).
- Deuxième colonne, le nom exact du champ. Vous pouvez vous aider de la fonction "view all metadata" pour découvrir les noms de champs. Pour éviter les ambiguités ou erreurs, précisez aussi le nom de groupe. Exemple XMP:Headline ou IPTC:Headline (ou les deux, séparés par une virgule)
- Troisième colonne, le type d'affichage du champ : no=non affiché. normal=une ligne. large=plusieurs lignes.
J'ai choisi de reprendre ici quelques champs comparables à ceux sélectionnés dans ExifToolGuiV5, ce qui donne


Les champs XMP paraissent en doublon sur cet exemple, en fait je les affiche uniquement quand j'ai des vérifications à faire, mais au moment de la saisie, le champ IPTC et le champ XMP sont entrés simultanément.
Le guide utilisateur en francais
Site de l'éditeur

XnView

Tres bon logiciel, documentation à faire

XnViewMP

XnViewMP est à la fois une visionneuse de photos, un outil de retouche ou de correction de photos, et un outil de classement avancé.
Les aspects visionneuse ou retouche sont abondamment commentés sur Internet, et sortent du thème de cette page.
J'insiste donc ici sur la gestion des métadonnées :
C'est pour moi LE logiciel de référence qui ne fait jamais d'erreur dans les métadonnées, et qui répare les erreurs des autres logiciels.

XnviewMP gère les métadonnées Exif en lecture, (plus quelques-unes en écriture : date, coordonnées GPS) et gère complètement les métadonnées IPTC et XMP.
A la différence d'autres logiciels, il gère aussi facilement les métadonnées sur des photos isolées que sur des lots importants de photos.
La gestion de "catégories" en base de données, en parallèle avec les mots clés XMP(:LR:hierarchicalsubject) apporte un grand confort pour entrer vos mots-clés.
..et permet sans autre manipulation de filtrer instantanément l'affichage de photos avec vos critères.

01/10/2016 Nouvelle page : Tutoriel gérer les métadonnées avec XnViewMP ici

La documentation a été déplacée vers une nouvelle page, je ne laisse ici que cet extrait:
Voici un exemple à trois niveaux hiérarchiques:
Si vous voulez mettre des mots clés dans vos photos à l'aide des catégories, il suffit de sélectionner un lot de photos,
puis cocher une ou plusieurs cases des catégories souhaitées, et là c'est magique, en un clic vos mots clés s'inscrivent dans les photos.


C'est l'objectif de toutes les explications de ce site : mettre correctement et rapidement des mots clés dans vos photos.
Il est possible de cocher automatiquement les catégories parent (animal, oiseau)

Ensuite, dans l'onglet "Filtre Catégories", vous visualisez la hiérarchie des catégories, et le nombre de photos de chaque catégorie.


En cliquant simplement sur une catégorie, XnView affiche les photos correspondantes.
Cette fonction justifie tous vos efforts ! C'est à ça que servent les métadonnées.

(doc déplacée ici 04/10/2016)

Geotag

Logiciel plutot simple, efficace, en français, constitué d'un seul fichier Java : geotag.jar
C'est donc muti-os, et portable sur une clé usb, java étant généralement déja installé sur la plupart des ordinateurs.
Ce logiciel utilise exiftool.exe, que vous devez aussi télécharger.
Il permet de copier ou ajuster la plupart des données Exif GPS, et gère l'affichage ou la modification avec Google maps.
Je cite deux réglages parmi un grand nombre : (les réglages sont dans le menu Fichier, Configuration, ... )
- Vous pouvez ajouter des options pour exiftool : -overwrite_original par exemple pour éviter de créer des copies de vos photos (rubrique programmes externes)
- "Toujours écrire dans des fichiers XMP" (rubrique paramètres généraux) Si cette option est cochée, les métadonnées seront dans un fichier sidecar; si vous la décochez, elles s'inscrivent dans la photo.
On peut ajouter automatiquement des noms de lieux via internet, (en XMP, ce sera uniquement dans des fichiers xmp externes = sidecar).
Si vous avez décoché l'option fichiers XMP, vous aurez les noms de lieux en IPTC dans la photo.
Pour le moment Geotag ne permet pas de travailler dans les dossiers dont le nom comporte des caractères spéciaux ou accentués ("0 files updated")
Site internet : ici

Picageotag

Logiciel gratuit, en français, écrit en Java
Non testé, semble à la fois simple et performant.

Site internet : ici

Geosetter

Logiciel très riche pour la géolocalisation ... en lien avec geonames.org.
Créer un compte sur le site geonames.org, vous recevez un mail pour valider l'inscription. Une fois connecté, cliquer sur votre nom d'utilisteur (en haut) pour aller sur la page "manage account"
Là il y a un lien "click here to enable" pour valider votre compte sur les "free web services"
Dans Geosetter, passez dans fichiers, préférences.
Onglet Internet : vous devez trouver http://api.geonames.org , et plus bas , inscrivez votre nom d'utilisateur de Geonames.
Onglet Cartes : inscrivez http://www.geosetter.de/map_google.html et vérifiez diverses options. (Il est proposé d'inclure certaines infos de localisation dans les mots-clés)
Onglet Fichiers : quelques options à verifier pour les choix de métadonnées IPTC, XMP, XMP sidecar, et l'utilisation de copies de sauvegarde.
Il est pssible de modifier la plupart des métadonnées (Utilisez Ctrl E), mais il y a peu d'aide pour faciliter la saisie des mots-clés.
Pour modifier des métadonnées sur plusieurs photos, utilisez aussi le bouton "sélectionner les valeurs pour toutes les images sélectionnées"
Si vos images contiennent des données GPS, sélectionnez une ou plusieurs images, Faites un Ctrl E (menu Images, Editer les métadonnées), et dans l'onglet Emplacement, vous avez des boutons "Récupérer depuis le web" qui permettent de remplir les champs IPTC et XMP : ville, pays, région, emlacement en fonction des coordonnées GPS. Cliquez Ok.
Pour enregistrer les métadonnées modifiées dans les Photos, cliquez la disquette
Pour relancer la lecture des métadonnées, cliquez le bouton vert "Rafraichir" ou la touche F5.
Geosetter permet aussi d'inscrire les coordonnées GPS dans la photo en cliquant sur une carte, et la synchronisation à partir de traces GPS.
Je trouve qu'il alourdit les métadonnées xmp en y recopiant la plupart des exif, difficile de deviner quelles autres métadonnées il va modifier.


Alternatives pour entrer des coordonnées GPS dans vos photos: (non testés)
Locr GPS photo (ici)
WWMXLocation stamper (mais il nécessite .net framework 1)
PhotosGeo2 (ici)
GPS Reviser (ici) qui peut extrapoler des positions GPS en fonction des temps de déplacement.
Microsoft Pro Photo Tools (nécessite .net framework 3) (ici)

Sinon, pour un petit nombre de photos, vous pouvez le faire en ligne sur le site Thexifer.net

Picasa 3.9.0

Google a arrêté le développement du logiciel Picasa (et aussi de Picasaweb qui était un album photos en ligne), mais il reste parfaitement utilisable.
Comment utiliser Picasa avec vos métadonnées ?
Avant tout, désamorcez le comportement fouineur de Picasa en passant dans le menu Outils, gestionnaire de dossiers : mettez des croix rouges partout, sauf dans le ou les dossiers où vous l'autorisez à analyser le contenu en cochant "toujours analyser".
Commencez avec peu de dossiers, vous allez voir en bas de votre écran un défilement rapide des photos que Picasa va indexer.
Il va lire (pratiquement?) toutes les métadonnées, les noms et dates des fichiers et des dossiers, et tout enregistrer dans sa base de données interne. Il fait ce travail automatiquement si vous choisissez "toujours analyser", ou à votre demande si vous choisissez "une seule fois".
A partir de là, les recherches fonctionneront à une vitesse fulgurante.
Vous pourrez mettre plusieurs mots dans le champ Recherche, des listes de suggestions vous sont proposées pour affiner la recherche (Outils, Options, Tags de nom)
C'est un gros point fort de Picasa, l'indexation et les recherches ne vous demandent aucune préparation ni compétence particulière.
Par contre, Picasa permet de modifier uniquement les mots-clés (et un titre?) dans vos photos, il faudra utiliser un autre logiciel pour modifier les autres métadonnées.
Pour géolocaliser vos photos avec Picasa, un lien vers un article de Pcastuces
Picasa a aussi un tas d'autres fonctions très intéressantes pour retoucher les photos que je décrirai pas ici, ce n'est pas l'objet de cette page.
Il permet aussi d'identifier les personnes présentes sur les photos. Voir ci-dessous le logiciel AvPicFaceXmpTagger pour récupérer cette identification.
Voir également dans ma documentation XnViewMP le chapitre 11Q qui décrit la reconnaissance de visages de Picasa.

AvPicFaceXmpTagger

Picasa, logiciel de Google, permet de reconnaître automatiquement des personnes présentes sur les photos (après une phase d'apprentissage)
Les données correspondantes à cette identification sont stockées dans la base de données de Picasa, et ne sont ni normalisées, ni exportables.
Le but de AvPicFaceXmpTagger est de récupérer ces données, et de les coder de façon normalisée dans les photos, au format XMP et IPTC.
Il offre la possibilité de mettre les noms de personnes dans les mots clés XMP, IPTC et XMP-LR (Lightroom). Les fichiers XMP externes sont aussi supportés.
Comme beaucoup d'autres logiciels cités dans cette page, il utilise Exiftool pour ce travail.
Page officielle AvPicFaceXmpTagger
Manuel en anglais, ou traduit par Google.

Utilisation :
1) S'assurer que dans Picasa, un dossier est géré (présent avec une marque verte dans "outils, gérer les dossiers")
2) et que les visages dans ce dossier sont reconnus par Picasa. Prenons par exemple un dossier nommé 6 Originaux/2004.
3) Dans AvPicFaceXmpTagger, cliquer dans le menu "File, Add directory" et sélectionnez ce dossier.
4) Pour mettre les noms des personnes en mots-clés IPTC et XMP, cochez les cases comme dans cette illustration :



Dans l'onglet "Keywords" et "Picasa contacts" vous voyez les noms des personnes concernées.
Dans l'onglet "exiftool config" vous voyez le fichier de configuration qui sera utilisé par exiftool pour la manip.
J'aborde cette notion de "fichier de configuration" d'exiftool dans ma page consacrée à cet utilitaire.

Dans le menu "Extras, Options", il y a des réglages intéressants


Adaptez les options à vos besoins, de même que dans l'onglet "Tagging"; j'ai donné ici mes propres réglages à titre indicatif...

Avec les mots clés "ordinaires", IPTC et XMP, tout se passe parfaitement; vous pouvez sauter à la fin de ce pargraphe, pour lancer "Start Tagging"
Mais pour les mots clés lightroom hiérarchisés, c'est plus difficile.

Doc provisoire sur les mots clés Lr:HierarchicalSubject
Pour tenter d'inscrire les mots clés xmp lightroom hiérarchisés, dans la rubrique XMP Lightroom, j'ai coché la case "Picasa face name path" (et laissé le séparateur / )



Puis, dans l'onglet "Keywords" illustré ci-dessous, avec le bouton "Open" j'ai chargé mon fichier liste de mots clés (= de catégories) provenant de XnViewMP.




On observe du côté droit 5 tags de personnes qui n'apparaissent pas du côté gauche.
Comme je souhaite inclure ces 5 personnes dans la hiérarchie "famille", je les sélectionne, et en maintenant la touche Maj du clavier, je les glisse vers "famille"
Quand c'est fait, la zone de droite est vide, et en dépliant "famille", j'y retrouve tous mes prénoms. La lettre K signifie keywords.file:///C:/Users/M/Documents/Site%20Orchidees/V8/logiciels/html/xnviewmp.htm#top
Il faut faire un clic sur "famille" pour que ce mot apparaisse dans les deux grandes cases

Ces réglages donnent un résultat relativement correct ... mais dans certains cas, la norme lightroom n'est pas bien respectée.
En effet, il manque souvent le mot clé parent ("famille") dans les Lr:hierarchicalSubject
En cochant la case "face keyword cloud", le mot clé parent devient correct (il est visible dans "show keyword cloud"), mais on obtient en plus le mot clé descendant isolé, ce qui est erroné.
Dans les deux cas on arrive aisément à corriger ces mots clés hiérarchiques avec XnViewMP, mais c'est fastidieux et source d'erreurs.
La bonne syntaxe pour ces mots clés est par exemple : hierarchicalsubject(1)=famille et hierarchicalsubject(2)=famille|3adrien

Et enfin, pour lancer l'écriture des métadonnées souhaitées, cliquez sur le bouton vert Start Tagging du premier onglet.

Par la suite, vous utiliserez un logiciel qui gère les mots clés avec plus de finesse que Picasa, par exemple XnViewMP.
Pour ce dernier, il faudra faire quelques manips d'importation que je décris dans ma doc xnviewmp chapitre 11Q.

Daminion

a faire

JphotoTagger

JphotoTagger me parait être un excellent logiciel, il ajoute les différents tags uniquement dans un fichier externe à côté de
chaque photo (un fichier sidecar ou fichier compagnon) qui porte le même nom , avec l'extension XMP.
Si vous voulez mettre des métadonnées dans avec vos photos au format RAW, vous serz obligés de le faire de cette façon.
Ca présente un avantage, c'est que vos photos ne sont absolument pas touchées. Mais ça double le nombre de fichiers ...
Pour le moment, je me contente de tagguer mes photos jpeg, ça fait déjà assez de boulot comme ça.
Rubrique à compléter . En attendant, vous avez quelques copies d'ecran dans la page précédente consacrée aux métadonnées.
version 0.32.2 testée. Le 22/10/2016 Version 0.34.6

iTag

La version gratuite a une limitation : on peut mettre au maximum trois mots clés. Mais vous ajouterez des mots clés avec Picasa !
Avertissement : ce logiciel recopie les informations des trois types de métadonnées (exif, iptc, xmp) les unes dans les autres.
C'est à dire que si vous entrez un titre, il sera écrit trois fois dans la photo; mais tous les autres champs seront aussi "retouchés", ce qui dans certains cas va écraser des données existantes !
En priorité les champs non vides vont remplir les champs vides, mais si les champs xmp sont renseignés, cela va écraser les champs iptc.
Il y a peut-être une légitimité à faire cela, mais le minimum aurait été d'avertir l'utilisateur. Je ne recommande donc ce logiciel qu'aux
utilisateurs plutôt débutants, et pour des photos qui n'ont pas été marquées auparavant.

Interface simple et claire, avec deux modes : mode édition ou mode recherche; ce qui me conforte dans l'idée qu'il s'agit de deux opérations bien différentes.
Pour commencer, "chargez un dossier", et une fois que vos métadonnées seront modifiées, cliquez sur "enregistrer"
Le vocabulaire utilisé n'est pas trop explicite, mais simple et français. En lisant Etiquettes, il faut comprendre "mots clés".
Ecran principal,en mode édition



Le champ "Description" peut être nommé "Légende" dans d'autres logiciels. Et "Etiquettes" c'est "mots clés"
La zone "Etiquettes communes" affiche tous les mots clés d'une photo si elle est la seule sélectionnée
Ou bien cette zone affiche les mots clés communs à toutes les images sélectionnées. C'est très bien.

La case "panier d'etiquettes" permet d'ajouter un mot clé, à la fois sur la ou les photos sélectionnées, et dans la liste de mots clés en bas.
Par la suite, il suffira de cliquer un mot dans cette liste pour ajouter ce mot clé aux photos sélectionnées.
Les informations saisies sont écrites à la fois dans les champs IPTC et dans les champs XMP correspondants (vérifié par ExifToolGui )
Les champs Auteur, Copyright, Date peuvent être affichés, ou non (option : Simple ^) c'est une bonne idée.
La validation de la saisie se fera par le menu enregistrer (ou l'icone disquette), c'est une contrainte, mais il faut savoir être méthodique.

Gestion de listes de mots clés : il y a un gestionnaire de tags (le coeur rouge)
Méthode simple: copiez une liste de mots, la liste se trouve alors dans le presse papiers de Windows. Ouvrez le gestionnaire de tags.
Sélectionnez tous les mots à gauche (source) dans l'onglet "presse papier", sélectionnez à droite (destination) l'onglet Panier d'etiquettes
Et cliquez sur le bouton vert, + ... pour recopier -du presse papiers -vers le panier.



Le mode Recherche
Ecran en mode recherche. La recherche peut porter sur titre, description, mots clés, et être limitée à 50 résultats.



La recherche peut être affinée avec le générateur de requêtes


Le paramétrage de iTag est pauvre, mais c'est peut être un avantage !
Voici l'onglet concernant le parametrage de la base de données de recherche.




Metadonnées utilisées et dupliquées par iTag

Titre xmp:Title iptc:ObjectName xmp:Headline manquant iptc:Headline
Description xmp:Description iptc:CaptionAbstract xmp:UserComment (exif:ImageDescription obsolète)
Auteur xmp:Creator iptc:By-line (exif:Artist obsolète)
Copyright xmp:Rights iptc:CopyrightNotice (exif:Copyright obsolète)
Etiquettes xmp:Subject iptc:Keywords limités à 3 mots clés

En conclusion, c'est un bon logiciel pour entrer les métadonnées IPTC et XMP dans vos photos, à condition
de partir de zéro, sinon vous devrez vérifier que vos anciennes métadonnées ne sont pas trop bousculées par iTag.
Il faut travailler dossier par dossier. ("Charger un dossier" au début, et "enregistrer" à la fin)
On peut inclure les sous dossiers, mais dans ce cas je suppose qu'il faut éviter d'embrasser des milliers de photos d'un coup, et rester modeste.
Point faible, le choix des métadonnées n'est pas modifiable, mais elles sont assez bien choisies par le développeur pour une utilisation basique.
Il a oublié d'ajouter xmp:headline, et continue de modifier les champs exif qui sont peu a peu abandonnés.
Pour les fonctions de recherche et d'affichage, il faudra que je fasse des comparaisons avec XnView ou Picasa ultérieurement.

Pictomio

Magnifique logiciel, plein de fonctionnalités, mais pas celles qui nous intéressent ici.
Seules les données Exif sont gérées.
C'est surtout une visionneuse...

Piwigo

Je n'ai pas étudié ce qu'est réellement Piwigo. Apparemment c'est avant tout une galerie en ligne, et un peu comme Picasa, c'est aussi un logiciel gratuit.
Il y a pas mal d'information valables aussi bien pour les métadonnées des photos dans un ordinateur que pour une galerie en ligne.
Je me contente donc de vous renvoyer sur le site de Piwigo, dans la page de documentation : piwigo.org/doc/doku.php

Phototheca

Non testé. Semble gérer IPTC et XMP, séduisant. La version gratuite gère 5000 photos maximum. http://lunarship.com/index.html

QuickImageComment

Non testé. Lecture des métadonnées et géocodage. Interface correcte. Semble privilégier IPTC plus qu'XMP ; évolution de 3 ou 4 versions par an https://www.quickimagecomment.de/index.php/en/

Studio Line Photo basic

Non testé. Semble gérer IPTC mais pas XMP. Fonction de géolocalisation. http://www.studioline.net/fr/telechargements/telechargements-photo-basic/default.htm

Shotwell

Non testé. Installé par défaut dans Ubuntu 14.04 Une doc en Anglais ici : https://wiki.gnome.org/Apps/Shotwell
avec deux rubriques intéressantes sur les équivalences des métadonnées pour divers logiciels (les derniers liens de la page)
semble bien gérer IPTC et XMP, (et traite encore des exif devenues inutiles, notamment celles que Windows a pu mettre par le passé)

Digikam

Non testé. Pour linux . Un comparatif des logiciels Linux dans ce site : lien

Gthumb

Non testé. Pour linux http://paiiou.free.fr/Tuto/Utilisation/visu_photo.php

Geeqie

Non testé. Pour linux

Darktable

Non testé. Pour linux . Version Windows depuis fin 2017, version beta.

Bonaview

Non testé. Ne semble pas gérer la norme XMP. http://www.highmotionsoftware.com/products/bonaview

Diffractor

Non testé http://www.diffractor.com/

GTK Raw Gallery

Non testé http://gtkrawgallery.sourceforge.net

Helicon photo safe

Non testé. Il y a une version gratuite et une payante. Ne semble pas gérer la norme XMP. http://www.heliconsoft.com/

Zoner photo studio

Non testé. Il faut saisir une offre temporaire pour avoir une version gratuite.
Ne semble pas gérer la norme XMP, mais c'est aussi un éditeur photo. https://www.zoner.com/

Picture Information Extractor

Non testé. La version gratuite ne permet pas d'enregistrer les métadonnées, mais seulement de les lire.
Un peu la même logique que Xnview mais pas gratuit http://www.picmeta.com/

AnalogExif

Non testé. Semble capable d'éditer la plupart des métadonnées EXIF.
Semble aussi gérer les IPTC et XMP ... à vérifier https://sourceforge.net/projects/analogexif/

Metadata++

Non testé. Ne semble pas conçu pour éditter les métadonnées d'un lot de photos..
https://www.logipole.com/metadata++-en.htm
https://www.logipole.com/metadata++-whatsnew-en.htm

Photogrok

Non testé. Fonctionne en Java. Visionneuse permettant de présenter une arborescence de vos images sur n'importe quel critère (dates, lieux, type d'appareil... etc)
Basé sur Exiftool, toutes les métadonnées sont disponibles.
http://www.haplessgenius.com/photogrok/
Une présentation des fonctionnalités : https://www.telechargeplus.com/windows/photogrok/

Picture Metadata Workplace

Non testé. Version Beta décembre 2017 sourceforge.net
autre lien

Conclusion

Pour entrer les métadonnées, dans vos photos, il y a un choix à faire qui va restreindre l'éventail de logiciels que vous pourrez utiliser :
Cas 1, vous voulez marquer des photos ayant un format RAW, vous devrez le faire dans des fichiers sidecar avec la norme XMP. (qui convient aussi pour les jpeg)
Cas 2, Vous marquez uniquement des photos jpeg, vous pensez comme moi que la norme IPTC est en voie d'obsolescence, vous pariez sur la norme XMP interne aux photos.
Cas 3, vous pensez que IPTC est encore assez répandu, vous n'avez pas besoin de hiérarchie (arborescence) dans vos mots clés, vous misez sur IPTC.
(en sachant qu'on peut recopier aisément les données IPTC vers XMP à postériori)

Pour les cas 2 et 3, tous les logiciels sont compatibles (sauf Jphototagger qui fait le choix du cas 1 uniquement).
Même abandonné par Google, Picasa convient bien pour ces cas, il ne nécessite pratiquement aucun paramétrage et est simple d'emploi.
Il permet de faire très facilement des recherches et de mettre des mots clés, mais l'aide à la saisie est restreinte. N'écrit que les mots clés, et uniquement en IPTC.
Lit la plupart des métadonnées, les noms des dossiers et des photos pour les recherches. Si vous avez renommé des photos en fonction de leur contenu, c'est top.
Il offre en plus une panoplie de fonctions utiles et pratiques.

iTag pour les débutants travaillant sur des photos n'ayant jamais été tagguées, il écrit simultanément des IPTC et XMP, mais les paramètres d'écriture sont verrouillés.
Avec iTag, on comprend que les tâches de marquage ou de recherche par mots-clés sont deux tâches distinctes et finalement assez simples.
Limité pour les mots-clés, mais intéressant pour faire ses premiers pas.

XnView MP pour le sérieux et l'ergonomie: je crois qu'on peut faire totalement confiance au travail de ce logiciel. Un peu compliqué à paramétrer au début.
Entrer des mots clés en cliquant dans des catégories, c'est efficace, clair, rapide. Permet d'écrire les mots-clés pour les trois cas.
Les manips sur la base de données interne du logiciel ne sont pas intuitives (sauvegarde, mise à jour, reconstruction, importation ...)
Les marquages faits par XnView classic peuvent être importés dans XnViewMP, puis retranscrits dans les photos.

FastPhotoTagger offre une liberté totale du choix des métadonnées à éditer (sauf fichiers xmp sidecar), mais il faut des connaissances pour le paramétrage.
Puissant mais peu intuitif pour les tris et recherches : il faut gérer la base de données, puis faire des requêtes sous forme graphique.
Très pratique pour saisir des métadonnées simples (légende, titre, ville), moins pratique pour les mots-clés.
Très formateur pour ceux qui aiment comprendre, c'est grace à ce logiciel et à Exiftool que j'ai appris l'essentiel de ce que je sais sur les métadonnées.

ExiftoolGui V5 est assez souple mais compliqué à parametrer, et ne permet pas d'aller très vite au marquage.
Je n'ai pas vérifié si il y a des fonctions de tri.

Il y aurait aussi Daminion, que je n'ai pas testé, et qui n'est plus tout à fait gratuit depuis Oct2013.

J'ai peu étudié le cas 1, Jphototagger parait correct, et XnViewMP, encore en progrès, peut convenir si on a une version en jpg des photos raw.

Pour les utilisateurs de Linux, ce sera DigiKam ou Shotwell ...
Il y a aussi un comparatif là : https://connect.ed-diamond.com



Hors sujet.
Un mot pour google : Rhynchokinese, ou rhynchokinésie, version française du mot anglais rhynchokinesis. Juste pour voir si Google passe par ici (16/08/2016)
Faites une recherche d'images avec le mot rhynchokinesis, vous voyez cet oiseau capable de modifier la forme de son bec (Gallinago gallinago).
(du grec Rhyncho = bec, et Kinese = mouvement) Ensuite faites une recherche d'images avec rhynchokinese, ça répond encore à peu près bien.
Revenez à la recherche ordinaire (Tous) pour le mot français rhynchokinese, et dans outils de recherche, choisissez la langue : "pages en Français"
Alors là, vraiment peu de réponses !


Haut de page


Contact par mail :
Cette page vous a t-elle été utile? Avez-vous un commentaire ?
Formulaire en ligne à votre disposition :