Orchidees Isere

Pourquoi et comment sauvegarder et classer les photos Mise à jour 18/04/2013

Les possesseurs d'appareils photos numériques sont confrontés un jour ou l'autre à des problèmes de tri, de recherche ou de sauvegarde de leurs photos.
Au début, on cherche des solutions "manuelles" : renommer les photos, puis les ranger dans des dossiers chronologiques, ou thématiques, puis on re-change les noms de dossiers, puis on créee en parallèle des albums ou des diaporamas dans d'autres dossiers, puis on sauvegarde le tout dans un disque externe.
Mais quand le nombre de photos dépasse quelques milliers, cela devient inextricable. Impossible aussi de retrouver LA photo que vous cherchez.
De plus, vous serez confrontés en moyenne tous les 10 ans à un plantage de disque dur ...
Je vous propose ici quelques idées et suggestions, d'abord pour le stockage et les sauvegardes.

Comment stocker les photos

L'idée est de ne pas confondre tri et stockage. Il suffit de se fixer quelques règles simples pour le stockage,
le but étant de ne pas avoir à modifier le rangement, ni déplacer, ni dupliquer inutilement les photos.
Le plus simple consiste à faire un dossier par an, nommés 2010 , 2011, 2012 etc
Dans chaque dossier, faites un nombre de sous-dossiers "raisonnable" en fonction du nombre de photos que vous faites,
dossier dont le nom reprend l'année, le mois, et un mot mnémonique si on veut.
Dans le dossier 2012 on trouvera par exemple 2012_01_epiphanie , 2012_02 , 2012_03_ecole , 2012_03 , 2012_05_weekends etc...
Pour quelqu'un générant de gros volumes, on peut augmenter le nombre de subdivisions en sous-dossiers: an / mois / numéro.
A mon sens, le nombre de sous-dossiers dans un dossier devrait aller de 5 à 25, et le nombre de photos par dossier de 10 à 200
pour rester dans le raisonnable, rapide à consulter, facile à mémoriser, facile à copier sur un autre support (clé usb, stockage en ligne)

Règles pour sauvegarder les photos

Règles de base :
- Toujours conserver l'original des photos INTACT , c'est à dire sans aucune retouche, recadrage, rotation etc...
- Toujours conserver au moins DEUX exemplaires de vos photos, dans des matériels différents (carte, ordi ou disque externe)
- Et même avec deux exemplaires, il y a des moments critiques ou une fausse manip peut vous faire perdre des milliers de photos.
- Quand vous tentez une manip audacieuse, testez-la sur un petit lot de photos copiées au préalable dans un dossier d'essai.
- Quand vous sauvegardez, soyez certain que vous ne sauvegardez pas un dossier effacé ou un virus ou des erreurs.
- Espacez vos sauvegardes (si vous branchez et débranchez votre disque externe 6 fois par semaine, vous réduisez son espérance de vie)
- Rangez le disque externe ailleurs (pensez aux inondations, aux incendies, aux voleurs, aux enfants et autres cataclysmes)
- Ne le laissez jamais branché au PC vous réduiriez aussi son espérance de vie et vous l'exposez aux virus !
- Si vous faites des sauvegardes sur CD ou DVD, vérifiez-en le contenu complet et dupliquez-les au moins tous les 3 ans, ça vieillit mal.
- Si vous avez une sélection résumée et bien fignolée de photos, vous pouvez aussi les copier chez un parent proche.


Donc pour respecter ces règles, on peut utiliser la méthode de sauvegarde suivante :

Première et deuxième phases, travail dans le disque interne du PC
- 1) Je vide ma carte mémoire dans un sous dossier choisi comme indiqué ci-dessus, ce sera la "version originale" de mes photos.
- Tant qu'il n'y a pas eu sauvegarde, je n'efface pas la carte mémoire.
- Dès que possible, je duplique 2) le ou les dossiers récents de la "version originale" vers un autre emplacement de mon ordinateur.

Nommons ce deuxième emplacement la "version de travail", organisé sur le même modèle (dossiers annuels, mensuels...)
- Dans cette version de travail, vous allez retravailler vos photos : ajout de mots clés, rotation sans perte, suppression des photos ratées
ou inutiles, retouche rapide. Pour les paresseux, cette version peut suffire pour montrer les photos aux amis, ou les transférer vers un album en ligne.

L'opération de marquage des photos à l'aide des métadonnées est le point central qui a motivé la réalisation de ces pages, et est développé en page suivante.
Mais toutes les questions ne sont pas définitivement réglées et j'ouvre ici une parenthèse sur cette étape :
J'étais parti de l'idée de conserver une version absolument intacte des photos, et je préconisais donc de faire ce marquage dans les "dossiers de travail" et pas dans la "version originale" , comme illustré dans le schéma ci-dessous en phase 4.
Cependant, malgré le (faible) risque que représente une intervention sur les photos originales, je penche maintenant pour le marquage dans les originaux dès la première phase.

Plusieurs arguments en faveur de cette idée m'ont été suggérés :
- Le marquage des mots clefs, titres etc... est un gros travail, il vaut mieux le faire au fil de l'eau, au plus tôt et en une seule fois.
- Si une erreur intervient ensuite pendant les retouches sur la version de travail ou version finale, il suffira de recopier les originaux sans devoir refaire le marquage.
- Ce marquage est réversible, on peut facilement supprimer tout ou partie des métadonnées en peu de temps.
- Des photos ne contenant aucun titre, aucun mot clef ni localisation n'auront à l'avenir pas grande valeur.
- On peut automatiser une partie des tâches suivantes (retouches, sauvegardes ou classements) en utilisant justement une ou plusieurs métadonnées
- Je me rends compte qu'il peut se passer des mois entre la phase 2 de copie (illustration ci-dessous) et la phase 4 de marquage, et des informations sont oubliées entre temps.
- Certains utilisateurs sauvegardent les originaux sur un disque différent, ce qui améliore la sauvegarde des métadonnées en les dupliquant.


Troisième et cinquième phase, sauvegarde sur disque externe
- Avant d'en faire davantage sauvegardez 3) les dossiers récents de la "version originale" sur un disque externe, et n'y touchez plus.
- Vous pouvez mainenant effacer la carte mémoire pour la remettre avec l'appareil photo.

- Si vous faites des retouches plus lourdes dans le dossier de travail (assemblages de panoramas, corrections fines etc), enregistrez chaque photo
modifiée en changeant légèrement son nom (vous saurez qu'elle est déja retravaillée si son nom est DSCN00563B.JPG)
et supprimez à la fin de la retouche la version non retouchée qui encombre inutilement ce dossier.
- Sauvegardez ultérieurement 5) ces dossiers "version de travail" qui sont devenus en fait une version finale, bien aboutie, sur le disque externe.



- Si vous êtes riche , ou si votre PC est trop rempli, prévoyez un deuxième disque externe ou des DVD Blue Ray dans lequel vous sauvegarderez
à nouveau vos photos (version d'archivage) Vous pourrez alors effacer les originaux du PC pour faire de la place; mais faites attention
lors des prochaines sauvegardes de ne pas "sauvegarder" les dossiers d'originaux supprimés !
Même situation si votre PC est vieux et que vous envisagez de le changer ou de formater son disque.
Souvenez-vous, minimum deux supports différents.



Concernant l'archivage sur support optique (CD R, DVD, Blue Ray), la durabilité est incertaine. Si vous recourez à ce type d'archivage, assurez-vous dès la création, puis tous les deux ans qu'ils soient toujours lisibles, et peut être faudrait-il écrire une nouvelle galette tous les 5 ans. Les supports réinscriptibles (CD RW, DVD RW) semblent encore moins durables, et je dirais qu'il faut les réécrire tous les 2 à 4 ans.
Je ne connais pas la fiabilité des DVD Blue ray, d'après la rumeur, elle semble bonne.

Logiciel de sauvegarde

- Si vous êtes très ordonné, il suffit de copier les nouveaux dossiers sur le support de sauvegarde (disque externe)
- Si vous avez retouché des photos dans des anciens dossiers de travail, à moins d'avoir un cahier, il est difficile de se souvenir des sauvegardes à faire ou à refaire.
- Il faut éviter de rebrancher trop souvent le disque externe. Donc confiez ce travail à un logiciel de sauvegarde comme SyncBack qui est gratuit.
- SyncBackFree est édité par 2brightsparks.com
- Voici une image de l'écran principal; dans cet exemple quatre profils de sauvegarde correspondent à quatre "paquets" choisis de données à sauvegarder.



- Un profil peut être configuré précisément avec le menu Profils, Modifier qui donne les écrans de paramétrage suivants

Classements, tris, recherches de photos

- Nos photos retouchées, correctes, en version finale sont donc maintenant sagement rangées dans des dossiers annuels, mensuels etc...

Nous allons maintenant étudier les méthodes pour organiser, puis trier et/ou visionner des séries de photos selon vos propres critères, sans modifier le stockage des photos.

Il va donc falloir "marquer" la plupart des photos, voire toutes. Ce marquage va reposer sur les informations IPTC et XMP qui vont nous permettre de trier et afficher nos photos à volonté.
Tout ceci est décrit en page suivante


Haut de page


Contact par mail :
Cette page vous a t-elle été utile? Avez-vous un commentaire ?
Formulaire en ligne à votre disposition :