Orchidees Isere

Tutoriel XnViewMP pour la gestion des métadonnées Mise à jour 23/06/2019


Cette page évolue souvent. Mise à jour 23/06/2019.
Version XnViewMP V 0.93 du 31/01/2019
Si vous passez souvent ici, faites une recherche sur les nouveautés de la page avec la fonction de recherche (Ctrl F) et un critère comme 06/2019 par exemple.
De même, si vous cherchez un sujet spécifique, utilisez cette fonction de recherche. C'est pour ça que je fais une grande page unique, et pas plusieurs pages.

Cette documentation est un état de ma compréhension des fonctions de XnviewMP à un moment donné, en fonction de l'usage que j'en fais.
Ce n'est donc en rien un documentation officielle, ni même une documentation qui serait par définition "exacte"
J'ai fait de nombreux tests, mais il reste des zones d'ombre, et des éléments que je n'ai pas compris ou pas étudiés (les clignotants orange )
Il y a une version téléchargeable cette doc html (version de 2019 pour Xnviewmp V0.93 , cliquez ce lien xnv093.zip ou celui-ci xnv093.tar.gz (4.08 Mo)
Le fichier zip contient le fichier html xnv093.htm et un dossier contenant la cinquantaine d'images qui vont avec.
Voici également une ancienne version PDF à télécharger, et une autre à consulter en livre
La documentation "officielle" de XnViewMP est assez modeste, et en anglais, mais elle complète remarquablement les lacunes de ma propre page.
Vous trouverez les liens dans le paragraphe 12, Annexes.


Table des matières


XnViewMP avant-propos et installation
1) Configuration de l'affichage
2) Nettoyage des catégories et de la base de données, reconstruction
3) Saisie de quelques métadonnées pour essai
4) Paramétrage des options de gestion des métadonnées
5) Les Catégories de XnViewMP 6) La base de données des catégories : le Catalogue
7) Les fichiers Sidecar ou compagnons
8) Résumé
9) Marquage par étoiles ou couleurs
10) Sauvegardes, changement de version
11) Autres actions 12) Annexes liens et documentation


XnViewMP

Avant-propos

Parmi les logiciels gratuits pour un usage personnel, c'est pour moi LE logiciel de référence pour gérer les métadonnées.
XnViewMP est à la fois une visionneuse de photos, un outil de retouche, et un logiciel de catalogage et de tri de photos.
La fonction de visionneuse est assez intuitive, et la retouche, qui un est vaste sujet, n'est pas l'objet de cette page.
Je vais donc parler ici uniquement de l'aspect catalogage (ajouter des mots clés et autres commentaires aux photos) et de tris des photos.
Tous mes test sont réalisés sous Windows7 (désolé), donc si vous utilisez Linux ou Mac OS, vous devrez probablement tenir compte de quelques différences d'ergonomie.


Téléchargement et installation
Je suggère de télécharger XnViewMP en version portable (c'est à dire au format zip) et de le dézipper dans un dossier autre que les "program files" de Windows.
Paramétrez XnViewMP pour qu'il enregistre tous ses réglages au même endroit, ça facilitera les sauvegardes , les changements de version et les réinstallations.
Pour cela, passez dans le menu Outils, Options, Rubrique Intégration, onglet Chemins, et dans chaque menu déroulant sélectionnez l'emplacement "Programme (Xnview)" ou "personnalisé"
Pour choisir la langue (Français) de XnViewMp, passez dans le menu "Outils, Options, Général" ... ("Tools, Settings, General", Language)


Métadonnées
Avant de "foncer" dans l'utilisation de XnViewMP, prenez le temps de comprendre et de choisir l'endroit où devront être enregistrés vos mots-clés et métadonnées.
Il y a des réglages à effectuer pour que XnViewMP écrive vos informations de manière standardisée et à l'abri de toute perte accidentelle.
J'insiste sur la nécessité d'assurer la pérennité du travail d'indexation que vous allez faire, en utilisant les métadonnées normalisées.
Pérennité qui s'étend d'ailleurs à votre collection de photos, qui, une fois correctement indexée, sera beaucoup plus intéressante pour vos héritiers.

Dans cette page transparaissent des choix que j'ai faits pour ma propre gestion de photos, choix qui sont peut-être discutables
Ne confondez pas "catégories" de XnViewMP et métadonnées, bien qu'elles soient souvent utilisées simultanément, et qu'elles interagissent entre-elles..
Les catégories (expliquées dans les chapitres 5 et 6) sont avant tout des marques et des liaisons dans "le catalogue" interne de XnViewMP, alors que les métadonnées sont des informations normalisées (exif, iptc, xmp) à écrire dans le fichier photo (ou "à côté" dans certains cas).
Il existe d'autres définition du mot "catégories" dans l'univers des métadonnées, il faudra veiller à ne pas les confondre.
Pour gérer les métadonnées dans les images JPG, XnViewMP n'utilise pas Exiftool, ce qui le rend beaucoup plus rapide que d'autres logiciels quand on marque des centaines de photos d'un coup.
On va supposer que vous savez à quoi servent les métadonnées, ce que sont EXIF, IPTC ou XMP ... Sinon, parcourez d'abord les autres pages de ce site.
Vous pouvez lire aussi dans le site Chez Iceman un court article qui explique bien le sujet .
Plus technique, il y a aussi cet excellent document de Bogdan Hrastnik*, traduit en français : Quelles métadonnées utiliser ?

La plupart des manips décrites ici vont donc concerner les métadonnées IPTC ou XMP intégrées aux photos au format JPG.

Il existe une autre forme de marquage, pour la norme XMP, qui consiste à écrire un fichier contenant les métadonnées "à côté" de chaque photo.
On nomme ces fichiers "sidecar" ou "compagnons". Ils portent le même nom que la photo qu'ils accompagnent, mais avec l'extension xmp dans leur nom.
Cette méthode peut être utilisée pour les photos au format JPG, mais XnViewMP ne gère pas encore complètement ce type de marquage.
La méthode est surtout adaptée aux photos au format RAW (NEF CR2 MRW ORF ...), car ces formats d'image ne supportent pas les métadonnées intégrées.
Les particularités de ce marquage par fichiers sidecar sont décrites dans le chapitre 7

Quant aux données EXIF, il n'y a pas beaucoup d'interventions possibles sur leur contenu, qui est essentiellement constitué des données techniques enregistrées par l'appareil photo au moment de la prise de vue.
Quelques champs ont été utilisés par le passé (commentaires, mots clés, notation...), mais je considère qu'ils sont obsolètes.
Il reste à notre disposition, dans ce groupe exif, les données de géolocalisation GPS, les dates et heures des photos, et la balise orientation.
Pour éventuellement intervenir sur ces données, on utilsera les menus textuels en haut de la fenêtre de XnviewMP, je donnerai quelques indications dans différents chapitres.

Et enfin, un mot sur le codage des fichiers JPG : quand on retouche une photo (couleurs, cadrage...), le logiciel de retouche décode l'image pour travailler dessus; à la fin, quand on enregistre, il réencode l'image. Ces opérations de décodage réencodage dégradent la qualité de l'original et mieux vaut éviter de les répéter.
Par contre, travailler sur les métadonnées ne nécéssite aucune intervention sur l'image, vous pouvez donc passer autant de fois que vous le souhaitez pour les modifier. (sauf pour un cas particulier, cité à la fin du chapitre 11G concernant le traitement par lots)

Gérer les métadonnées avec XnViewMP

Dans le chapitre 3, je décris un premier aspect du fonctionnement d'XnViewMP dans lequel on peut lire, ajouter ou retoucher quelques métadonnées
classiques dans quelques photos, pour une prise de contact avec ce domaine et avec xnview, et découvrir quelques réglages.

Mais le sujet principal de cette page est décrit dans les chapitres 4, 5 et 6 : il s'agit d'utiliser un outil de gestion des mots-clés qui prend la forme de "catégories"
Ces catégories permettent les opérations suivantes :
- Mettre de façon pratique et rapide des mots clés dans les photos
- Modifier des mots clés dans des lots de photos
- Gérer des mots clés hiérarchisés en respectant la "norme" Adobe Lightroom
- Créer des fichiers XMP compagnons (sidecar) pour vos photos au format RAW
- Gérer votre dictionnaire de mots clés en exportant les catégories dans un fichier texte ou en important des dictionnaires vers les catégories.
- Créer automatiquement une base de données interne à XnViewMP qui indexe les photos marquées par catégories pour faciliter ensuite les recherches.
- Filtrer des photos par mots-clés pour réaliser des sélections ou des recherches multicritères.
- Inclure des dossiers entiers de photos (avec sous-dossiers) contenant déjà des mots clés.
- Eventuellement cataloguer des fichiers autres que des photos, avec la même efficacité, mais sans métadonnées. ( Voir Chapitre 11L )

Bonne lecture


Chapitre 1 - Configuration de l'affichage


Disposition
Vous pouvez ajuster l'affichage de l'écran principal à votre convenance en déplaçant les différentes zones d'affichage sans qu'elles se gênent.
Ma méthode : Passez dans le menu Afficher, disposition, cliquer sur "Disposition 4".
Vous allez pouvoir ensuite déplacer les différents éléments dans la fenêtre en les attrapant par leur bandeau d'en-tête avec la souris.


La zone Catégories
Coller le panneau "catégories" contre le bord droit, pour qu'il occupe toute la hauteur
Glisser le "groupe de catégories" sur "catégories", ils se recouvrent, on y accèdera par onglets.


Les Dossiers
Par défaut dans cette disposition, vos dossiers sont en colonne à gauche, avec un petit onglet "Dossiers" si cette zone contient plusieurs écrans.
Dans le menu Outils, Options, Général vous pouvez choisir et fixer le dossier que vous voulez afficher à l'ouverture de XnViewMP.

Au centre de l'écran il y a les vignettes, plus bas les informations, et à droite les catégories.
Observez qu'à droite et à gauche, il y a des petits onglets (choisissez Dossiers côté gauche, et Catégories côté droit )
Cliquez le bouton "disposition" dans la barre d'outils, et enregistrez cette disposition sous le nom "disposition A"
L'avantage de cette disposition, c'est d'utiliser toute la hauteur de l'écran pour les dossiers et les catégories.


La zone Informations
Passer dans le menu Afficher, Volet d'informations, cochez toutes les options.
L'une des options, "Afficher", est un choix à deux modes : afficher, ou ne pas afficher le volet d'informations.
Maintenant, sélectionnez une photo dans l'écran principal.
Dans la zone Informations, on doit voir de 3 à 8 onglets selon le contenu de la photo: Propriétés, Histogramme, Exif, IPTC-IIM, XMP, ExifTool, GPS , Prévisu.


La zone Aperçu
Passer à nouveau dans le menu Afficher, Volet d'informations, décochez "Prévisu en onglet" (parfois, il faut répéter cocher et décocher)
Maintenant, l'aperçu de la photo est affiché à côté des autres informations, dans une fenêtre indépendante
Ajustez la largeur des colonnes de dossiers et de catégories, puis la hauteur de la zone Informations pour avoir un aperçu confortable.
Enregistrez à nouveau cette disposition (Disposition B par exemple) : Ces réglages sont enregistrés dans le fichier xnview.ini et en cas de problème ou de nouvelle installation, vous pourrez retrouver cette disposition d'affichage.
La nature des fichiers pour lesquels l'aperçu est possible dépend de plusieurs paramètres, notamment "Outils, Options, Liste de fichiers, Filtre personnalisé"
Vérifiez dans cet affichage si l'extension de fichiers que vous souhaitez voir est bien présente dans l'une des rubriques, sinon ajoutez-la.
Regardez aussi dans la ligne "exclure" si il faut l'enlever (cas des fichiers de type SVG par exemple)


La zone principale, les vignettes et libellés
La plus grande zone de l'écran affiche les vignettes, et on peut appeler cette zone "le navigateur" (ou "explorateur" ou "browser") bien que la zone "Dossiers" en fasse partie aussi.
Dans cette zone principale d'affichage des vignettes, vous pouvez choisir les informations que vous souhaitez afficher sous chaque miniature :
Par défaut, le choix Vignettes + Libellés est sélectionné, et il est paramétrable (à mon sens, c'est le mode le plus pratique; voir aussi le paragraphe suivant "utilisation")
Le paramétrage des libellés est situé dans le menu Outils, Options, (explorateur) Vignettes, onglet Libellés.
Dans cet onglet, on peut faire passer des informations du tableau de gauche vers celui de droite pour les ajouter sous les vignettes, ou au contraire les ramener de droite à gauche pour les enlever.
Personnellement, j'affiche Filename, EXIF date taken, IPTC caption, IPTC Keywords, ...
(apparemment, les champs XMP ne sont pas disponibles pour affichage sous les vignettes, d'où l'intérêt de doublonner IPTC et XMP)
(04/06/2019) Explorez également les nombreuses possibilités de libellés personnalisés :
- Ajoutez un des libellés "Custom" proposés en bas de liste; quand vous l'avez passé du côté droit, sélectionnez-le.
- Modifiez-le ensuite avec le bouton ">>" situé à droite de la case du bas.

Il y a des réglages pour afficher ou non certains types de fichiers dans le menu Outils, Options, Explorateur, Liste des fichiers, onglet "Filtre personnalisé"
J'ai peu étudié ces réglages, mais on peut par exemple décocher la case "Dossier parent" pour éviter de toujours avoir cette première vignette à l'écran ...

Il y a deux options principales pour la taille des vignettes (en cliquant les 9 carrés dans le coin en haut à droite):
soit on fixe la taille de la vignette, soit le nombre de vignettes par ligne, 6 par exemple (le choix dépendra de la taille de la fenêtre et de la taille de votre écran)
Dans les deux cas, utilisez ensuite le curseur pour ajuster la taille ou le nombre des vignettes.
La qualité des vignettes dépend d'autres réglages dans Outils, Options, Explorateur, Vignette.


Utilisation
Dans Outils, Options, Interface, Souris, j'ai opté pour "zoom avant/arrière" avec la molette de la souris, ça me permet de zoomer facilement dans les images (en mode "vue").
Mais surtout ce zoom à la molette fonctionne aussi dans l'aperçu et c'est fort utile pendant qu'on met des mots clés ou légendes dans les photos.
Il est possible d'obtenir temporairement l'affichage des photos des sous-dossiers : faites un clic-droit sur un nom de dossier dans le volet des dossiers et cliquez "Voir tous les fichiers, récursif"
Et enfin, j'ai choisi un thème d'affichage gris neutre (Afficher, Thème, Thème sombre).


figure 1


Pendant votre travail de marquage de photos, vous pouvez basculer par moments sur un affichage en tableau; passez dans le menu Afficher, Afficher en, Détails
Cette fonction est aussi accessible avec le bouton "Afficher en" et son menu déroulant, situé juste à côté du curseur de réglage de taille des vignettes.


Figure 2

Vous obtenez un grand tableau affichant la plupart des métadonnées IPTC de vos photos.
En cliquant dans les en-têtes de colonnes, vous pouvez les déplacer, les élargir, trier le contenu en ordre croissant ou décroissant etc ...
Avec un clic-droit sur les en-têtes, vous pouvez diminuer le nombre de colonnes affichées, ou en ajouter ...
Retrouvez ensuite l'affichage normal en remettant dans le menu Afficher, Afficher en, Vignettes + libellés

Une possibilité d'affichage qui conserve ces en-têtes de colonnes est très intéressante, elle est décrite dans le chapitre 11C, c'est l'option "Voir l'en-tête".

Souvent dans cette page, j'utilise le mot "browser" qui n'est rien d'autre que cet écran principal d'affichage des vignettes; on pourrait dire aussi "navigateur" en français.
Mais ce mot anglais a l'avantage d'être spécifique ici, et de contenir une notion de "traitement" des images, qui souligne le fait que les métadonnées sont lues pendant que les images sont affichées.

(03/11/2018) Une fonction importante et peu visible, "Voir les fichiers des sous-dossiers", consiste à afficher toutes les images des sous-dossiers du dossier actuellement affiché.
Cette fonction est accessible soit par un bouton de la barre d'outils :


Figure 2b

... soit en faisant un clic-droit sur le nom du dossier considéré, et en cliquant sur "Voir tous les fichiers (récursif)".
Ce type d'affichage récursif est indispensable pour travailler sur un ensemble d'images dispersées dans divers sous-dossiers, mais il n'est pas permanent, il faut le relancer en cas de besoin.


Modifier la barre d'outils
La barre d'outils est complètement configurable : Passez dans Outils, Option, Interface, Barre d'outils... (ou, avec un clic-droit dessus, "Personnaliser la barre d'outils")
Pour ajouter un outil, sélectionnez-le dans la liste de gauche, et faites le passer dans la liste de droite en utilisant la flèche triangulaire orientée à droite.
Un outil déjà présent (dans la liste de droite) peut être supprimé (flèche vers la gauche), déplacé vers le début de liste (flèche vers le haut), ou vers la fin de liste (vers le bas)
On peut agrémenter la barre de séparateurs, ou même ajouter une nouvelle barre d'outils (ces choix sont en début de liste)

(09/02/2019) Notez qu'il y a deux instances de la barre d'outils, l'une dans le mode "explorateur", l'autre dans le mode "image" quand une image est ouverte dans un onglet.
Si vous avez modifié plein de choses dans les barres d'outils, il peut être utile d'enregistrer ces réglages, utilisez le bouton "Enregistrer" en haut à droite.


Figure 2c

On peut également ajouter une "commande" dans la barre d'outils.
Cette fonctionnalité vous permet de créer un bouton pour lancer un programme extérieur à XnViewMP.
Après avoir fait passer l'intitulé "COMMANDE" dans la liste de droite, les trois boutons du bas (Commande, Libellé et Icône) vont permettre de faire le paramétrage.
Par exemple, vous pouvez ajouter un bouton qui va ouvrir votre éditeur photo favori pour retoucher une image sélectionnée.
Personnellement, j'ai ajouté aussi un bouton qui ouvre Geosetter ... en attendant que XnViewMP permette de géotagguer les images de manière commode.
Il y a un autre moyen pour lancer des programmes externes, permettant en plus d'ajouter des paramètres, c'est le menu "Ouvrir avec" décrit avec des exemples dans le chapitre 11N, fig 51.

(11/02/2019) Une autre disposition
Choisissez "Disposition 7". Déplacez les "Catégories" et les "Groupes de catégories" et posez-les sur le panneau des dossiers à gauche.
A droite, le volet d'informations est dans un onglet, caché par l'aperçu. Dans le menu "Afficher", mettez, puis enlevez "Aperçu en onglet"
L'aperçu est maintenant indépendant, en bas de l'écran. Posez-le en bas à droite, au-dessous du volet d'informations.
Ajustez les proportions de chaque zone pour que l'aperçu et les informations les plus classiques soient correctement affichés.
Les petits onglets à gauche de l'écran Dossiers, Catégories, Favoris etc peuvent être déplacés de haut en bas. Mettez vers le haut les plus utilisés.

L'avantage de cette disposition est de laisser plus d'espace aux vignettes, et une surface plus grande pour l'aperçu, surtout pour les photos verticales.
Enregistrez cette dispostion en "disposition C" via la barre d'outils.


Figure 2d


Chapitre 2 - Nettoyage des catégories et base de données, reconstruction

Cette phase n'est pas forcément utile au premier abord, mais tôt ou tard, il faudra y revenir ...
Si vous avez fait des tests avant de vous lancer, si vous avez mis dans la base des données qu'il fallait ne pas mettre etc ... autant démarrer "propre".
Attention cependant, assurez-vous avant de tout effacer, que vous avez sauvegardé les informations que vous souhaitez ne pas perdre.
Commencez par désactiver des options :
Passez dans Outils, Options, Métadonnées, premier onglet IPTC et XMP, décochez toutes les cases.
(vous remettrez ensuite des options en lisant le paragraphe 4 Paramétrage des options de gestion des métadonnées)

Ensuite, dans Outils, Options, Catalogue, Cliquez le bouton effacer tout, puis cliquez sur Optimisation : dans cette fenêtre intitulée maintenance du catalogue, cochez toutes les cases de suppression (sauf la première donc), et enfin cliquez Ok.
Une fois l'effacement terminé, revenez dans la même fenêtre optimisation, et remettez les coches à leur état initial :


figure 3

Il m'est arrivé que le bouton "effacer tout" ne fonctionne pas ... La solution est de fermer XnviewMP, et de supprimer ou de renommer le fichier XnView.db (renommé en XnView.db.old, c'est réversible). Redémarrer XnviewMP et reprendre le nettoyage comme indiqué.


Effacer les catégories
Allez tout d'abord lire le paragraphe "Gestion des catégories: Exporter ou importer" au milieu du chapitre 5
Il est utile d'exporter les catégories actuelles avant de tout effacer !
Pour tout effacer, sélectionnez une photo; (c'est indispensable pour pouvoir agir dans les catégories)
Dans la zone "Catégories" à droite de l'écran, cliquez la flèche triangulaire pointe en bas, puis "gestion des catégories", puis "supprimer tout"
J'ai testé cette manip d'effacement : c'est du brutal, ça efface instantanément toutes les catégories !
Et il semble que ça vide aussi la base de données.
Remarque en passant, il vaut mieux créer tout de suite une catégorie (vide) avant de passer à la suite, car XnviewMP semble mal gérer une absence totale de catégories.
Voila pour le nettoyage.

Vous pourrez maintenant importer des dossiers de photos afin de reconstruire la base de données.
(01/11/2018) En fait, "importer" n'est pas le terme le mieux adapté pour XnViewMP, car ce mot n'apparaît pas clairement dans les actions proposées.
(Le mot apparait dans le menu "Outils, Importer et trier" , mais ce n'est destiné qu'à une recopie d'images provenant par exemple d'une carte mémoire)
Il faut donc préciser ici qu'il s'agit de la "prise en compte de dossiers d'images contenant des mots-clés, et leur lecture"
Cette lecture de mots-clés va nécessiter des réglages et des précautions décrits en détail dans les chapitres 4 à 7, notamment si vous voulez préparer vos catégories pour qu'elles "accueillent" les photos contenant les mots-clés correspondants.


Reconstruire entièrement la base de données (le catalogue)
Votre base de données fonctionnait, mais pour une raison ou une autre, vous avez décidé de la reconstruire.
Vous avez d'abord procédé au nettoyage décrit ci-dessus
Dans l'écran "Outils,Options,Métadonnées" il faudra maintenant :
- cocher l'option "Importer les mots clés XMP ou IPTC dans les catégories DB"
- décocher la suivante "Exporter les catégories DB vers le sujet XMP et les mots clés IPTC"
- cocher "lecture des mots clés hiérarchiques"
Ensuite, dans la rubrique suivante "Catalogue", laissez de préférence la case "répertoire de base pour les images" vide, et cliquer sur le bouton Ajouter dossier
Spécifiez les dossiers contenant les photos dont vous voulez qu'elles soient prises en compte dans la base de données.
Répetez cette étape d'ajout si il y a plusieurs dossiers de photos à inclure dans le catalogue.
Si vous décidez d'ajouter d'un seul coup le dossier racine contenant toutes vous photos, XnViewMp va reconsruire entièrement la base de données, ce qui peut prendre plusieurs dizaines de minutes.
Parenthèse : En V0.90, le bouton Ajouter dossier semblait ne pas très bien fonctionner; Il y a une autre solution qui consiste à sélectionner le lot d'images dans le browser, et utiliser la fonction "Mise à jour du catalogue avec les fichiers" du menu Afficher.
A la fin, remettez les 2 options de métadonnées à leur valeur initiale (décocher la première et cocher la deuxième)

Pour info, il y a une autre méthode pour sauvegarder au moins en partie (exporter ou importer) la base de données de XnViewMP (="le catalogue"), moins radicale que la reconstruction : voir ce paragraphe


Chapitre 3 - Saisie de quelques métadonnées pour essai

D'abord, quelques réglages
Sélectionnez au moins deux photos, puis passez dans Outils, Métadonnées, Editer IPTC/XMP : vous obtenez une fenêtre à 8 onglets, permettant de travailler sur les métadonnées.
Vous pouvez agrandir cette fenêtre de manière à avoir un aperçu assez grand, plutôt qu'une vignette.
Sept onglets regroupent l'essentiel des champs IPTC, et le huitième onglet, Options est à étudier :


figure 4

A priori, dans cet onglet Options, pour le premier cadre "Sélection multiple", cochez les trois premières cases, afin de n'effacer aucune métadonnée sur des lots de photos par inadvertance. (On a sélectionné au moins deux images justement pour pouvoir agir sur ces réglages de sélection multiple)

Cette fenêtre à huit onglets est une fenêtre de saisie de données, c'est à dire qu'on n'écrit pas directement les métadonnées dans les photos, mais qu'on prépare leur écriture. Pour illustrer cette logique, si vous cliquez le bouton "Effacer les champs" et "Ecrire les fichiers", eh bien ça n'efface rien !
(On est bien d'accord que les trois options son cochées, hein ?)


"Ne pas charger les champs"
Avant de voir en détail les trois options du haut, cochez la petite option "Ne pas charger les champs" située à droite sous le bouton "Effacer les champs"
Je suggère de laisser cette option cochée, (du moins tant que vous laissez aussi la deuxième option cochée qui, vous allez le voir, est une sécurité importante)
Cette option vous met à l'abri d'une erreur classique : tôt ou tard vous allez oublier de cliquer sur le bouton "Effacer les champs" ; et donc ça vous permet de traiter des lots de photos sans devoir cliquer ce bouton, et sans mélanger des métadonnées hétérogènes (notamment les mots-clés).
Plus loin dans cette documentation, il est indiqué à plusieurs reprises de cliquer le bouton "Effacer les champs"...
Tant que notre option reste cochée, vous pourrez vous en dispenser, mais ça ne coute rien de rappeler que, dans certains cas, les champs ne doivent pas être remplis.


Sélection multiple

- La première option : Conserver et ajouter la nouvelle valeur (Mots clés et catégories supplémentaires)
Elle doit rester cochée pour préserver des mots clés existants de tout effacement accidentel, et permettre d'ajouter des mots-clés à ceux existants.
Si on la décoche, ... j'étudierai ça plus tard. (doc à faire). Oubliez ici la présence du mot "catégories", métadonnée obsolète.

- La deuxième option : Garder la valeur courante du tag si le champ est vide
Si elle est cochée, vous ne pouvez pas effacer une métadonnée. C'est une sécurité importante qui permet d'éviter d'effacer des métadonnées sur lesquelles vous n'intervenez pas.
Elle permet en fait d'entrer une métadonnée sur un lot de photos en ne modifiant aucune autre métadonnée (mais en cliquant d'abord sur le bouton "Effacer les champs")
Si vous voulez effectivement effacer une métadonnée, à priori je conseillerais de le faire photo par photo, en ayant décoché la case, et en ayant aussi décoché la petite option "ne pas charger les champs". N'oubliez pas de remettre ces deux coches aussitôt fini !

- La troisième option : Modifier le tag seulement s'il est vide
Elle permet de faire la différence entre saisir des nouvelles valeurs et modifier des valeurs existantes.
Si elle est cochée, vous entrez des nouvelles valeurs uniquement dans des champs vides.
Si elle est décochée, les nouvelles valeurs remplacent les anciennes. Par exemple, si vous voulez modifier une légende, vous devrez décocher cette case.
(01/10/2018) Depuis mai 2018, je laisse cette option décochée, et apparemment je n'ai pas fait de bêtise, je n'ai pas eu de métadonnée effacée accidentellement ...


Mode
Une option importante est dans la boite déroulante "Mode" qui dépend de vos choix et de l'histoire de vos photos.
J'utilise le mode "IPTC, Mise à jour ou création XMP" car j'avais des photos contenant déjà des tags IPTC, et je veux les dupliquer en XMP.
Il y a quatre modes possibles selon que vous voulez écrire seulement IPTC ou seulement XMP, ou copier l'un vers l'autre.


figure 5

Lorsque vous changez cette option, refermez la fenêtre d'édition (même sans enregistrer) et réouvrez-la.
La prise en compte de l'option semble se faire avec retard dans certains cas ...
Plus généralement, pour toute modification d'options, fermez et réouvrez cette fenêtre, ça ne mange pas de pain.

Précisions: Si vous choisissez le mode "SEULEMENT IPTC-IIM" ou "IPTC-IIM, mise à jour ou création XMP", votre fenêtre d'édition va
lire les métadonnées IPTC à l'ouverture et vous ne pourrez pas voir les infos XMP.

Si vous mettez le mode "IPTC-IIM, mise à jour ou création XMP", les données IPTC seront recopiées en XMP lors de l'écriture.

(00/11/2018) Petite parenthèse, un effet surprenant de ce réglage apparaît pour les images au format PNG : celles-ci ne supportant que les métadonnées xmp, l'écriture va échouer en iptc et résssir en xmp. Si vous refermez et réouvrez la fenêtre d'édition, vos données auront disparu puisque seules les iptc sont lues ... Premier réflexe dans ce genre de situation, regarder les différents onglets du volet d'informations, notamment l'onglet ExifTool

Plus classiquement, si vous voulez recopier des données IPTC en XMP, il faut procéder méthodiquement, (et en essayant d'abord sur un petit lot de photos);
- Sélectionner les photos concernées, passer dans cet écran d'édition de métadonnées, avec ce mode, (et vérifier que les trois options au-dessus soient cochées).
- Cliquer le bouton "effacer les champs" et cliquer sur le bouton "Ecrire les fichiers"; ce bouton est celui qui déclenche véritablement l'écriture des métadonnées.


Les deux autres modes, de manière symétrique, vont sélectionner les métadonnées XMP en lecture et écriture, et éventuellement recopier les xmp en iptc si le 4e mode est choisi.
Si vous voulez lire à la fois les données IPTC et XMP, ce ne sera pas possible dans cette fenêtre, mais seulement dans le volet d'informations de l'écran principal (onglets IPTC, XMP, Exiftool).

Pour effacer toutes vos métadonnées d'un lot de photos, cliquez le bouton "Effacer les champs", décochez la deuxième option et enregistrez tout.
C'est utile par exemple quand vous voulez publier ou envoyer des photos sans métadonnées IPTC ni XMP.
Si vous voulez effacer toutes les métadonnées, y compris les EXIF, passez dans le menu Outils, Métadonnées, Nettoyer ...


La saisie des métadonnées
Vous allez entrer les informations de votre choix dans différents champs, dans les onglets de cette fenêtre.
Vous pouvez sélectionner un lot de photos. Si vous souhaitez mettre les mêmes informations dans toutes ces photos, cliquez d'abord le bouton "Effacer les champs".
Entrez la ou les métadonnées souhaitées (Auteur, copyright ...) et cliquez le bouton "Ecrire les fichiers".
C'est une méthode extrêmement rapide pour entrer une métadonnée dans un lot de photos.

Vous pouvez aussi saisir des métadonnées différenciées dans un lot, en traitant les photos une par une, mais sans utiliser le bouton "Effacer les champs".
Entrez une métadonnée, légende par exemple, et cliquez le bouton Enregistrer, qui n'agit que sur la photo sélectionnée dans l'aperçu.
Passez à la photo suivante en cliquant le symbole > sous l'aperçu des photos, entrez la légende, enrtegistrez etc ...
Cette méthode permet d'entrer une légende différente à chaque photo.
Vérifiez soigneusement ce que vous venez de faire, les options du dernier onglet sont difficiles à appréhender, et les résultats sont parfois surprenants.


Les différents onglets
Voici un survol des champs IPTC XMP disponibles.
Pour plus de détails sur les traductions ou les équivalences des noms de champs, il faut chercher sur internet (et dans mes autres pages)

Dans le premier onglet, Légende, on trouve les champs : Légende, Auteur, Titre. Le plus utilisé c'est le champ Légende (IPTC:Caption-abstract), ou le titre.
Deuxième onglet : mots clés (IPTC:Keywords) ce champ est important, mais il faut bien en comprendre tous les aspects, on va le voir plus loin.
Troisième onglet : catégories. Ce champ n'est plus utilisé, on l'oublie. Et ça n'a aucun rapport avec les "catégories" de XnView qu'on va utiliser.
Quatrième onglet : crédits. On y trouve les champs consacrés à la propriété (copyright) et au rédacteur des métadonnées. bof...
Cinquième onglet : statut, avec plein de champs... là encore, ça ne m'intéresse pas.
Sixième onglet : date et heure Il s'agit ici de renseigner des champs IPTC ou XMP avec une date. Ces champs me paraissent peu utilisés, je ne vois pas l'intérêt.
Pour info, le premier groupe, date/heure de création peut créer les métadonnées iptc:DateCreated et xmp:DateCreated, soit en fixant une valeur dans la première case, soit en choissant un champ contenant déjà une date dans la deuxième case. Je n'ai pas compris l'utilisation de la troisième case.
Pour le deuxième groupe c'est pareil, les champs qui seront créés sont iptc:ReleaseDate et xmp:ReleaseDate. Bof.
Utilisez plutôt le menu Outils, "Modifier l'heure" pour modifier les dates/heures EXIF c'est bien plus important, et universellement utilisé (Voir paragraphe 11J).
Septième onglet : source. Pour moi il est important de renseigner au moins la ville où la photo a été prise.
On peut aussi y mettre le pays, ou une info d'emplacement (lieu-dit, dénomination géographique ...).
Le champ "Etat/Province" semble affecté en France aux régions. L'ennui c'est qu'elles ont changé et n'apportent plus rien comme précision.
Personnellement, j'y ai mis le numéro de département, c'est plus significatif pour les fleurs, les animaux ou les secteurs touristiques.
Je ne sais pas à quoi servent les autres champs (localisation et son code, référence de transmission)


Aides à la saisie
Dans ces sept onglets, au bout de chaque champ de saisie, il y a une flèche triangulaire, qui vous donne accès à plusieurs choix.
Ce triangle n'est pas très visible, il est un peu à droite de celui qui déploie le contenu de la boite déroulante.


figure 6

"Insérer" offre la possibilité d'insérer dans le champ métadonnée une "info système" de la photo ( nom, dossier, taille, date ...)
"Insérer de" ou "copier en" permettent de récupérer une métadonnée -provenant de- ou -à destination de- une autre métadonnée.
On a ces trois choix pour les champs "Légende" ou "Instructions spéciales" où la saisie est libre, en plusieurs lignes.
Il n'est pas possible avec ces fonctions de copier un ensemble hétérogène de métadonnées sur des lots de photos dans cet écran.
C'est à dire que la métadonnée récupérée et visible à ce moment-là sera écrite à l'identique dans toutes les photos sélectionnées en cliquant "écrire les fichiers"
Si votre besoin était de transcrire une métadonnée ou une information vers une autre métadonnée dans un ensemble de photos, il faudra utiliser l'outil Conversion par lots du chapitre 11G.
Et si votre besoin est plus complexe, je pense que vous devrez utiliser un autre logiciel, Exiftool par exemple. Allez voir le chapitre 11N

Pour tous les autres champs on a deux choix supplémentaires :
"Editer l'historique" et "Tri alphabétique" avec lesquels vous avez accès à l'historique de saisie, c'est une forme de "vocabulaire contrôlé";
Avec cet "historique de saisie" vous pouvez abréger l'entrée de données en tapant les premières lettres, et avec "Editer l'historique" vous pouvez
organiser cet historique, enlever des entrées qui vous sont inutiles, ou repérer des fautes de frappe passées (et aller ensuite les corriger dans les photos !).
XnViewMP enregistre ces historiques de saisie dans le fichier iptc.ini, et vous pouvez aussi lire et modifier le contenu de ce fichier avec le bloc notes.


L'onglet mots clés

Concernant l'onglet des mots clés, il y a trois méthodes de saisie, à choisir dans la boite déroulante au centre:

- Si vous sélectionnez "Catégories(base de données)" (fig 7), double-cliquez sur les mots à ajouter, mais en utilisant seulement les mots clés "racine" cadrés à gauche dans la liste, sinon vous allez avoir un mot clé comme "animal|oiseau|mesange" qui n'est pas correct pour un mot clé IPTC

- Si vous laissez "Historique" (fig 8) il y a une zone de saisie dans la case du haut qui apprend petit à petit les mots que vous allez taper.
Ca vous fait davantage utiliser le clavier, mais comme indiqué au paragraphe précédent, vous pouvez "Editer" cet historique pour améliorer son contenu.

- Vous pouvez choisir "Fichier texte" puis"Importer" (fig 9) pour pouvoir sélectionner des mots clés que vous avez préparés dans un fichier texte en forme de liste
Il faut ensuite cliquer la flèche pour faire monter le mot clé dans la grande zone sous la case du haut
Vous pouvez sélectionner plusieurs lignes simultanément pour entrer plusieurs mots clés à la fois.
Si votre fichier texte contient des lignes du type : animal,oiseau,mésange , ces trois mots vont pouvoir être entrés en un seul clic.
(la virgule est utilsée comme séparateur par XnViewMp, pour préparer l'écriture des mots clés aussi bien IPTC que XMP)



Quel que soit le mode de saisie que vous avez choisi, les mots clés en attente d'enregistrement doivent être dans la grande zone sous la case du haut;
Si vous avez tapé "manuellement" un nouveau mot-clé, il faut le valider avec la touche Entrée pour le faire apparaître dans cette zone.
Les mots clés doivent être sous forme de liste (un par ligne) pour respecter les normes IPTC et XMP. Parfois, d'anciens mots clés récupérés
d'autres logiciels sont visibles en une seule ligne, avec des virgules de séparation : ça fonctionne plus ou moins, il faudra de préférence y remédier.
La croix rouge permet d'effacer un mot clé sélectionné, si vous voulez en ôter un dans cette zone. Ne tentez pas trop de modifications compliquées sur des lots de photos, car le résultat n'est pas toujours celui escompté. Faites plutot des ajouts, ou des suppressions, sur des lots homogènes de photos.
Quand vos mots clés son prêts, cliquez sur "Ecrire" ou "Ecrire les fichiers" (selon que vous travaillez sur une seule photo ou sur un lot)
Votre photo contiendra donc les mots clés IPTC, et XMP (XMP-dc:subject) selon le mode d'écriture que vous avez choisi dans le dernier onglet.

Une nouvelle option est accessible dans cet onglet mots-clés : "use parent keywords"
- Si vous ne cochez pas cette option, vous devrez évidemment ajouter "manuellement" les mots clés parents que vous voulez éventuellement inclure.
Les mots clés IPTC et XMP seront donc classiques, non hiérarchisés
Je n'ai pas testé les fonctionnalités des quatre lignes suivantes depuis la V0.87. Il est possible qu'il y ait eu des changements ...
Il semble qu'on ne puisse pas obtenir de hiérarchie dans les mots-clés hiérarchisés Lightroom (xmp:lr:hierarchical subject)
C'est un peu dommage car ils sont bien hiérarchisés en utilisant la méthode des catégories qu'on verra au chapitre suivant, et du coup ça crée une différence de format pour ces deux situations.
- Si vous cochez la case, les mots-clés parents sont automatiquement ajoutés, vous obtenez bien les mots clés xmp:lr hiérarchisés, les xmp sont classiques, mais les IPTC deviennent hiérarchisés eux aussi. (l'option "écriture de la hiérarchie des mots-clés" des options de métadonnées, même si elle est décochée, ne l'empêche pas) ... et ça me gêne, car je souhaite conserver mes mots-clés IPTC non hiérarchisés.

En résumé, vous pouvez faire quelques essais ponctuels de mots clés ici, mais ce n'est pas le meilleur moyen de mettre les mots clés dans des centaines de photos.
En effet on va voir plus loin qu'il y a une méthode bien plus confortable pour entrer les mots clés (avec les catégories)

Donc, à l'usage on va se contenter ici de renseigner les champs Légende, ou Titre, et Ville pour "une première passe" dans les métadonnées. C'est déjà pas mal.
Ne soyez pas trop ambitieux sur le nombre de métadonnées à renseigner, car vous risquez de vous décourager au bout de quelques dizaines de photos.
Si vous voulez savoir si d'autres métadonnées sont utiles, ou pertinentes, parcourez les autres pages de ce site, il y a des exemples et des liens dans ma rubrique logiciels.
Il y a aussi un chouette document de Bogdan Hrastnik, traduit en français : Quelles métadonnées utiliser ?


Modèles
Toujours dans cette fenêtre d'édition de métadonnées, il y a trois boutons, "Enregistrer le modèle" ou "charger un modèle" ou "charger un modèle V1"
Si vous désirez ajouter systématiquement les mêmes métadonnées à vos nouvelles photos (par exemple un nom d'auteur, un copyright ...),
faites-le d'abord sur une photo et créez un "modèle", que vous enregistrez en lui choissant un nom.
Par la suite, vous sélectionnerez un lot de photos, et en cliquant sur "Charger le modèle" vous pourrez appliquer le modèle à tout le lot.


figure 10

Je n'ai pas beaucoup testé ces modèles, ( V1 ?) vérifiez que cette manip n'efface pas à tort d'autres métadonnées.

Une utilisation possible consiste à copier les métadonnées d'une image dans un modèle, pour pouvoir les écrire dans une autre image.
- Sélectionnez les deux images et ouvrez la fenêtre "Editer IPTC XMP".
- Dans l'onglet "Options", laissez seulement la première case cochée. (ou même pas, je n'ai pas testé l'effet de cette case !)
- Passez alternativement d'une image à l'autre avec les flèches droite ou gauche " < " ou " > " afin de voir apparaître les métadonnées de l'image source.
- Cette image qui affiche les bonnes métadonnées étant visible dans l'aperçu, choisissez "Enregistrer le modèle", et choisissez-lui un nom (ModèleTemp)
- Passez à l'affichage de l'image cible dans l'aperçu (toujours avec les flèches).
- Choisissez "Charger un modèle" puis (ModèleTemp) et cliquez sur le bouton "Ecrire" ...
Notez que d'avoir décoché la deuxième case de l'onglet "Options" permet d'effacer les métadonnées qui étaient dans l'image cible.
- A la fin, remettez les options dans une configuration plus prudente : les trois cases cochées, et "ne pas charger les champs" aussi.


Ecrire
Donc pour chaque modification ou nouvelle saisie, il faut cliquer le bouton "Ecrire", (ou "Ecrire les fichiers" quand vous travaillez sur un lot de photos).

Je précise ce qui aurait dû être mieux détaillé dans mes explications précédentes : le bouton "Ecrire les fichiers" est presque toujours à utiliser avec l'option "ne pas charger les champs" ou en ayant cliqué sur "Effacer les champs" en début de saisie, sinon vos autres métadonnées, notamment les mots-clés, seront toutes modifiées.


Vérifier les métadonnées que vous venez d'écrire
Vous avez donc entré quelques métadonnées dans une photo, puis utilisé le bouton "Ecrire".
Sélectionnez la vignette correspondante dans l'écran principal, et parcourez les onglets de la fenêtre Informations pour voir les métadonnées que vous avez ajoutées.
J'insiste: avant de marquer des milliers de photos, vérifiez régulièrement ce que vous faites dans ces onglets d'informations.


figure 11

Vous pouvez vérifier les métadonnées rangées par familles dans les onglets EXIF, IPTC, XMP.
L'onglet EXIFTOOL vous permet d'afficher les métadonnées telles qu'elles sont lues par cet excellent utilitaire (indépendant de Xnview, voir Annexes)
Mais Xnviewmp utilise ses propres procédures pour lire et écrire les métadonnées dans les photos JPG, ce qui le rend plus rapide que d'autres logiciels utilisant Exiftool.
Remarque : Si vous avez choisi d'afficher des métadonnées dans les libellés sous les vignettes, vous remarquerez que l'affichage ne se met pas à jour tout de suite.


Pour aller plus vite
- Pour ouvrir la fenêtre de métadonnées, plutôt que de passer dans le menu Outils, Métadonnées, Editer IPTC/XMP, faites un Ctrl i
- Vous pouvez aussi faire un clic-droit sur vos photos, et cliquer sur Editer IPTC/XMP
- Ou créer un bouton dans la barre d'outils : Passez dans Outils, Option, Interface, Barre d'outils. Dans la liste de gauche, sélectionner l'outil Editer IPTC/XMP, et faites le passer dans la liste de droite en utilisant la fleche triangulaire. Vous aurez alors un bouton avec un crayon et une étiquette dans la barre d'outils.


Affichage des mots clés EXIF IPTC XMP dans la zone Informations
Quelques précisions sur la façon de visualiser les mots clés dans XnViewMP:
1) EXIF : il s'agit d'une seule chaine de caractères (un seul mot donc), même si il contient des caractères de séparation.
Il se nomme EXIF:XpKeywords et a été utilisé par Microsoft; il est obsolète, ce champ n'est plus lu par les logiciels récents.

2) IPTC : XnViewMp affiche des virgules entre les mots clés, ce qui ne vous permet pas de visualiser si la virgule est dans le mot clé ou entre deux mots clés distincts. Pour être certain, vérifiez en ouvrant la fenêtre d'édition IPTC/XMP, onglet mots-clés, ils doivent apparaitre dans des lignes différentes.

3) XMP : Les mots clés XMP corrects seront affichés par XnViewMP sur des lignes différentes subject(1) subject(2) etc ...

4) XMP LR : Mots clés hiérarchisés Adobe LightRoom XMP:HierarchicalSubject. Ils sont affichés en ligne, séparés par des | , de gauche à droite, parent vers descendant.
Il y aura autant de lignes que de niveaux hiérarchiques.


Exemple de mots clés à trois niveaux, avec la notion de hiérarchie seulement pour les XMP:LR:HierarchicalSubject

- Forme IPTC
IPTC:Keywords : moineau,oiseau,animal

- Forme XMP Dublin Core
XMP-DC:Subject(1) animal
XMP-DC:Subject(2) oiseau
XMP-DC:Subject(3) moineau

- Forme XMP Ligthtroom hiérarchisée
XMP-LR:HierarchicalSubject(1) animal
XMP-LR:HierarchicalSubject(2) animal|oiseau
XMP-LR:HierarchicalSubject(3) animal|oiseau|moineau

- Forme EXIF
Et juste pour info, la forme EXIF ancienne, en un seul mot, avec ou sans virgules, non gérée par Xnview : EXIF:XPKeywords animal,oiseau,moineau
Si vous voulez récupérer et "rénover" ce genre de mot clés utilisés dans le passé, on peut utiliser un script pour exiftool; allez voir l'exemple 4 du chapitre 11N.

GPS
Les coordonnées GPS, qui sont des données EXIF, ne sont pas accessibles ici, mais par le menu Outils, Métadonnées, Edit GPS.


Supprimer les métadonnées
Il y a un moyen commode d'effacer tout ou partie des métadonnées en passant par le menu Outils, Métadonnées, Nettoyer ...
Les choix suivants vous sont proposés :

figure 12


Chapitre 4 - Paramétrage des options de gestion des métadonnées

(10/02/2018) Nous avons vu dans le chapitre 3 une méthode pour écrire ou consulter diverses métadonnées, intitulée "Editer IPTC/XMP".
Dans ce nouveau chapitre, une autre méthode va être décrite, qui utilise un paramétrage situé dans "Outils, Options, Métadonnées" et "Outils, Options, Catalogue".
Cette nouvelle méthode consiste à utiliser les catégories, et concerne uniquement les mots clés.
Notez bien que ces deux méthodes ont chacune leur propre paramétrage, et si vous utilisez tantôt l'une, tantôt l'autre, vous n'aurez pas des données homogènes.
Dans toute cette documentation, je parle assez peu d'une troisième méthode qui consiste à utiliser les menus et boutons de la barre d'outils.
En fait, des différences de fonctionnement peuvent exister entre ces trois méthodes, et je vous incite à bien vérifier ce que vous faites si vous souhaitez changer de méthode.
La caractéristique essentielle de l'utilisation des catégories décrite ici est la gestion d'une base de données de mots clés interne à XnViewMP en parallèle avec les mots clés IPTC ou XMP.


Les catégories constituent à la fois un artifice pour faciliter la saisie de mots clés, et une méthode de filtrage pour afficher plus tard des photos triées par mots-clés.
Les catégories n'ont aucun rapport direct avec les métadonnées, mais Xnview utilise simultanément les catégories et les mots clés hiérarchisés (lr:hierarchicalsubject)
Pour pouvoir créer des mots clés (hiérarchisés ou non) à partir des catégories, il faudra activer une option d'exportation.
(l'inverse est également vrai, pour créer des catégories à partir de mots-clés existants, il y a une option d'importation)
Ce qui nous amène à un paramétrage très important : menu Outils, Options, Métadonnées. Vous avez plusieurs options possibles, illustrées dans l'image suivante (fig 13):


figure 13


- La première option à cocher (importer) permet la transcription des mots clés (qui seraient déjà présents dans les photos) en catégories.
(Si vous débutez dans l'utilisation de Xnviewmp, revenez lire ce paragraphe plus tard, passez à la deuxième option ci-dessous)
Avec cette option, le fait de visualiser les photos d'un dossier les fait "entrer" dans les catégories (et crée les catégories nouvelles), et met à jour la base de données.
Attention à cette phase, si vous avez des mots-clés ambigus, il y aura des mélanges (par exemple "orange" c'est un fruit et une couleur)
En utilisation ordinaire de XnViewMP, que ce soit pour visualiser ou marquer vos photos, décochez cette case d'importation.
Exception, si vous tenez à mettre des mots clés via la fenêtre "Editer IPTC / XMP" et les enregistrer dans les catégories, cochez la case.
Sinon, je pense qu'il faut cocher cette case uniquement au moment où vous souhaitez que XnviewMP lise des mots clés dans un nouveau dossier de photos, ou quand vous voulez importer un dossier de photos déjà marquées pour mettre à jour la base de données et les catégories.
Attention, dans ce cas, décochez la deuxième option décrite ci-dessous, sinon vous allez aléatoirement doublonner des enregistrements dans la base de données.


- La deuxième option (exporter) fait l'inverse, elle inscrit des mots clés (XMP et/ou IPTC) dans vos photos en fonction des catégories auxquelles vous les rattachez.
C'est avec cette option que la magie de saisie des mots clés va se faire.
Donc, Cochez la case (sauf, comme indiqué au paragraphe précédent, pendant les phases d'importation de dossiers)

Il y a deux sous-options : à vous de voir si vous voulez créer les données XMP ou IPTC, ou les deux, en cochant les cases ad-hoc.
La première option provoquera l'écriture des mots clés (XMP-DC subject) normaux ET des mots clés hiérarchisés (XMP-LR hierarchical subject).
La deuxième écrira les mots clés IPTC (IPTC-IIM keywords).
Remarque : ces deux sous-options décident de la création de données IPTC ou XMP dans une photo qui n'en contenait pas.
Mais si la photo contient déjà des métadonnées, elles seront mises à jour, même si la case n'est pas cochée.


- La troisième option concerne les fichiers XMP externes (ou compagnons, ou sidecar). C'est indispensable pour les fichiers RAW.
Cette option, quand elle est cochée, provoque la création d'un fichier sidecar, de type xmp, à côté de chaque photo au moment où elle est marquée d'une catégorie.
J'ai rassemblé les informations au sujet de ces fichiers sidecar, allez lire le chapitre 7 pour plus de détails.


- La quatrième option "Lecture des mots clés hiérarchiques", permet de construire une hiérarchie de catégories en lisant des mots clés hiérarchisés
préalablement existants dans les photos. Je n'ai pas vérifié si ça lit plutôt l'une ou l'autre forme possible de mots clés hiérarchisés, soit
- xmp:hierarchicalsubject d'Adobe LightRoom, relativement normalisés
- iptc:keywords, qui sont parfois utilisés sous forme hiérarchisée, en précisant le caractère séparateur, ordinairement la barre verticale | )
A priori, ça n'est utile que dans le cas de mots clés déjà en place dans les photos, que XnviewMP va lire pour construire sa base de données (comme dans les cas cité ci-dessus pour l'option 1).
Au mieux ça construit vos catégories à la perfection, et au pire ça ne coûte rien, vous pouvez donc la laisser cochée.


- La cinquième option "Ecriture de la hiérarchie des mots clés" est nouvelle
Depuis la correction d'un bug des versions avant V0.82 je crois, (perte de mots clés lightroom) le nouveau choix de xnview consistait
à écrire des mots clés IPTC hiérarchisés, avec, pour un exemple à trois niveaux, un format de ce type : animal, animal|oiseau, animal|oiseau|moineau
Un intérêt d'utiliser des mots clés iptc hiérarchisés, c'est que ça se prête bien à un tri alphabétique. Voyez le paragraphe C du chapitre 11 pour ce type de tri.

Mais on peut contester la présence de hiérarchie dans les IPTC, ça n'est pas franchement normalisé, même si d'autres logiciels le font.
En décochant cette option, xnview permet d'écrire des mots clés IPTC "normaux", comme cet exemple: animal, oiseau, moineau, sans hiérarchie.
Personnellement c'est le choix que je fais.
Attention, cette option n'est active que dans l'utilisation des catégories (elle n'agit pas dans la fenêtre "Edition de métadonnées" pour la saisie de mots-clés).


- En résumé, pour les mots clés
Les choix proposés pour l'écriture des mots clés sont donc :
- aucun mot clé inscrit dans les photos (seule la base de donnée de XnViewMP est mise à jour)
- IPTC sans hiérarchie ou IPTC avec hiérarchie.
- XMP avec les deux types , xmp:subject ET xmp-lr:xmphierarchicalsubject


- La sixième option permet d'affecter en un seul clic une catégorie avec les catégories parentes. "Automatically apply parent keywords".
Pour les mots clés IPTC et XMP, c'est très cool, (donc combinée avec la deuxième option pour exporter) ça permet de saisir un mot clé et tous ses parents en un seul clic
Dans les mots clés hiérarchisés xmp Adobe Lightroom, ça crée une liste de mots clés hiérarchisés pour chaque niveau hiérarchique de catégories.
Cette liste de chaines de mots-clés paraît un peu redondante, mais c'est normal, Adobe l'a pensée comme ça.
Il y a deux précautions à connaitre concernant cette option :
1 : elle n'est pas active quand vous utilisez la méthode "Action, Assigner une catégorie" de la zone catégories
2 : elle modifie le fonctionnement du Ctrl-clic de la souris quand vous voulez sélectionner plusieurs lignes dans le filtre des catégories.


- Les deux options suivantes, Note et Libellé, sont utiles si vous attribuez des notes (les étoiles) ou des libellés (les bulles en couleur) à vos photos dans XnViewMp, et que vous voulez inscrire simultanément la métadonnée XMP correspondante. Ca donne l'assurance de ne pas perdre ces informations en cas de défaillance du logiciel.
Le chapitre 9 est consacré à ces deux marquages.

- La dernière option permet de récupérer des anciennes métadonnées de commentaires (si vous les avez utilisées) pour les retranscrire dans la norme XMP plus récente.

Ah, pensez aussi à cocher l'option UTF8 dans l'onglet Encodage IPTC si ça n'y est pas déjà.

Je n'ai pas parlé ici des paramètres du catalogue (= la base de données de xnviewmp), ce sera abordé dans le chapitre 6 consacré au catalogue.
Maintenant que les paramètres sont étudiés (et compris ?), intéressons-nous dans le chapitre suivant aux manipulations qui vont faire intervenir ces réglages pour modifier ou créer les métadonnées.


Chapitre 5 - Les Catégories de XnViewMP

Utiliser les catégories pour entrer les mots clés avec XnViewMP apporte un réel confort pour cette tâche fastidieuse mais importante.
De plus, sans autre manipulation, vous pourrez utiliser le "filtre de catégories" et obtenir une sélection de photos avec un seul clic.
Il y a donc deux aspects complètement indépendants : faciliter la saisie, et pouvoir filtrer des lots de photos très facilement.
Pour info, il existe dans d'autres logiciels une notion de "catégories" qui nomme ainsi des ensembles de mots clés; ce n'est pas du tout ce qui est défini dans XnViewMP par le mot "catégories", ne confondons pas. Ce qui semble s'en rapprocher dans XnViewMP serait "les groupes de catégories"


Chapitre 5A - Utiliser les Catégories de XnViewMP pour mettre des mots clés dans les photos

Je ne suis pas un fan des mots clés hiérarchisés, mais vouloir les éviter à tout prix nous priverait d'un vrai confort d'utilisation; autant donc les utiliser.
Et donc vous allez utiliser les catégories pour entrer vos mots clés, c'est à dire cocher les cases correspondantes dans la zone Catégories.

J'ouvre une parenthèse importante sur la méthode décrite dans le chapitre 3 :
Si vous le souhaitez, vous pouvez commencer à saisir vos premiers mots-clés dans l'écran "Editer les métadonnées" ( Ctrl i ) sans utiliser le panneau de catégories.
Il faut alors cocher la première option de métadonnées (Importer les mots clés XMP ou IPTC dans les catégories) qu'on a vue au chapitre précédent :


Figure 14
De cette façon, des catégories vont se créer automatiquement; Mais il est difficile de créer des véritables hiérarchies par cet écran de saisie sans artifices.
Décochez donc cette première option pour passer à la suite, et on n'utilisera plus la fenêtre d'édition iptc/xmp pour les mots clés, mais le panneau "catégories"
Parenthèse refermée.

Si vous partez de zéro, n'oubliez pas les conseils que je donne sur le choix des mots clés vers le bas de cette autre page ,
et vous devez vous préparer une liste de mots dans un tableau ou un fichier texte (fichier que XnViewMP peut générer très facilement à partir des catégories, voir ici)
Il vous suffit de garder ce tableau de mots-clés (imprimé ?) près de vous, pour vous y référer pendant que vous marquez vos photos, et en même temps l'améliorer progressivement.

Pour les mots clés hiérarchisés, cette liste sera thématique en quelque sorte, comme dans l'exemple suivant à trois niveaux hiérarchiques


La zone Catégories

Elle permet d'affecter des catégories aux photos et de construire l'organisation des catégories.
Ces catégories sont visibles également dans l'onglet "Filtre catégories", onglet situé à gauche de l'écran, sous les "Dossiers".
Souvenez-vous que chaque mot présent dans cette liste de catégories est un mot clé, et doit être unique et précis.
Evitez les mots "divers" ou "autres", écrivez par exemple "autre_reptile".
Pas d'inquiétude excessive cependant, il sera toujours possible de remplacer une catégorie ou un mot clé par un autre ultérieurement.


Figure 15 illustration des principales fonctions accessibles dans le volet des catégories.

Repérez bien la petite flèche pointe en bas qui donne accès au menu des catégories, que je détaillerai plus loin.
Il y a à côté un bouton à trois petits points qui permet de déplier et replier l'ensemble des sous-catégories.
Vous voyez également les petits onglets à droite pour passer à l'affichage "Groupes de catégories" ( qui sert à quoi ?)
Sur la figure 15, j'ai illustré aussi le clic-droit sur une catégorie, qui permet les actions classiques (renommer, déplacer, supprimer etc...)
Si vous souhaitez réorganiser vos catégories, il est préférable de le faire ici: faites un clic droit sur une catégorie, et cliquez sur un des choix offerts ...
Mais il y a des précautions à prendre, lisez attentivement le chapitre 5C
Avant de faire d'importants bouleversements, faites un petit essai, puis refermez et réouvrez XnView pour vérifier que vos manips sont bien acceptées.
Mais notez bien que modifier les catégories ne modifie pas les mots-clés correspondants dans les photos. Donc, à ce stade, ne modifiez que des catégories vides.
Un truc bête : vous devez sélectionner au moins une photo pour pouvoir agir dans le volet des catégories. C'est comme ça.
Si XnViewMP refuse de prendre en compte vos régalges ou vos actions, c'est probablement parce-que son dossier d'installation est protégé par Windows
C'est pour cette raison que je proposais dans la première phrase de la page de ne pas l'installer dans le dossier program files.


Affecter une catégorie
Donc, vous avez sélectionné une ou plusieurs photos.

Et vous cliquez dans la case de la catégorie que vous voulez affecter. Tout est là.

Il y a d'autres façons de faire, qui sont utiles si vous avez des centaines de catégories, mais ce sera précisé dans les paragraphes "Mode de recherche" et suivants, un peu plus bas.
Vous pouvez aussi utiliser le bouton Catégories de la barre d'outils pour affecter des catégories à vos photos, c'est parfois plus commode.


figure 16 Les catégories

Si, dans les paramètres (Outils, Options, Métadonnées), vous avez choisi d'affecter les catégories "parent" (6e option) vous verrez que le fait de cocher "moineau" va cocher automatiquement "oiseau" et "animal".
Si, dans les paramètres, vous avez choisi la 2e option "exporter les catégories vers les mots clés (IPTC et XMP)", eh bien votre photo contient
désormais les mots clés IPTC:keywords animal, oiseau, moineau et XMP-dc:subject(1) animal , subject(2) oiseau et subject(3) moineau

Il y aura aussi les mots clés hiérarchiques XMP, qui dans notre exemple auront cette forme :
Lr:HierarchicalSubject[1] animal
Lr:HierarchicalSubject[2] animal|oiseau
Lr:HierarchicalSubject[3] animal|oiseau|moineau
Vous pouvez vérifier tous ces mots clés dans le panneau informations, onglet IPTC, onglet XMP et onglet Exiftool.
Attention, l'écriture des mots clés ne se fait effectivement qu'au moment où vous "relâchez" la sélection de photos (en cliquant une autre photo)
Vous pouvez ajuster la nature et la forme de l'écriture des mots clés avec les diverses options de l'écran Outils, Options, Métadonnées.

Simultanément, XnViewMP inscrit dans sa base de données de catégories les informations correspondantes. Je détaille le rôle de cette base de données dans le chapitre 6.
Et vous allez pouvoir utiliser le filtre de catégories décrit dans le chapitre 5B
Attention, pour que la correspondance entre les catégories affectées et les mots clés XMP reste bonne, utilisez exclusivement la zone catégories pour faire des modifications de mots-clés ou d'affectation de catégories

Les trois paragraphes qui suivent décrivent des réglages et options qui concernent l'utilisation des catégories.
On accède à ces choix dans XnViewMP via le menu des catégories, (la petite flèche blanche pointe en bas située à droite de la case de saisie de catégorie)


figure 17 Menu des catégories


Menu des catégories : Mode de recherche
On a ici 3 choix:
- correspondance partielle au début : la recherche s'effectue en tapant les premières lettres de la catégorie.
- correspondance partielle partout : la recherche se fait sur un groupe de lettres ou un mot quelconque
- utiliser une expression régulière : "expression régulière" c'est un mode de recherche respectant une syntaxe normalisée, je n'en sais pas plus.
Ces options s'appliquent lorsque vous recherchez une catégorie, en utilisant la case de saisie située juste à côté, au même niveau.
Si vous avez plusieurs centaines de mots-clés, donc plusieurs centaines de catégories, cette fonction de recherche peut vous éviter de parcourir
du regard toute la liste, à la recherche d'une catégorie perdue au fond d'une arborescence. Il ne s'agit pas du tout de recherche dans les photos.


Menu des catégories : Auto-correction
L'option auto-correction dans le menu "gestion" concerne probablement aussi la saisie des noms de catégories et la correction automatique de certains mots que vous choisissez ...
Les équivalences entre le mot entré au clavier et celui qui sera utilisé se situent dans le menu Outils, Options, auto text correction.
Je suppose que ça permet d'utiliser des abréviations, pour gagner du temps lors de la frappe clavier.


Menu des catégories : Action
Il y a deux choix qui s'excluent : Assigner une catégorie ou Ouvrir l'arbre.
- Si vous cochez "Ouvrir l'arbre", il est sous-entendu que vous avez au préalable "replié" toutes les catégories hiérarchiques, en cliquant sur les trois petits points.
Entrez alors quelques lettres d'une catégorie, puis cliquez la suggestion qui correspond à votre recherche, et l'arborescence de cette catégorie va s'ouvrir.
- Si vous cochez "assigner une catégorie" la même manip que ci-dessus va affecter la catégorie à la photo sélectionnée.
L'option "Apply parent keywords" est inopérante dans ce cas (alors que si vous cliquez effectivement dans une catégorie, l'option s'applique.)

Une dernière astuce, les raccourcis : allez voir dans le chapitre 5C, le paragraphe "Editer"


Chapitre 5B - Utiliser les Catégories de XnViewMP pour retrouver des photos

Le filtre de catégories

Dans l'onglet "Filtre Catégories" à gauche de l'écran principal près de l'onglet "Dossiers", vous visualisez aussi la hiérarchie des catégories, avec le nombre de photos par catégories.

figure 18 Le filtre de catégories

Et là, en cliquant sur une catégorie, XnView affiche les photos correspondantes dont le nombre est précisé entre parenthèses.
C'est prodigieux...

En utilisant le filtre de catégories, vous allez pouvoir regarder vos photos par thèmes, vous pourrez retrouver une photo parmi des milliers etc ...
Si vous voulez voir vos images sélectionnées en grand, il faut éviter de double-cliquer une photo, ce qui vous amènerait directement dans le dossier d'origine de la photo.
Vous pouvez par exemple utiliser la touche F11 qui affiche l'image en plein écran, ou d'autres méthodes décrites à la fin du dernier paragraphe "Conseils divers" de ce chapitre.

Je détaille maintenant les autres options ou méthodes de filtrage.


Filtrer les photos (écran Filtre de catégories)
Tout en haut de la zone "Filtre de catégories", il y a un menu dont l'intitulé "Correspond" va vous permettre d'ajuster vos critères de recherche.


Figure 19 Les options de filtrage

Notez d'abord que vous pouvez sélectionner plusieurs catégories, en les cliquant en combinaison avec la touche Ctrl de votre clavier.
Par défaut, Xnviewmp va afficher l'addition des photos de toutes les catégories sélectionnées, c'est à dire qu'il s'agit d'un "OU"
En effet, dans le menu "Correspond", la valeur "N'importe lequel" est cochée par défaut, c'est donc les photos correspondant à n'importe lequel des critères qui seront affichées.

Si vous voulez réaliser un "ET", c'est donc "Tous" que vous allez cocher dans le menu, pour que tous les critères soient satisfaits.
A mon avis, c'est cette option qui doit être ordinairement utilisée quand on fait des recherches multi-critères ...
Cette option va donc s'appliquer sur un ensemble de catégories sélectionnées (uniquement catégories ...)

Il y a une option qui perturbe l'usage du Control-Clic, c'est : Outils, Options, Métadonnées, "Automatically apply parent keywords"
Quand cette option est cochée, le Ctrl-Clic sélectionne toutes les sous-catégories d'une catégorie.
Si on a choisi "tous" dans le menu "correspond", le résultat est presque toujours vide (c'est rare qu'un insecte soit à la fois coléoptère ET papillon).
Soit vous désélectionnez les sous-catégories pour arriver au résultat, soit, et c'est le plus simple, vous décochez l'option en question quand vous utilisez les filtres de catégories.


Figure 20

Les trois autres options de la figure 19 définissent sur quel ensemble de photos vous souhaitez réaliser cette recherche.
- Global, c'est sur l'ensemble des photos qui sont présentes dans la base de données.
- Dossier courant, c'est celui qui est affiché dans l'onglet "Dossiers" (et qui peut avoir changé entre temps si vous avez double-cliqué une photo)
- Dossier courant récursif : cette option inclut tous les sous-dossiers du dossier courant. Si vous avez rangé vos photos par années, vous disposez donc aisément du critère année.

En résumé, on est là au coeur de l'utilisation des mots-clés et de XnViewMP : en deux secondes vous retrouvez les photos répondant à plusieurs critères.
Et dire qu'il m'a fallu attendre décembre 2016 pour découvrir cette fonction. Pour être honnête, j'utilisais surtout Picasa pour mes filtrages par mots clés.
Voici un exemple : Si vous avez stocké vos photos par années, sélectionnez dans l'explorateur de Xnviewmp l'année 2015 par exemple.
Dans l'onglet "Filtre des catégories",dans le menu "Correspond", sélectionnez "Dossier courant récursif" et cliquez une catégorie, "anniversaire" par exemple.
Vous obtenez aussitôt toutes les photos anniversaire de 2015 !


Filtrage par notes ou par couleurs
Dans le début de la zone "filtre des catégories" il y a la possibilité de rechercher ou filtrer des photos en utilisant ces deux types de marquages, de la même façon que les autres catégories.
C'est à dire qu'on peut les utiliser séparément ou combinées avec d'autres catégories (avec Ctrl clic), pour affiner votre recherche.
Cette combinaison repose sur un "ET" logique : on recherche des photos d'une catégorie ET marquées par étoiles ou couleurs. (le menu "correspond" ne s'applique qu'aux catégories)


Figure 21. Filtre catégories

Il reste un bug décrit au chapitre 9 si vous combinez des critères (étoiles, couleurs, catégories).
Vous trouvez plus de précisions sur ces méthodes complémentaires de marquage par notes ou par couleurs dans le chapitre 9


Autres
Toujours dans la même zone de filtre de catégories, on trouve le choix "Autres", qui contient 3 lignes :
- Marque(s) (0) : Des "marques" peuvent être affectées à des photos, et on peut donc filtrer avec ce critère.

Il s'agit d'un marquage géré en interne par XnViewMp, car aucune métadonnée normalisée ne correspond aux marques.
C'est un outil pratique, mais qui s'écarte du thème de cette page où on souhaite décrire des méthodes "normalisées" liées aux métadonnées.
Vous pouvez utiliser ce marquage de manière temporaire, par exemple pour préparer une sélection de photos destinées à un ami.
Les diverses fonctions pour mettre ou enlever des marquages sont accessibles avec le clic-droit sur une sélection de photos.

- Sans catégorie : C'est un filtrage intéressant, qui permet de retrouver des photos auxquelles on a oublié d'attribuer des catégories.
Ces deux premiers critères peuvent se combiner avec les autres catégories ordinaires.
- Tout : Ce critère fonctionne à partir de la version V0.89. Il est à utiliser en combinaison avec le choix "Correspond, Dossier courant récursif" du filtre des catégories.
Ca permet de voir la totalité d'un dossier (et des sous-dossiers) pendant des phases de tâtonnement de filtrages.
Et pour utiliser tout ça de manière efficace, n'oubliez pas de passer régulièrement dans le menu "correspond" pour bien cibler les dossiers sur lesquels vous travaillez.


Rechercher et afficher des photos
Cette fonction est accessible dans le menu Outils-Rechercher, ou avec le bouton représentant des jumelles dans la barre d'outils, ou encore Ctrl F.
Une autre possibilité, dans la zone d'affichage des dossiers, avec un clic-droit sur un nom de dossier, cliquez "Rechercher" (ce qui préselectionne ce dossier pour la recherche)
Vous obtenez la fenêtre illustrée fig 22, dans laquelle on va préciser des éléments de recherche.
Les possibilités de tri multi critères sont ici plus étendues que dans l'écran Filtre des catégories.


figure 22. Outils, Rechercher


(01/10/2018) Recherche par nom de fichier
Première ligne, la case "Nom de fichier" est utilisée si vous recherchez des images par leur nom. Par exemple, vous cherchez les images P1120000 à P1120099.jpg ...
Cochez deux des trois options en dessous (Utiliser le catalogue, et Récursif). Décochez pour le moment la case "utiliser RegExp" située au bout.
La recherche par nom peut utiliser les caractères joker (* et ?) qui sont hérités des années 1980 et de MSDOS.
Le point remplace un seul caractère, l'étoile remplace un ensemble de caractères.
Dans cet exemple, écrivez P11200??.jpg , où les deux points d'interrogation représentent les deux derniers caractères, de 00 a 99 par exemple.
On pouvait aussi écrire P11200*.jpg , où l'étoile représente n'importe quelle liste de caractères. Dans ce cas on peut trouver en plus un fichier dont le nom serait par exemple P1120062_modif01.jpg
Ou encore P11200??.* Là on peut obtenir les fichiers de type autre que jpg, comme P11200xx.png ou P11200xx.GIF etc ...
Pour utiliser ce type de recherche, précisez évidemment dans la grande case le dossier dans lequel il faut l'effectuer.
On va laisser la partie "Conditions" vide, et lancer la recherche avec le bouton "Recherche"
Vous obtenez une fenêtre qui liste les fichiers trouvés, et vous pourrez cliquer sur "Parcourir"


figure 23. résultat de recherche

Toujours pour une recherche par nom de fichier, voyons l'utilisation de l'option RegExp du bout de la ligne (Expression Régulière)
Dans le cas des expressions régulières, ne connaissant pas le sujet, je me contente de donner ces exemples :
- Ecrivez 0064|0065 . Le caractère | étant un OU logique, vous obtenez les fichiers P1120064.jpg et P1120065.jpg. (nom contenant 0064 ou 0065)
- Autre exemple, pour obtenir les images dont le nom contient 0064 et bis, il faut faire deux recherches : 0064.*bis puis bis.*0064
Ici, c'est l'opérateur .* qui représente une liste de caractères séparant les deux critères 0064 et bis.
- Un dernier, écrivez P11200. pour obtenir les images P1120000 à P1120099.jpg Cette fois, c'est le point qui joue le rôle de joker, un peu comme l'étoile "en MSDOS".
Et là aussi, indiquez à côté le dossier principal dans lequel vous voulez effectuer la recherche.
Si vous voulez rechercher dans toutes vos photos, indiquez le dossier racine qui les contient toutes.

Voici des tutoiels sur les expressions régulières : ici , ici et ici .
Et un site internet "bac à sable" pour tester en direct vos expressions régulières https://regex101.com/


Recherche sur les contenus
Pour le moment, laissons la case fichier vide. Abordons les recherches sur les autres critères.
(Je suppose qu'il est possible de combiner les deux types de recherches, noms de fichiers et critères, mais je n'ai pas essayé)
Utilisez les trois cases à cocher selon vos besoins :
- Si possible, on va utiliser le catalogue, Cochez la case. Si les critères utilisés sont dans le catalogue, la recherche prendra quelques instants, c'est très rapide.
(21/11/2018) Il y a un bug sur cette case en version V0.92. Il faut utiliser une version plus ancienne de Xnviewmp (0.89?) ou la V0.93
Si vous ne voulez pas utiliser le catalogue, XnviewMP va lire les métadonnées de toutes les photos, et ça peut prendre plusieurs minutes si il y a des milliers de photos.
Les métadonnées autres que mots clés et marques ne sont pas dans le catalogue (voir en annexe pour plus de détails) et demandent donc un temps de recherche assez long.
Il semble que les mots clés IPTC soient ceux qui sont les mieux gérés pour obtenir des résultats rapides de recherche.
De nombreux tests semblent nécessaires pour déterminer ce qui rend les recherches lentes, ou rapides.
- La case "Récursif" permet la recherche dans tous les sous-dossiers du dossier spécifié en haut; habituellement on la laisse reste cochée.
- L'option "Respecter la casse" permet de distinguer les lettres majuscules et minuscules. Pour fignoler vos métadonnées, pourquoi pas...

Ensuite, cochez le bouton radio selon que vous voulez un ET (toutes les conditions) ou un OU (au moins une condition) dans le cas d'une recherche multi critères.
(Ce choix est illustré sur la figure 22 : toutes les conditions, ou, au moins une condition)

Cliquez sur le bouton "Ajouter" pour entrer votre premier critère; vous obtenez des listes de choix déroulantes, pour sélectionner un champ dans lequel le critère sera recherché.
Par exemple, on peut utiliser IPTC, Keywords

Figure 24. Choix du champ sur lequel va porter le critère

Entrez ensuite dans la case la valeur qui sera votre critère de comparaison.
Vous pouvez modifier l'opérateur logique situé entre le nom du champ et la valeur, simplement en cliquant dessus.
Selon la nature de la métadonnée (longue, courte, en liste, codée...), vous aurez des possibilités différentes.


Figure 25. Opérateurs logiques

Vous pouvez ensuite ajouter un deuxième critère, puis un troisième etc ... en sachant qu'un ET ou un OU sera effectué sur ces critères selon le bouton radio choisi.
Vous pouvez également supprimer un critère en cliquant sur le tiret rouge à gauche du nom de champ.
Dans l'exemple de la figure 22 , on recherchait les photos contenant les mots-clés : insecte ET orchidée ET ( orchis OU ophrys);


Extrait de la figure 22

- l'opérateur "est parmi" du troisième critère permet de réaliser un OU entre les deux valeurs séparées par un point virgule.
Avant de cliquer sur le bouton qui va lancer la recherche, vous pouvez enregistrer cet ensemble de réglages et de critères : cliquez sur le + vert et choisissez un nom pour cette recherche.
Cliquez enfin sur le bouton "Recherche". Vous obtenez un écran qui liste les photos trouvées et leur nombre.


Figure 26. Résultat de la recherche.

Cliquez sur "Parcourir" pour afficher le résultat de votre recherche dans l'écran principal.
Si vous double-cliquez sur une photo dans l'écran principal, vous vous retrouvez dans le dossier contenant la photo et vous perdez l'affichage du résultat de la recherche.
Voyez à la fin du paragraphe suivant (conseils divers) le paramétrage qui permet de visualiser les photos et de conserver le résultat de la recherche en cours.


Autres moyens de filtrage
Les filtrages et tris utilisant les boutons de la barre d'outils sont décrits au chapitre 11, paragraphe 11D.
Notez que l'utilisation des boutons de tri ou filtrage de la barre d'outils peut se faire "en plus" d'un filtrage dans le filtre des catégories.


Conseils divers
- L'utilisation du catalogue rend la recherche très rapide, mais uniquement pour les mots-clés, marquages, étoiles couleurs.
Les autres métadonnées semblent ne pas figurer dans le catalogue, et donc les recherches sont bien plus lentes.
A l'usage, je me suis aperçu que les recherches semblent moins lentes sur les métadonnées IPTC que sur les métadonnées XMP, et les possibilités offertes dans les deux familles sont quelque peu différentes, ce qui justifie encore que l'on abandonne pas tout de suite les IPTC...

- Evitez de modifier les catégories dans la zone de filtrage (ça semblait moins fiable), utilisez de préférence les méthodes décrites précédemment chapitre 5A dans le panneau "catégories".
En fait, j'ai fait récemment beaucoup de suppressions de catégories vides dans cette zone, ça fonctionne parfaitement ...

- Si vous constatez des erreurs dans la façon dont le filtrage répond, vérifiez d'abord dans le browser et dans le menu "Correspond" que vous ciblez les bons dossiers.
Après, il peut arriver que la base de données (le catalogue) contienne des anomalies; ça m'est déjà arrivé.
Pour y remédier, j'ai lancé une reconstruction de la base de données. C'est d'une efficacité radicale, mais il y a peut être des moyens plus simples ou plus rapides...

- Ces recherches de fichiers (dans le panneau Filtre de catégories plutôt) vous permettent aussi de mettre vos mots clés en plusieurs passages.
Par exemple, vous aviez rapidement mis vos photos d'oiseaux dans la catégorie Oiseau.
Vous sélectionnez le filtre oiseau à gauche, et dans les photos affichées vous pouvez maintenant ajouter des catégories (= des mots clés) supplémentaires , moineau, mésange etc...
De cette façon, vous pouvez interrompre et reprendre votre travail d'indexation à volonté (mais lisez les précautions, chapitre 5D)

Conserver le résultat du filtrage
- Dans ces phases d'affichage "filtré", si vous double-cliquez une photo, vous allez quitter la sélection filtrée, et vous vous retrouverez dans le dossier d'origine de la photo.
Pour éviter ça, par exemple pour scruter un détail de photo dans une phase de retouche de mots-clés, il y a plusieurs solutions :
Vous pouvez utiliser le zoom dans l'aperçu (si vous avez configuré la molette de la souris ...)
Ou utiliser l'affichage en plein écran (touche F11), c'est alors une sorte de diaporama qui affiche votre sélection;
vous avez des boutons pour passer à la photo précédente ou suivante dans la sélection, et un bandeau de vignettes en approchant le pointeur de souris du haut de l'écran.
Appuyez sur la touche Echap pour quitter le diaporama et revenir à l'affichage ordinaire de la sélection filtrée.

Mais surtout, il y a une option à modifier pour que vous puissiez conserver le résultat de la recherche tout en ayant la possibilité de double cliquer les photos :
Il faut passer dans Outils, Options, Interface, et décocher la case "Synchroniser l'explorateur lorsque la vue est fermée"
Et si, sans remettre cette option, vous avez besoin d'accéder au dossier d'une photo, un clic droit dessus et vous trouvez le choix "ouvrir le dossier contenant" (ou Ctrl O)
Vous pouvez aussi "archiver" le résultat de votre recherche dans un fichier texte, en utilisant l'outil "liste de fichiers" décrit au chapitre 11B fig 39


Chapitre 5C - Gestion et paramétrage des Catégories

Clic-Droit sur une catégorie : 7 options pour gérér vos catégories
Dans la figure ci-dessous, on voit les 7 choix possibles obtenus par un clic-droit sur une catégorie


figure 27

- Les deux premiers choix, nouvelle catégorie et nouvelle sous-catégorie ne posent aucun problème; vous pouvez y aller à fond.
Mais pour les autres actions, il faut savoir que les modifications faites ici ne seront pas répercutées automatiquement dans les métadonnées.

- Donc pour utiliser le choix suivant, "renommer", on risque de créer une divergence entre le nom de catégorie et les mots clés des photos.
Pour cette tâche, en attendant de trouver une meilleure méthode, je procède en plusieurs étapes:
1) Affichez les photos contenues dans l'actuel nom de la catégorie (filtre catégories) et sélectionnez-les toutes.
2) Avec un clic-droit, renommez la catégorie.
3) Pour l'ensemble des photos sélectionnées, décochez la catégorie, et cochez-la à nouveau.(Vérifiez si vous souhaitez ou non cocher les catégories parent)
4) Dans filtre des catégories, cliquez sur une autre catégorie quelconque, puis revenez sur celle dont vous venez de changer le nom.
5) Vérifiez dans au moins une des photos (zone informations) que vos mots clés sont corrects et conformes au nouveau nom de la catégorie.

Autre méthode similaire; ce n'est pas plus simple, mais ça aide à comprendre le fonctionnement de XnViewMP.
Cliquez la catégorie que vous voulez renommer dans "filtre des catégories" et sélectionnez toutes les photos de cette catégorie.
Renommez la catégorie dans l'autre panneau, celui des catégories.
Cliquez sur "Mise à jour des fichiers avec le catalogue" dans le menu Afficher (les photos en question doivent toujours être sélectionnées)
Relâchez la sélection, puis allez voir dans le volet informations des photos si c'est bien passé.
Si ça n'a pas marché, cochez la première option de métadonnées "Importer les mots clés XMP ou IPTC dans les catégories" et relancez "Mise à jour des fichiers avec le catalogue"


Suppression de catégorie
- Pour "supprimer", je ne supprime que des catégories vides pour éviter de créer des écarts entre des mots clés existants et des catégories supprimées.

Soyez attentifs si vous utilisez le bouton Suppr du clavier, selon qu'une image ou une catégorie est sélectionnée, l'effet sera différent !

J'ai supprimé par erreur une catégorie contenant des centaines d'images; le catalogue a donc perdu ce contenu.
Pour rattraper ça, il faut recréer la catégorie, activer l'option Outils, métadonnées, "importer les mots clés XMP ou IPTC dans les catégories DB", et décocher la suivante.
Il faut ensuite retrouver les images qui avaient ce mot clé, donc utiliser la fonction "rechercher" décrite ici dans le chapitre 5B.
Pour cette recherche, décochez l'option "utilisation du catalogue" (justement !), puis lancez la recherche des images contenant le mot clé concerné (IPTC keyword par exemple).
La recherche terminée, cliquez "parcourir", sélectionnez toutes les photos (Ctrl A), et cliquez sur "Mise à jour du catalogue avec les fichiers" du menu Afficher.
Evitez dans cette phase de cocher ou décocher des cases de catégories.
A la fin, déselectionnez les images, remettez les options Outils, Métadonnées comme elles étaient.
Allez voir dans le filtre des catégories si votre catégorie a retrouvé le nombre de photos initial.


"Déplacer vers" et "Mélanger avec",
Pour ces deux fonctionsn'imaginant pas les répercussions possibles, j'ai préféré éviter de les utiliser.
Pour ce type de manipulations, j'affecte une catégorie provisoire aux photos, et j'enlève la catégorie que je veux modifier.
Quand elle est vide, je la déplace; puis je l'assigne aux photos, ce qui met à jour les mots clés, et j'enlève la catégorie provisoire.


Editer
Un clic sur "Editer" ouvre une petite fenêtre contenant divers champs.
Il y a un champ "Libellé", c'est le nom de la catégorie, un champ "Parent" pour son rattachement, un champ "Commentaire" et un champ "Raccourci"
Ces deux premiers champs semblent modifiables, mais je n'ai jamais essayé d'y toucher.
Le commentaire est géré en interne par Xnviewmp (je ne sais pas où il est enregistré) et ce n'est pas une métadonnée. Il permet de commenter une catégorie ... pourquoi pas ?
La petite case "ne pas exporter" concerne je suppose l'exportation au format texte des libellés des catégories. J'ai cru lire dans le forum qu'il y a un bug lié a cette case.
Le champ "Raccourci" permet de lier l'appui d'une touche du clavier à l'affectation d'une catégorie.
Ce raccourci est d'une efficacité impressionnante, mais il faut une certaine rigueur et de l'habitude pour bien s'en servir.


Un cas particulier:
Il m'est arrivé plusieurs fois qu'une catégorie se doublonne. Essayez d'abord de fermer, puis réouvrir XnView, ça suffit généralement à éliminer le problème.
Si le problème persiste, huit étapes pour le résoudre :
1) affichez les photos qu'elle contient (filtre catégories) et sélectionnez tout.
2) créez une nouvelle catégorie provisoire "toto"
3) affectez la catégorie toto, et enlevez l'ancienne.
4) supprimez l'ancienne catégorie doublonnée qui est maintenant vide.
5) affichez la catégorie toto et sélectionnez tout.
6) re-créez la catégorie souhaitée (celle qui avait doublonné).
7) affectez la nouvelle catégorie, et enlevez "toto" à toutes les photos.
8) supprimez toto


Menu des catégories : Gestion des catégories
Ce menu n'est pas évident à trouver : C'est la flèche pointe en bas, sous la barre de titre de la zone catégories.


Gestion des catégories : Exporter ou importer
XnViewMP a une fonction d'exportation (et importation) des catégories vers un fichier texte qui est très pratique.
Il s'agit d'exporter uniquement les libellés des catégories, ce qui équivaut au dictionnaire de mots clés (et non pas l'ensemble du contenu des catégories)


figure 28

Cliquez sur Gestion des catégories, puis Exporter fichier de catégories.
Vous obtiendrez un fichier texte de ce genre


figure 29 Fichier texte exporté

Ce fichier va vous aider à choisir vos mots clés, à les repenser, les mémoriser, les réorganiser éventuellement...
Faites de temps en temps un export quand vos catégories ont évolué, et imprimez-ça pour l'avoir sous les yeux.
Par ailleurs, si vous souhaitez créer des dizaines ou des centaines de catégories (en botanique, mycologie, entomologie), vous pouvez le faire dans ce fichier, puis l'importer dans XnviewMP (Importer des catégories).
On trouve ce genre de thesaurus tout prêt à télécharger sur Internet. Il suffit d'y remettre la mise en forme utilisée par XnviewMP avant d'importer.

Précaution à prendre avant d'importer des catégories hiérarchisées, supprimez d'abord les catégories existantes (vides) dont les noms seraient en conflit avec celles que vous souhaitez importer.
Attention, dans ce paragraphe je parle d'importer de nombreuses NOUVELLES catégories, il ne s'agit pas de refondre l'organisation de catégories existantes.
(01/10/2018) L'import va donc simplement ajouter des nouvelles catégories vides à côté de celles existantes, et elles seront mises dans l'ordre alphabétique.

(01/10/2018) en cas de plantage ou de gros désordre dans les catégories, je propose de procéder comme suit :
1) Exportez d'abord le catalogue (voir le paragraphe suivant "catégories fichiers")
2) Exportez vos catégories. Répetez l'export pour conserver une deuxième copie intacte des catégories.
3) Incorporez les futures catégories dans le fichier que vous venez d'exporter, en utilisant un éditeur de texte comme le Bloc Notes, ou Notepad++
ne modifiez pas la hiérarchie des catégories qui existaient et qui contenaient des photos
4) Supprimez toutes les catégories dans le panneau catégories de XnViewMp
5) Importez le fichier de catégories que vous venez de mettre au point.
6) Importez le catalogue que vous avez sauvegardé en 1)


Menu des catégories : Catégories Fichiers , Exporter
Cette fonction permet, à partir de la base de données, d'exporter un fichier XML contenant un enregistrement pour chaque photo qui a des
catégories affectées, ainsi que l'emplacement précis de chaque photo.
Ca n'a rien à voir avec l'exportation des noms de catégories qu'on vient de voir au paragraphe précédent.
Le choix de l'intitulé "Catégories Fichiers" n'est pas très judicieux, puisqu'il faudrait bien distinguer cette forme d'export de celui qui est décrit dans le paragraphe précédent.


figure 30 Catégories fichiers

Il s'agit d'une forme de sauvegarde de la base de données de Xnview ("le catalogue" qui est décrit au chapitre suivant), du moins si vous avez utilisé les catégories
pour entrer les mots clefs
Ce fichier exporté comporte de nombreux intérêts :
- il contient les informations qui font le lien entre les catégories et les photos.
- il constitue une sauvegarde partielle de la base de données, mais avec un encombrement 100 fois plus faible.
- Peu volumineux et rapide à générer, ce type de fichier devrait vous inciter à faire un export par semaine !
- En regardant son contenu, vous trouverez probablement des bizarreries dans vos noms de fichiers ou de dossiers, et vous pourrez aller les vérifier.
Je trouve bizarre que l'auteur du programme ait dissmulé une fonction aussi intéressante dans ce recoin discret ...
Malheureusement, les marques, étoiles et labels de couleur ne sont pas sauvegardés de cette façon.


Importer
- Le fichier exporté pourra être réimporté tel quel, si on a ajouté des catégories entre temps.
- il faut que tous les libellés des catégories qui vont être utilisées soient présents dans xnviewmp avant d'importer.
- Vous pouvez faire des remplacements en nombre dans le fichier xml avec un outil de traitement de texte comme Notepad++ (sur des noms de dossiers modifiés par ex)
- l'importation est bien plus rapide que de forcer la relecture des mots clés des dossiers de photos. (10 à 100 fois plus rapide pour des gros volumes)
Le fichier à importer doit évidemment être au format adéquat, sur le modèle de celui qui est exporté.

Quelle différence y a t-il entre reconstruire la base de données, et importer ce fichier ?
L'importation permet de reconstruire au moins une partie de la base de données de XnViewMP, celle qui concerne les catégories et les mots-clés hiérarchisés.
Je me suis servi de cette fonction après avoir supprimé mon fichier XnView.db, et ça semblait suffire pour que tout fonctionne bien.
Or je viens de m'apercevoir que d'autres métadonnées (étoiles, labels de couleur) semblent également présentes dans le catalogue xnview.db
Ca signifie que l'import ne suffit pas à reconstituer entièrement le catalogue ?

Si la base de données (le catalogue) ne fonctionne toujours pas correctement après une importation, il reste la solution
de reconstruire la base de données en appliquant la méthode décrite à la fin du chapitre 2.


Gestion des catégories : Supprimer tout
J'ai déjà utilisé cette fonction dans le cadre d'un nettoyage complet comme décrit au chapitre 2. C'est radical, ça efface tout.
Comme je l'ai écrit un peu plus haut, si on réimporte des catégories après cette suppression, la base de données perd son fonctionnement.
Si il s'agissait juste d'importer des nouveaux libellés de catégories, il fallait au préalable exporter les "catégories fichiers" (le fichier xml), tel que c'est décrit dans le paragraphe précédent.
Puis inclure (ou importer) les nouveaux libellés des catégories; Et enfin, il faut réimporter le fichier xml qui lie les images aux catégories ("catégories fichiers , Importer")
Si l'objectif était d'importer aussi des (nouveaux) dossiers de photos, il faudra ensuite ajouter ces dossiers dans le catalogue. (Bouton Ajouter dossier du chapitre 6)

Si vous souhaitez créer manuellement des catégories après avoir tout supprimé, petite difficulté, vous n'y arrivez pas dans le panneau catégories...
Les solutions :
- Faites un clic-droit sur le mot "catégories" dans le filtre des catégories, et crééz en une.
- Ou bien, créez un petit fichier texte de catégories avec un mot par ligne et importez-le. Vous pourrez ensuite avec un clic-droit créer et modifier les catégories.
- Souvenez-vous aussi qu'il faut la plupart du temps sélectionner une photo pour pouvoir agir dans le panneau catégories.
- Evitez de faire fonctionner xnviewmp sans aucune catégorie. Importez des catégories avant de faire des autres manips.


Chapitre 5D - Astuces et précautions pour utiliser les catégories

Tout n'est pas magique dans le domaine des métadonnées, surtout si vous avez déjà des mots-clés hétéroclites provenant d'autres logiciels.
prenez le temps d'étudier ce domaine, et faites toujours quelques essais avant de passer des heures à rentrer des métadonnées.
(10/02/2018) Ce chapitre était anciennement numéroté chapitre 7; il a perdu une partie de son contenu qui est maintenant dispersé dans d'autres chapitres.
Les trois premiers paragraphes 5D1, 5D2, 5D3 sont anciens et devraient être réécrits ...



5D1) Importer des photos ayant déjà des mots-clés
Avertissement.
Il y a trois méthodes pour réaliser cette manip. Je n'ai pas obtenu de réponse claire de la part du développeur pour savoir laquelle est recommandée.
- La première méthode consiste à utiliser la fonction "Mise à jour du catalogue avec les fichiers", que je trouvais peu pratique jusque là.
- La deuxième méthode consiste à "passer en revue" les dossiers dans l'explorateur (le browser), je ne suis pas certain que ce soit fiable à 100%.
- La troisième méthode décrite ici, est celle que j'utilisais jusqu'en version V0.89 avec le bouton "Ajouter dossier".
Mais il semble qu'en V0.92, ça ne fonctionne plus très bien, et qu'il faille utiliser la première méthode.
Il faudra donc que je modifie ce chapitre 5D1 en conséquence ... En attendant, allez lire attentivement les remarques à la fin du chapitre 6.

Exemple : vous avez un dossier "photos" contenant plusieurs milliers de photos, dont la plupart contiennent quelques mots clés IPTC.
Vous avez coché la plupart des options dans "Outils, Options, Métadonnées" en particulier la première "Importer les mots clés ..."
Vous allez les importer dans le catalogue (en utilisant le bouton "Ajouter dossier" dans Outils, Options, Catalogue)
Vous pouvez laisser les catégories se créer automatiquement, ou bien vous aurez préparé à l'avance des catégories (hiérachisées peut-être, voir paragraphe 5D2)
Attendez-vous d'abord à un temps de traitement de plusieurs minutes, voire dizaines de minutes.
Puis a une augmentation du volume de votre dossier de photos, car Xnview va créer (plus tard) dans chaque photo des mots clés hiérarchisés, et éventuellement des mots clés XMP.
Ne vous attendez pas à ce qu'une hiérarchie de catégories apparaisse toute seule automatiquement; ordinairement les mots clés IPTC, (et XMP) ne sont pas organisés en hiérarchie.
Seuls les xmp:lr:hierarchicalsubject, si ils sont déjà dans les photos, permettent de construire automatiquement une hiérarchie de catégories.
Il est possible de gérer une forme hiérarchisées des mots clés IPTC, en cochant les options correspondantes (Outils, Optoions, Métadonnées...) mais je n'ai pas testé l'importation de ce type de mots clés pour déterminer si ça construit ou pas une hiérarchie correspondant de catégories.
Cependant vous pourrez facilement réorganiser vos catégories plus tard en les hiérarchisant petit à petit, mais n'allez pas trop vite, et faites des sauvegardes intermédiaires.



5D2) Ajouter des mots clés hiérarchisés
Si vous aviez préparé des catégories hiérarchisées avant d'importer un dossier de photos, elles vont bien "accueillir" les photos ayant les mots clés correspondants, mais sans affecter les catégories "parent" ni créer les mots clés hiérarchisés xmp, car XnViewMP ne crée des mots-clés hiérarchisés qu'au moment où on clique sur une catégorie.
Pour effectuer cette tâche, allez d'abord cocher des options, au minimum "Automatically apply parent keywords" et "Créer les données XMP" dans Outils, Options, Métadonnées.
- Sélectionnez une catégorie dans le "Filtre des catégories" : toutes les photos contenant ce mot-clé s'affichent.
- Sélectionnez toutes les photos, puis décochez et recochez la case correspondant au mot-clé dans la fenêtre Catégories.
Ca a plusieurs effets:
1) Ca affecte les mots clés parents selon vos réglages, en IPTC, en XMP, voire XMP Sidecar si vous l'avez coché.
2) Ca crée les XMP:LR:HierarchicalSubject si l'option créer les XMP est cochée.
3) Ca met à jour la base de données interne.
Répétez l'opération pour toutes les catégories en bout de hiérarchie, pour que leurs catégories parent soient incluses.



5D3) Ajouter des mots clés en plusieurs passages
Exemple : Vous avez mis la catégorie "animal" sur des centaines de photos, dans l'idée de les répartir plus tard en oiseaux, reptiles, mamifères.
Si vous faites ensuite une partie du travail en ajoutant des catégories filles (des reptiles, des chiens etc ...), vous ne pourrez pas sélectionner
les photos contenant uniquement "animal" pour continuer (eh oui, en cliquant "animal", on les voit tous).
Pour éviter cela, dès le début, créez une sous-catégorie provisoire "non_trié" .
Vous pourrez alors vous concentrer sur les photos de la catégorie "animal" "non_trié" pour la vider progressivement en précisant les familles et espèces ...
Pendant ce type de travail, pensez à modifier l'affichage (menu Afficher, Afficher en, Détails) pour visualiser toutes vos métadonnées (IPTC) dans un tableau.



5D4) (13/02/2018) Remarques concernant la mise à jour de l'affichage
Les libellés sous les vignettes, qui reprennent des métadonnées, ne s'affichent pas toujours aussitôt après que celles-ci aient été modifiées.
C'est le cas dans l'écran principal, que ce soit en affichage par vignettes ou en "Détails". Même la touche F5 (menu Afficher, Rafraichir) ne suffit pas toujours.
La solution consiste à visualiser un autre dossier d'images, puis à revenir au dossier utilisé, ce qui force une mise à jour complète de l'affichage.
De même pour la zone informations, qui affiche les métadonnées d'une photo sélectionnée. Parfois, il vaut mieux sélectionner une autre photo, puis revenir à la photo souhaitée pour forcer la mise à jour de cet affichage (en particulier si vous modifiez des métadonnées avec un autre logiciel en même temps !)
J'ai précisé aussi dans divers chapitres, que pour provoquer l'écriture dans les photos en ayant utilisé la fenêtre d'édition de métadonnées, il faut "relâcher" la sélection sur laquelle on vient d'agir, et éventuellement revenir dessus pour pouvoir actualiser et vérifier ce qu'on vient de modifier.



5D5) (26/02/2018) Anomalie dans le catalogue
Il m'est arrivé que des photos soient visibles dans le browser, dans leur dossier, ou après un filtrage, et que je ne puisse pas les visualiser en les cliquant.
Le double-clic sur l'image ouvre un autre logiciel hors XnViewMP (la visionneuse Windows par exemple), et le mode plein écran ne fonctionne pas.
Il semble que ce bug soit lié à une anomalie dans le catalogue. Pour y remédier, j'ai coché la première option dans "métadonnées" (importer les mots clés XMP ou IPTC dans les catégories DB), et la photo étant sélectionnée, cliqué sur "Affichage, Mise à jour du catalogue avec les fichiers"
... ce qui a pour effet de réécrire correctement les informations de cette photo dans le catalogue.



5D6) (31/05/2018) Mise à jour des fichiers avec le catalogue.
Cette fonction, accessible dans le menu "Afficher" permet d'écrire des métadonnées dans les photos, à partir des informations du catalogue.
Les informations qui figurent dans le catalogue, outre les nom et emplacement des photos, sont : mots clés, étoiles, labels de couleur.
Laissons de côté ici les manips qui permettent d'entrer ces informations dans le catalogue, qu'on voit au chapitre suivant; supposons qu'elles soient exactes.
(Les mots clés correspondent à des cases cochées dans les catégories, et les étoiles et couleurs sont visibles dans le browser, près des vignettes)

Les paramètres qu'il faut activer sont dans l'écran "Outils, Options, Métadonnées"
Pour provoquer l'écriture de mots clés dans les photos il faut cocher :
"Exporter les catégories DB vers XMP et IPTC", et choisir ensuite "Créer les données XMP" ou "Créer les données IPTC".
Pour créer des fichiers XMP sidecar, cocher "Mise à jour ou création du sidecar XMP"
On peut aussi cocher, selon les besoins, "Exporter la note vers XMP", "Exporter le libellé de couleur vers XMP"

Quand vous avez choisi parmi ces options celles qui répondent à votre besoin, il faut lancer l'opération:

- Sélectionnez un lot de photos, et cliquez "Mise à jour des fichiers avec le catalogue" dans le menu Afficher.
Les informations contenues dans le catalogue vont être transcrites en métadonnées dans les images.
Vous pouvez de la même façon traiter un dossier entier si vous le sélectionnez dans le browser.

Dans quelle situation utiliser cette fonctionnalité ? Voyons à partir de quelques exemples.

1) Vous avez catalogué des milliers de photos avec XnView classic à l'époque ou vous ignoriez que les mots clés existaient.
Vous avez importé le catalogue de XnView classic dans XnViewMP (Outils, Options, Catalogue, Onglet Outils, "Importer")
Choisissez vos options (par exemple "Créer les données XMP"), sélectionnez des dossiers de photos, et lancez la mise à jour ...
Vos mots clés XMP s'inscrivent dans les photos en fonction des catégories.
(S'il s'agissait de marquage par étoiles ou couleurs, la méthode est la même)

2) Vous avez taggué des milliers de photos avec XnViewMP avec des mots clés IPTC, et vous voulez maintenant les recopier en XMP.
(on est toujours dans le cas où le catalogue contient bien les catégories équivalentes à ces mots clés, hein )
Cochez "Créer les données XMP", sélectionnez les dossiers de photos, lancez la mise à jour.
Voilà vos mots clés IPTC recopiés en XMP.

3) Vous avez des photos avec des catégories affectées. Vous voulez créer les fichiers XMP sidecar correspondants.
Cochez l'option "Mise à jour ou création du sidecar XMP" sélectionnez les dossiers de photos, lancez la mise à jour.
(là aussi, en cochant les autres options, vous pouvez inclure étoiles et labels couleurs dans les sidecar)
Si des noms de fichiers avec le suffixe _original apparaissent, il y a une option (?) à modifier dans "Outils, Options, Général, Opérations fichiers"
.


Chapitre 6 - La base de données des catégories : le catalogue

XnViewMP enregistre automatiquement quelques fichiers de paramètres :
Il y a les fichiers qui enregistrent vos réglages, essentiellement xnview.ini (et iptc.ini et quelques autres...)
Le fichier Thumb.db qui contient une copie des vignettes (les miniatures) permettant d'accélérer l'affichage et la navigation dans les dossiers
Et pour travailler rapidement sur le filtrage des photos, la base de donnée des catégories, "le catalogue", qui se trouve enregistré dans le fichier XnView.db.
C'est donc grâce à ce fichier que vous pouvez utiliser le filtre des catégories, qui, en fonction d'un critère, affichera instantanément des photos qui peuvent être dispersées dans des centaines de dossiers.
Si vous avez suivi mon conseil d'installation, tous ces fichiers sont rassemblés dans le dossier programme, là où est "installé" XnviewMP.
Il vous est donc facile de copier de temps en temps ces fichiers (surtout xnview.ini et xnview.db) pour les sauvegarder ailleurs.
Il y a également une fonction qui permet d'exporter un fichier XML de sauvegarde de la base de données liant les photos avec les mots-clés et catégories hiérachisés. (voir ce paragraphe)
Je rappelle que vous pouvez également exporter vos noms de catégories (= votre dictionnaire de mots clés) dans un fichier texte.


Qu'y a t-il dans le catalogue ?
Il y a des informations comme les noms des fichiers et des dossiers, la taille des images, la date de modif, les catégories, les marquages par étoiles ou couleurs...
Il y a également les mots clés, mais je ne sais pas lesquels sont lus en priorité pour être mis en catégories en cas d'importation (IPTC, XMP, XMP:LR hiérarchisés ?)
En résumé, le catalogue fait donc le lien entre les images, leur emplacement dans votre ordinateur les mots-clés et les catégories ou marquages.
Vous trouverez quelques infos sur la structure et le contenu du catalogue en annexe


Comment fonctionne le catalogue ?
Pour comprendre le fonctionnement de ce catalogue, un petit exemple :
- Pour la photo DC2030.jpg, je coche la case "animal" et "reptile" dans mes catégories.
- D'une part, selon mes réglages, ça écrit ces deux mots-clés dans les métadonnées de la photo elle-même.
- D'autre part, ça ajoute un enregistrement dans le catalogue, qui contiendra : le nom de la photo, son emplacement dans l'ordinateur, et les catégories concernées.
Cette phase "d'ajout de catégories" (et de mots clés) enrichit donc automatiquement le catalogue.
Il faut citer l'autre cas où le catalogue se met à jour tout seul, c'est lorsque vous visualisez simplement le contenu d'un dossier de photos contenant déjà des mots clés,
Mais si vous ne voulez pas que ça se produise (par exemple si vous utilisez XnView pour fouiner dans le cache du navigateur, ou dans les téléchargements) pensez à enlever l'option "importer les mots clés XMP ou IPTC dans les catégories".

Si, en dehors d'XnViewMp vous déplacez une photo, si vous changez son nom, si vous modifiez le nom d'un dossier, il faudra remettre à jour le catalogue.
De même, si vous voulez inclure un gros stock de photos contenant déjà des mots clés dans le catalogue, il faudra aussi "gérer" le catalogue, (c'est plus efficace que de visualiser tous les sous-dossiers un par un).

Cette gestion se fait dans la fenêtre suivante, en passant par le menu Outils, Options, Catalogue


Paramètres du catalogue (et du cache des vignettes)
Cet écran est un peu ambigu dans le sens où il mélange les informations sur le cache des vignettes et la gestion du catalogue.


figure 31

La première partie de la fenêtre concerne la gestion des vignettes et la taille maximale du fichier Thumb.db ("le cache vignettes").
- Je n'ai pas de critère pour juger de l'intérêt de choisir une ou l'autre valeur dans la boite déroulante de la première case "Compression"; j'ai mis compression haute qualité (JPEG).
- Les valeurs indiquées dans les cases Largeur et Hauteur sont les dimensions des vignettes que XnViewMP va enregistrer dans le fichier cache Thumb.db
Or, en fonction des réglages d'affichage des vignettes que vous avez choisi à l'écran, (voir Chapitre 1 Vignettes) XnviewMP peut afficher vos vignettes avec une taille différente.
Si ça correspond à un agrandissement, les vignettes affichées auront un léger flou. Si ça les réduit, c'est net, mais vous traitez des volumes de pixels inutilement.
En cliquant sur le bouton "obtenir la taille des vignettes", vous fixez la taille des vignettes dans le fichier cache à la même valeur que celle qui est actuellement utilisée à l'affichage.
Si vous modifiez rarement ou jamais la taille de vos vignettes, utilisez ce bouton.


Le bouton "Reconstruire les vignettes"
Puisque nous sommes dans la gestion des vignettes, voyons tout de suite le rôle de ce bouton situé au bas de la fenêtre.
Si votre idée était de reconstruire les vignettes exif intégrées d'une ou plusieurs photos, ce n'est pas ce bouton qu'il faut utiliser, mais il faut le faire en passant par le menu "Afficher, Reconstruire les vignettes".
Le rôle du bouton consiste à remettre des vignettes à jour dans le cache des vignettes (fichier thumbs.db), notamment si vous modifiez la taille des vignettes affichées dans l'écran principal.
Ce cache est utilisé pour accélérer et améliorer l'affichage des vignettes dans l'écran principal. On n'est pas ici dans la gestion du catalogue, mais les opérations d'affichage ou de filtrage utilisent le catalogue et donc utilisent ce cache vignettes pour l'affichage.
Allez voir également les réglages de qualité de vignettes dans le menu Outils, Options, Vignette, réglages qui interagissent avec ceux décrits ici.


Utilisation mémoire
Il y a deux valeurs à préciser; la première concerne les vignettes et la deuxième le catalogue.
Et il y a deux indications de taille maintenance cache dans la même fenêtre (la ligne juste au-dessus du tableau) ; Il semble que soient affichée ici la taille des deux fichiers, xnview.db et thumbs.db.
Pour la taille maximum pour le cache, mon fichier thumbs.db faisant 110 Mo, j'ai mis au pifomètre 200 Mo.
L'autre valeur, pour la base de données est décrite au paragraphe suivant.


Gestion du catalogue


Mémoire pour la base de données
L'option "mémoire pour la base de donnée", concerne le catalogue.
Je ne ferai qu'une hypothèses pour la gestion de la mémoire :
Si votre ordinateur n'est pas trop vieux, vous avez 4 Go de mémoire (4000 Mo) dont environ 1 Go qui est utilisé par Windows et 3 Go disponibles.
Regardez la taille de votre fichier xnview.db, et voyez si il est judicieux de modifier le réglage "mémoire pour la base de données":
Si xnview.db rentre raisonnablement en mémoire (je dirais 1.5 Go maximum ?), agrandissez la taille maxi en fonction.
Dans mon illustration, j'ai fixé la taille a 400 Mo pour un xnview.db qui fait 300 Mo
Si le fichier est très gros, plus de 60% de la mémoire totale de votre PC, je suppose qu'il vaut mieux laisser une valeur plus faible, pour laisser libre la moité de la mémoire.

Je reviens au sujet, et au réglage suivant :


Le répertoire de base pour les images
Dans le cas le plus courant, laissez cette case vide (ou avec la valeur par défaut qui est une barre oblique)
Cette case permet de spécifier un chemin vers vos dossiers de photos, et dans le catalogue, tous les emplacements de photos seront notés relativement à ce répertoire de base.
Cette fonctionnalité n'est utilisable que si toutes vos photos sont rattachées à un répertoire commun (et pas sur des répertoires voisins, ou des disques différents)
J'imagine deux cas d'utilisation :
- Premier cas, vous avez exactement dupliqué l'ensemble de vos photos à deux emplacements dans votre ordinateur.
Par exemple, vos photos sont situées dans D:\fichiers\photos\ , valeur que vous inscrivez dans la case.
La photo D:\fichiers\photos\2016\2016-01\dsc355.jpg sera repérée dans le catalogue avec le chemin relatif: 2016\2016-01\dsc355.jpg
Toutes vos photos sont également présentes dans un disque externe F:\sauvegardes\fichiers\photos, et vous voulez de temps en temps faire des recherches dans ce disque.
Modifiez la valeur de la case en inscrivant F:\sauvegardes\fichiers\photos\
Les chemins relatifs dans la base de données restent valables et dorénavant vous recherches avec le catalogue pointeront vers cet autre emplacement.
Et je suppose que vous remettrez à la fin le "répertoire de base" D:\fichiers\photos\ pour revenir à l'utilisation ordinaire.

- Deuxième cas d'utilisation, vous voulez utiliser le catalogue (xnview.db) dans plusieurs ordis différents, soit parce-que les photos sont situées dans un serveur, soit parce-que vous avez une copie de toutes les photos (rangées à l'identique) dans un autre ordinateur.
Dans le premier ordi, les photos sont dans Z:\data\photos\... Vous avez écrit Z:\data\photos\ dans la case "répertoire de base pour les images"
Vous avez mis au point votre base de données, et vous pouvez copier le fichier xnview.db dans un autre ordinateur, dans lequel le même stock de photos est situé par exemple dans D:\photos
En écrivant D:\photos\ dans la case "répertoire de base pour les images" dans le nouveau PC, les chemins relatifs vers les photos fonctionneront aussi.
J'imagine qu'il est possible aussi de laisser le fichier catalogue xnview.db sur un serveur, plutôt que de le copier sur plusieurs ordinateurs ...

Attention, si vous modifiez ce paramètre quand la base de données est correcte, vous allez modifier son fonctionnement et elle ne marchera plus. (sauf cas particuliers ci-dessus)
Il semble qu'un bug (en version V0.87) soit lié à cette case, si elle est remplie.
Ce bug empêche la mise à jour du catalogue quand vous renommez un dossier dans XnviewMP, alors que ça fonctionne bien si la case est vide.
(Remarque en passant, si vous modifiez des dossiers en-dehors d'xnviewmp, le catalogue ne se mettra pas à jour tout seul non plus, il faudra utiliser le bouton "transférer")


Les dossiers inclus dans le catalogue
Attaquons maintenant le vif du sujet. Vous voyez dans le tableau de la figure 31 ci-dessus tous les dossiers que Xnview a explorés pour construire sa base de données.

Voyons les boutons situés en-dessous :


le bouton "Optimiser"
Un clic sur ce bouton dont j'ai déjà parlé au chapitre 2, donne cette fenêtre :


figure 32

Les cases cochées par défaut sont celles de l'illustration; laissez-les comme ça pour la plupart des cas.
Les deux options "supprimer les dossiers et les fichiers inexistants" fonctionnent bien, car les suppressions de photos à l'aide de filtrages laissent parfois des photos "fantômes".

En dehors d'un nettoyage complet, je n'ai pas testé les deux options "supprimer les vignettes", et "supprimer les données de fichiers" ne sachant pas sur quoi portent ces suppressions. (toute la base ? seulement les dossiers disparus ?) et "supprimer les données de fichiers" semble correspondre à effacer xnview.db ... à tester.
Pour la fonction "optimisation" (la première case), au feeling, je dirais qu'après de nombreuses modifications, le catalogue a besoin d'être révisé ?

Pour le moment, cliquez "Annuler" pour refermer cette fenêtre, et revenir aux paramètres du catalogue de la figure 31.

Cet écran présente les dossiers qui ont été explorés pour construire le cache des vignettes.
Indirectement, il représente aussi les dossiers des photos qui ont été lues pour les relier aux catégories alors que son titre ne le laisse pas supposer ("maintenance cache")


Le bouton "Effacer"
Il permet d'effacer un dossier sélectionné dans le tableau. Le bouton "Effacer tout" va vider le tableau !
Parfois, ces fonctions d'effacement ne prennent effet qu'après avoir cliqué sur le bouton "Optimiser", laissez les coches par défaut et cliquez Ok.
Si vous voulez empêcher des dossiers ou des disques d'apparaitre dans ce tableau, ajoutez-les au tableau de l'onglet suivant "Exclusion /inclusion"
Quand un dossier est ajouté au tableau, la case en début de ligne est modifiable, les choix possibles sont : "exclus" ou "inclus".
Le fait d'ajouter ici un dossier avec "inclus" semble insuffisant pour que les photos soient lues et liées aux catégories, il faut passer par la fonction "Ajouter dossier" décrite un peu plus bas.


Le bouton "Reconstruire les vignettes"
L'utilisation est décrite au début de ce chapitre avec les premières informations sur la taille des vignettes.


Le bouton "Transférer"
Si vous avez déplacé un dossier de photos en dehors d'xnviewmp, ou changé son nom, voire même le nom d'un disque entier, vous allez devoir mettre à jour le catalogue :
- Utilisez le bouton "transférer", qui permet de tenir compte d'un dossier qui a été déplacé ou renommé, en précisant l'ancien nom et le nouveau nom.
Là aussi il semble nécessaire de passer par l'écran "optimiser", dont vous laissez les coches par défaut, et cliquez OK.
Il semble qu'en version 0.90 0.91 0.92 , dans certains cas le bouton "Transférer" ne fonctionne pas.
Si ça se produit, essayez de supprimer dans le tableau le dossier incriminé, puis de le remettre (en ayant vérifié vos options d'import dans les options de métadonnées).

Passons au dernier bouton, qui permet justement de remettre des dossiers manquants.

Le bouton "Ajouter dossier"

Inclure un dossier de photos dans le catalogue
Pour l'utilisation des catégories, le bouton "Ajouter dossier" n'est utile que si vous voulez ajouter un dossier de photos déjà marquées avec des mots clés IPTC ou XMP.
Il faut donc d'abord passer dans le menu Outils, Options, Métadonnées, et cocher la première case : "Importer les mots clés XMP ou IPTC dans les Catégories DB"
Important : décochez la deuxième case "Exporter les catégories ..." sinon vous risquez de doublonner des infos dans la base de données.
Utilisez éventuellement l'option "Lecture des mots-clés hiérachiques" en précisant le caractère séparateur, généralement on utilise la barre verticale proposée en première case.
Assurez vous aussi que le panneau des catégories ne soit pas entièrement vide; créez ou importez au moins une catégorie au préalable.
Et même mieux, préparez vos catégories hiérarchisées, ou importez-les, afin que les mots clés correspondants entrent dans cette hiérarchie.

Ensuite, c'est limpide, cliquez le bouton "Ajouter dossier", et zou, toutes les catégories se construisent et se remplissent.
C'est une fonctionnalité importante de XnViewMP, mais je la trouve peu visible au premier abord.


Remarques
(17/03/2018) Pour les version V0.90 à V0.92, le bouton "Ajouter dossier" semble ne pas très bien fonctionner pour que les mots clés entrent au catalogue.
L'autre solution consiste à sélectionner un ensemble d'images dans le browser, et utiliser la fonction "Mise à jour du catalogue avec les fichiers" du menu Afficher
Lisez aussi le paragraphe 5D2 du chapitre 5D, il y a des précautions à prendre.

Sachez qu'avec le bouton "Ajouter dossier" la lecture du dossier est récursive, ce qui signifie que tous les sous-dossiers vont être lus et ajoutés.
Attention, si vous indiquez un dossier qui contient beaucoup de photos dans de nombreux sous-dossiers (toutes vos photos ?), ça va prendre un certain temps !
C'est une fonction formidable, qui vous permet de reconstruire toute la structure de catégories en un seul clic sur une nouvelle installation.
(01/01/2018) Notez que cette opération d'importation est capable de gérer les fichiers sidecar, c'est à dire d'inclure dans le catalogue les mots-clés qui y sont inscrits.

Il m'est déjà arrivé que cette opération ne réussisse pas du premier coup. En faisant une deuxième fois "Effacer tout" puis "Ajouter dossier" ça a marché.
En fait, j'avais effacé toutes les catégories ; je suppose que j'aurais dû les importer au préalable, ou au minimum en préparer une.

Après avoir lancé ce genre de reconstruction, (après une nouvelle install, ou un nettoyage) vous remarquerez bien souvent quelques anomalies
dans vos catégories, signe que quelques mots-clés étaient mal orthographiés, ou enregistrés avec des erreurs; ce sera l'occasion de les corriger.

Dans l'onglet "Outils" il y a un bouton pour "importer la base de données des catégories xnview"
Je n'ai pas testé cette fonction; l'auteur du logiciel indique que ette fonction permet uniquement d'importer une base de données provenant de Xnview classic.

"Mise à jour du catalogue avec les fichiers"
Il y a aussi deux fonctions dans le menu "Afficher" : "Mise à jour du catalogue avec les fichiers" et "Mise à jour des fichiers avec le catalogue"
Ces deux fonctions agissent seulement sur un lot de photos que vous avez sélectionnées.
Si il y a quelques divergences entre le catalogue et les mots clés dans les photos, ça va permettre de les éliminer.
(00/11/2018) J'ai utilisé récemment la première, après avoir ajouté un grand nombre de mots clés dans mes photos avec d'autres logiciels.
Ca fonctionne très bien en utilisant, avec un clic-droit sur un dossier, le choix "Voir tous les fichiers (récursif)" pour sélectionner d'importants lots d'images.
C'est donc une bonne méthode alternative à celle décrite au début de ce paragraphe remarques.

Une remarque sur "Mise à jour des fichiers avec le catalogue". Sélectionnez une photo, cliquez cette fonction, puis allez voir les informations exiftool de la photo.
Trois métadonnées correspondant au marquage par étoiles et couleurs sont transcrites dans la photo, même si elles sont absentes dans le catalogue.
(XMP:rating et XMP:label prenant par défaut les valeurs 0 et none, et MicrosoftPhoto:Rating, avec la valeur 0 par défaut)

On peut aussi comprendre ces deux fonctions en relation avec les deux premières options de l'écran "Outils Options, Métadonnées" du début du Chapitre 4
- Ordinairement, la première option de métadonnée "Importer les mots clés XMP ou IPTC dans les catégories DB" n'est pas cochée.
Si ponctuellement vous voulez faire entrer un nouveau lot de photos déjà tagguées, dans le catalogue et dans les catégories, cochez la case et cliquez "Mise à jour du catalogue avec les fichiers"
- La deuxième option de métadonnées, "Exporter les catégories DB vers le sujet XMP et les mots clés IPTC" sert à écrire les mots clés dans les photos au moment ou on coche une catégorie.
Dans certains cas, des photos peuvent être présentes dans la base de données avec leurs catégories, mais les mots clés IPTC ou XMP n'ont pas été inscrits, ou mal mis à jour dans les photos, notamment si vous avez édité ces photos dans un logiciel de traitement d'images, ou si vous êtes allé les reprendre dans une ancienne sauvegarde.
En cliquant "Mise à jour des fichiers avec le catalogue", l'écriture des mots-clés va se faire, pour les photos sélectionnées à l'écran.
Cette deuxième fonction a une utilisation "gadget" que je décris dans le chapitre suivant (paragraphe écriture des fichiers sidecar) :
elle peut générer un fichier xmp externe avec les exif's de la photo.


Chapitre 7 - Les fichiers sidecar ou compagnons



Les métadonnées EXIF, je le rappelle, contiennent essentiellement des informations crées par l'appareil photo, et sont intégrées dans le fichier de la photo.
Les constructeur d'appareil photos sont parvenus à inclure ces métadonnées (exif) dans tous les formats raw (formats qui sont pourtant spécifiques à chaque marque)
Les métadonnées IPTC et XMP peuvent aussi être embarquées dans les photos, mais seulement pour certains formats d'image : JPG, et quelques autres : png, tiff ...?
Il se trouve que les appareils photo "performants" permettent d'enregistrer des photos au format RAW (c'est un terme générique), format qui a de nombreux avantages.
Mais ce format de photo ne supporte pas les métadonnées iptc et xmp embarquées. Il ne supporte d'ailleurs pas du tout les métadonnées IPTC puisque c'est la norme XMP seule qui propose une solution.
Une autre forme de marquage a été développée, pour la norme XMP, qui consiste à écrire un fichier contenant les métadonnées "à côté" de chaque photo.
On nomme ce fichier "sidecar" ou "compagnon". Il porte le même nom que la photo qu'il accompagne, mais avec l'extension xmp dans son nom.
On peut aussi trouver les termes "fichier annexe" ou "fichier xmp externe" . J'emploierai ici surtout le mot "sidecar".
La méthode est surtout adaptée aux photos au format RAW (NEF CR2 MRW ORF ...), car ces formats ne supportent pas toujours les métadonnées intégrées.
On est donc obligés d'utiliser des fichiers sidecar si on veut avoir des métadonnées personnelles avec ce type de formats d'images
(presque obligés ; xnviewmp version V0.89 peut écrire des métadonnées xmp dans les photos au format ORF de mon Olympus... je ne sais pas si c'est raisonnable.)
Pour revenir aux fichiers JPG, en fait on a le choix, et on peut parfaitement utiliser aussi les fichiers sidecar.
Certains utilisateurs considèrent d'ailleurs qu'il est moins "risqué" d'y mettre les métadonnées, sans toucher au fichier image original, et que c'est une solution d'avenir.
D'autres, comme moi, pensent qu'il est plus simple d'embarquer les métadonnées dans les fichiers image, et qu'il y a moins de risque de les égarer.

Autre choix à faire, certains photographes stockent les images jpg et raw dans le même dossier, et souhaitent associer un fichier compagnon aux deux !
Pour les distinguer, ils sont donc obligés de nommer ces 4 fichiers sur le modèle suivant :
Image : DSC00001.JPG et compagnon DSC00001.JPG.XMP
Image : DSC00001.RAW et compagnon DSC00001.RAW.XMP
D'où la présence d'une option de nommage -avec ou -sans extension, dans les paramètres de métadonnées de XnViewMP


figure 33 Paramètres de métadonnées


Comment sont liés un fichier image et son sidecar ?
Le "lien" entre ces deux fichiers n'existe que si un critère peut être utilisé pour cela : c'est en principe le nom du fichier qui est commun aux deux.
On a donc une image, nommée par exemple DSCN00222.MRW, et un fichier sidecar DSCN00222.XMP qui contient des métadonnées XMP de cette image.
Je crois savoir qu'un logiciel de chez Adobe "gère" ces deux fichiers comme un ensemble indissociable; ce n'est pas le cas de XnviewMP, ni de Windows.
En fait, rien ne lie ces deux fichiers si ce n'est la méthode utilisée par le logiciel (et la personne qui l'utilise).
Mais j'ai lu quelque part que Adobe Bridge serait sensible aux éventuelles différences de dates entre la photo et son sidecar.
Plus généralement, tout logiciel qui exploite ces fichiers fait le lien entre l'image et le sidecar uniquement parce-qu'ils portent le même nom
Ce qui ouvre la possibilité de fabriquer des fichiers sidecar en partant de photos jpg, puis de les déplacer vers un dossier contenant des photos RAW ayant les mêmes noms.

(01/11/2018) Il y a eu pas mal d'évolutions dans la gestion des fichiers Sidecar depuis la version V0.91 de xnViewMp, et je n'ai pas forcément tout testé.
Il y a des réglages à faire dans la partie basse de la fenêtre Outils, Options, Liste fichiers, pour lier les fichiers images à leur compagnon, ou l'afficher :


figure 34 Paramètres de gestion des fichiers sidecar

Par défaut, la case "Montrer les fichiers compagnons" est cochée, ce qui me convient bien.
Le fait de lier les deux fichiers consiste seulement à indiquer à XnViewMP si les manipulations faites sur l'un des deux fichiers doivent être faites également sur l'autre.
Le lien n'existe donc que dans le fonctionnement de XnViewMP, et pas dans le disque dur ouù sont stockés les fichiers.

(10/02/2018) Lecture des fichiers sidecar
Il n'y a pas de paramétrage spécifique pour que XnViewMP lise les fichiers sidecar;
Il le fait de la même façon que la lecture des mots clés intégrés aux photos, avec les mêmes options (importer les mots clés XMP ou IPTC dans les catégories DB) et avec le bouton "Ajouter dossier" de l'écran Outils, Options, Catalogue.
(09/02/2018) Il y a un petit bug, pour les fichiers sidecar la fonction "mise à jour du catalogue avec les fichiers" du menu Afficher ne fonctionne pas en V0.89, c'est à dire que cette fonction "ne lit pas" les fichiers sidecar. Apparemment le browser ne le fait pas à tous les coups non plus.
Pour contourner le problème, utilisez le bouton "Ajouter dossier" (Outils, Options, Catalogue), au besoin en ayant au préalable "Effacé" ce dossier dans le même tableau.
A l'inverse, en V0.90 le bouton Ajouter dossier semble ne pas fonctionner à tous les coups.
Donc, à partir de V0.90 on va sélectionner le lot de fichiers dans le browser, et utiliser la fonction "Mise à jour du catalogue avec les fichiers" du menu Afficher


Affichage des métadonnées des fichiers sidecar
Les données XMP contenues dans ce type de fichier sont affichées de la façon suivante :
- En sélectionnant le fichier image, l'affichage des données est dans l'onglet XMP de la zone informations (et vous ne pouvez pas les différencier des données xmp intégrées)
Si il y a des mots clés XMP, vous voyez les cases cochées correspondantes dans la zone catégories (selon vos options de métadonnées)
- Ou en sélectionnant le fichier XMP lui même, les données XMP sont visibles dans l'aperçu, c'est le plus fiable.
(pour vérifier avec certitude si des métadonnées existent aussi dans le fichier image, renommez provisoirement le sidecar xmp, et rafraichissez l'affichage)
- Pour que l'aperçu du sidecar fonctionne, dans "Outils, Options, Liste fichiers", dans l'onglet "filtre personnalisé" ligne "Texte" l'extension xmp doit être présente.
Vous pouvez aussi double-cliquer le fichier xmp, si ce type de fichier est associé à une appli Windows comme Bloc Notes ou notepad++, celui-ci va s'ouvrir pour afficher le contenu du fichier XMP.
- Les mots clés, notations et labels sont dans le catalogue, donc sont exploitables via le filtre des catégories, ce qui permet de s'assurer que les photos concernées sont bien marquées.
- Les notations et labels peuvent aussi être visualisés par des petits pictogrammes au-dessus des vignettes. (Outils, Options, (explorateur), Vignettes, Superposition des icônes)


Paramètres de xnviewmp pour l'écriture des fichiers sidecar
L'option qui permet de paramétrer xnviewmp pour provoquer l'écriture de fichiers sidecar est située dans l'écran "Outils, Options, Métadonnées" (voir plus haut la figure 33)
"Mise à jour ou création du sidecar XMP". Cette option est indépendante des deux situées au-dessus, qui agissent sur les métadonnées intégrées aux photos.
Si cette option est cochée, le fait d'affecter une catégorie à une photo va provoquer la création d'un fichier sidecar contenant les mots clés correspondants.
Il y a deux formes possibles pour nommer les fichiers sidecar, l'extension .xmp va remplacer, ou s'ajouter à l'extension de nom du fichier image.
Dans ce même écran, deux options supplémentaires permettent d'exporter note et libellé de couleur dans les fichiers sidecar. Lire le chapitre 9 pour plus de détails sur ces métadonnées et leur utilisation.
A ce jour, XnViewMp est capable de lire et écrire les mots clés XMP, les mots clés hiérarchisés lightroom, les notations et labels.
- Mots clés xmp-dc:Subject et xmp-lr:HierarchicalSubject (les deux types de mots clés XMP)
- Notation XMP:XMP-xmp:Rating et XMP:XMP-microsoft:RatingPercent (l'ancienne métadonnée exif n'est pas gérée par xnviewmp)
- Couleur XMP:XMP-xmp:label (ou plus simplement xmp:label)
Les autres métadonnées (titre, légende, ville, copyright ...) ne sont pas gérées par xnviewmp dans les fichiers sidecar, il faudra recourir à une astuce...
L'écriture de mots clés dans le sidecar peut se faire en attribuant une catégorie à l'image, si l'option "Exporter les catégories DB... " dans Outils, Options, Métadonnées est aussi cochée.
L'écriture pour les notes ou labels se fait au moment où on affecte ce type de marquage , en ayant activé les deux options correspondantes et la même option que ci-dessus.
Ou, pour ces deux groupes de métadonnées, avec la fonction "Mise à jour des fichiers avec le catalogue" du menu Afficher.

Pour information, on peut générer un fichier xmp externe contenant les exif de la photo, ça m'est arrivé par hasard ; voici la méthode :
- Dans la fenêtre Outils, Options, Métadonnées, décochez la deuxième et la troisième options (oui ! décochez la création de xmp Sidecar et "exporter ..." !)
- Sélectionnez une photo, cliquez sur Affichage, Mise à jour des fichiers avec le catalogue... et vous obtenez le xmp.
- Si, au lieu de décocher la deuxième, vous décochez la première option, ça ne fabrique pas le xmp, mais ça efface les mots clés ( ? ! )


Trucs et astuces
Du fait de la relation très "virtuelle" entre une image et son sidecar xmp, il y a une astuce pour travailler avec les fichiers sidecar, que je vais essayer d'expliquer ici:

Je considère qu'il est plus commode pour moi de travailler avec des métadonnées iptc et xmp embarquées dans mes photos JPG.
Mais j'ai un nombre de plus en plus important de photos au format raw, et ce format, par ses qualités, constitue une assurance pour améliorer le rendu des images dans le futur.
Ces photos raw doivent avoir leurs mots clés, au même titre que les jpg, mais sont bien plus lourdes à manoeuvrer, leur volume est important et ralentit pas mal mon ordinateur.
J'ai donc décidé d'utilser la version JPG des photos dans XnViewMP, pour permettre tous les tris et diaporamas, ... et d'utiliser une astuce pour archiver les versions raw avec les fichiers sidecar.
J'entre mes mots clés en une seule étape dans les photos JPG, simultanément en IPTC + XMP + XMP Sidecar.
Puis je déplace mes fichiers XMP sidecar vers le dossier d'archivage des versions RAW.
Résultat, mes photos JPG ont leurs métadonnées intégrées, et mes photos RAW ont leur sidecar XMP à leur côté.
Notez cependant que dans le catalogue de xnviewmp, le lien entre les catégories et les images n'existe que pour les photos JPG.
A ce stade, il faut choisir entre les JPG et les RAW si vous ne voulez pas que le catalogue contienne tout en double.

Deuxième astuce, destinée à inscrire dans les sidecar, pour les fichiers JPG, d'autres métadonnées que celles gérées par xnviewmp.
Ca va consister à utiliser Exiftool, utilitaire présent dans le dossier AddOn d'installation de xnviewmp.
Il faut tout d'abord paramétrer la fonction "Ouvrir avec ..." dans XnViewMP, pour pouvoir "appeler" Exiftool avec les bons réglages.
Sélectionnez une image, puis avec un clic-droit, choisissez "Ouvrir avec" puis "Configurer les programmes"


figure 35

Cliquez "Ajouter", parcourez vos dossiers pour atteindre le dossier "Xnviewmp\AddOn" , sélectionnez exiftool et cliquez "ouvrir".
Une nouvelle ligne se crée dans le tableau, double cliquez dans la première colonne pour y mettre un nom, par exemple "Exiftool sidecar"
Double-cliquez dans la deuxième colonne et écrivez -o %d%f.xmp -xmp -k ou bien -o %d%f.xmp -xmp:all -k
Cliquez OK.
Ces manips sont décrites en détail dans le paragraphe 11N du chapitre 11, lisez en particulier l'exemple 3 qui est le même qu'ici, illustré par la figure 53.
Vous pourrez alors créer des fichiers sidecar, en sélectionnant un ou plusieurs fichiers JPG contenant des métadonnées XMP, puis avec un clic-droit, en cliquant dans "Ouvrir avec..." puis "Exiftool sidecar"
L'utilitaire Exiftool va alors recopier toutes les métadonnées XMP présentes dans les photos vers les fichiers sidecar.
Deux limitations de cette méthode :
- les métadonnées IPTC ne sont pas "recopiables" en sidecar xmp de cette façon. (il y a un autre moyen, mais compliqué)
- les photos en RAW ne devraient pas contenir de données XMP, donc la méthode ne leur est pas applicable.
(sauf execption, ou pour les données EXIF qu'on peut aussi écrire dans le sidecar, en enlevant le paramètre "-xmp".)
Mais comme pour l'astuce précédente, le but est de le faire à partir d'mages JPG, et déplacer après coup vos sidecar vers le dossier contenant les mêmes images au format RAW.

Il y a probablement un tas d'actions possibles qu'on peut faire par ce biais d'utilisation d'exiftool, mais je n'en maitrise pas très bien les paramètres.
Remarquez l'option -xmp de la commande. Cette option sélectionne uniquement les métadonnées xmp pour être écrites dans le sidecar.
Si vous l'enlevez, toutes les métadonnées de l'image iront dans le sidecar, c'est à dire toutes les EXIF incluses.
Autre remarque, le paramètre -o que j'ai utilisé ne permet pas de faire une mise à jour du sidecar, mais seulement sa création.


Chapitre 8 - Résumé

Si vous n'avez vraiment pas le temps, voici un résumé.
Affichage:
- Choisissez une disposition d'affichage; il vaut mieux lire le chapitre 1 là-haut.
- Affichage libellés sous les vignettes : Passez dans le menu Outils, Options, Vignette, onglet Libellés, et faites passer vers la colonne de
droite le champ IPTC Keywords avec la flèche, et supprimez dans cette liste les affichages qui ne vous servent pas, en les ramenant vers la gauche.

Ecriture des métadonnées dans un lot de photos
- Selon vos propres choix, vous pouvez mettre une légende et une indication de lieu dans vos photos (ou toute autre métadonnée) :
- Sélectionnez un lot de photos, Ctrl i (pour éditer les métadonnées), vérifiez la première fois les options du dernier onglet (3 cases cochées et "iptc, création xmp" et "ne pas charger les champs")
- Pour chaque lot de photos sélectionnées, entrez une légende, puis une ville (dans l'onglet "source"), et cliquez sur le bouton "Ecrire les fichiers".
Si vous voulez modifier une métadonnée dans une photo, lisez le chapitre 3, paragraphe "réglages" et paragraphe "Saisie de métadonnées"

Pour la saisie des mots clés, en utilisant les catégories:
Parametrage :
Vous allez travailler en faisant l'équivalence catégorie / mot-clé.
- Allez dans le premier onglet du menu "Outils, Options, Métadonnées", décochez la première option et cochez la deuxième.
- dans la zone Mots-clés, cochez les 6 cases sauf "create XMP sidecar" et "ecriture hierarchie mots clés"
- En fait c'est à vous de décider si vous voulez des mots clés xmp, iptc, sidecar xmp et si vous souhaitez que les catégories "parent" se cochent automatiquement.
Utilisation :
- Sélectionnez une photo quelconque; faites le ménage dans les catégories par défaut (dans la zone "catégories") et créez les vôtres avec le clic-droit de la souris.
- Sélectionnez un lot de photos dans lesquelles vous voulez mettre le même mot clef, et cliquez la case correspondante dans la zone des catégories.
- Sélectionnez une autre photo. (le fait de désélectionner le lot précédent lance le marquage effectif des photos)
- Il est également possible de cliquer-glisser des photos vers la zone catégories pour les marquer, ou aussi d'utiliser le bouton catégories de la barre d'outils.
Utilisation :
- Observez dans la zone "filtre des catégories" l'augmentation du nombre de photos dans chaque catégorie. En cliquant dessus, vous affichez les photos de cette catégorie.
- En tête du filtre des catégories, cliquez dans "Correspond" et cochez "Tous" pour des recherches multi-catégories (combinées avec la touche ctrl).

C'est l'objectif de toutes les explications de ce site : mettre correctement et rapidement des mots clés dans vos photos, puis faire des recherches et sélections

- Si vos photos contiennent déjà des mots clés, et que vous voulez les inclure dans le catalogue (lisez d'abord le paragraphe 5D2 du chapitre 5D)
passez dans Outils, Options, Métadonnées, cochez la première case det décochez la deuxième. Puis, dans le menu suivant (Catalogue) ajoutez
les dossiers contenant les photos déjà tagguées dans le tableau, avec le bouton "Ajouter" (temps de traitement assez long, environ 1 min pour 1000 photos)

A ceux qui n'ont pas bien le courage de se lancer :
- Il est vrai que l'ensemble des infos de cette page (et du reste de ce site), ça fait beaucoup, surtout que les infos utiles sont dispersées, pas forcément à jour, ou pas claires.
Si en plus vous avez 20 ans de retard et 30 000 photos à marquer, il y a de quoi baisser les bras. Voila ce que je propose :
Concentrez-vous d'abord sur ce résumé, abandonnez si vous voulez le sujet des métadonnées, et lisez dans cette page les infos utiles pour mettre des mots clés en utilisant les catégories.
Mettez simultanément les trois familles de mots clés : IPTC, XMP et XMP Lightroom. ça ne prend pas plus de temps. (on parle bien de photos JPG)
Faites un premier passage rapide dans toutes vos photos, en sélectionnant des lots les plus importants possibles, et en mettant des mots clés très généraux comme :
personnes, voyage, paysage, animaux, vegetaux, objets, inclassables, (et d'autres, selon vos passions et vos volumes de photos)
Dans chacune de ces catégories, vous cochez en même temps une sous-catégorie, par exemple "animaux_a_trier". Si vous avez suivi mes conseils, un seul clic suffit pour marquer un paquet de photos.
Vous devriez réussir à tout marquer en quelques séances d'une heure ou deux, mais évitez d'étaler cette phase sur plusieurs mois.
Par la suite, vous sélectionnerez par exemple la catégorie "personnes - a_trier" et vous essaierez de la vider, en marquant chaque photo ou lot de photos avec des catégories
plus détaillées, comme famille, amis, travail, inconnus, enfants ... (et en décochant la catégorie "à_trier")
De cette façon, vous pouvez interrompre ce travail à tout moment, vous faire aider par des membres de votre famille, et le reprendre sans vous perdre.
De plus, vous commencerez par les thèmes que vous préférez, ce qui entretiendra votre motivation, en admirant les résultats des premiers essais de filtrage.
Vous aurez le plaisir de redécouvrir des photos oubliées, en regardant des diaporamas thématiques...
Plus tard, vous pourrez ajouter d'autres métadonnées si nécessaire (par exemple, je souhaite préciser le lieu pour mes photos de fleurs ou de paysages).
En outre, je pense que c'est le seul moyen de donner un avenir à vos photos numériques, à moins de faire des tirages papier et des albums...
Bon courage


Chapitre 9 - Notes et couleurs

Marquage des photos par étoiles ou couleurs
Un moyen rapide utilisé par de nombreux photographes pour faire un premier tri des photos consiste à utiliser des étoiles (ou "notes", "rating" en anglais)
Il existe un deuxième type de marquage des photos, les "libellés de couleur", dont le fonctionnement est similaire à celui des étoiles.
Je vais utiliser ici les mots "étoile" et "couleur" au lieu de "note" et "libellé de couleur", ça me paraît plus clair, même si on s'écarte des termes utilisés dans XnViewMP.

C'est une fonctionnalité qui existe depuis longtemps, ce qui signifie que les plus anciens marquages sont situés dans les métadonnées exif.
(Métadonnées : EXIF:IFD0:Rating et EXIF:IFD0:RatingPercent)
L'utilisation des "exif" dans ce but est progressivement abandonné, car on considère que les exif sont plutôt des données techniques gérées par l'appareil photo.
Rien n'interdit de continuer à les utiliser, mais la tendance récente est d'utiliser les métadonnées XMP pour ce marquage.
(Métadonnées : XMP:XMP-xmp:Rating et XMP:XMP-microsoft:RatingPercent)
L'explorateur de Windows 7 gère parfaitement ces quatre métadonnées de "rating", et les étoiles qui vont avec.
Je viens de voir qu'il a existé (chez Adobe) des métadonnées du groupe XAP dans les XMP ... xap:Rating ce qui promet des non-compatibilités...
et aussi des bugs liés au logiciel Nikon capture NX2.

Il y a des précautions à prendre, car la plupart des logiciels gèrent ce type de marquage essentiellement dans leur propre base de données, ce qui vous expose au risque de
tout perdre en cas de plantage de la base de données, ou d'abandon du logiciel.
Pour XnViewMP, comme pour d'autres logiciels, pensez à vérifier votre paramétrage pour que le marquage se fasse dans les métadonnées des photos.
Dans notre cas : Outils, Options, Métadonnées ; cochez la case "exporter la note vers xmp". Vous pouvez cocher également l'option "Exporter le libellé de couleur vers xmp"
D'autant que la manip de sauvegarde/récupération de la base de données que je décris ci-dessous (Chapitre 10 paragraphe 6) n'inclut pas les étoiles et couleurs

Les versions récentes de XnViewMP apportent des améliorations dans le fonctionnement des étoiles (lecture, mise à jour)
XnViewMP inscrit systématiquement les marquages par étoiles et par couleurs dans sa base de données dans les trois cas suivants:
- au moment ou on marque une photo, - lorsqu'on inclut des dossiers dans le catalogue, - lors de l'affichage des dossiers de photos dans le browser.
En V0.87 étoiles et couleurs peuvent être inscrits dans un fichier xmp sidecar. Cochez l'option "mise à jour ou création du sidecar xmp" si vous utilisez ce type de marquage.
XnviewMP ne lit ni ne met à jour les étoiles dans les deux métadonnées EXIF qui ont été utilisées par d'autres logiciels dans les années 2000.
Si vous souhaitez rajeunir ces marquages exif en les recopiant en XMP, il faudra utiliser Exiftool, ou peut-être que l'explorateur de Windows suffira (à essayer).
Avec la fonctionnalité "ouvrir avec" de XnViewMP, on doit pouvoir faire cette manip de recopie avec Exiftool. (-xmp:rating<exif:rating) et (-xmp:ratingpercent<exif:ratingpercent)
Allez voir les exemples du chapitre 11N pour paramétrer ces fonctions.

Marquage par étoiles ou couleurs
Vous pouvez marquer des lots de photos en faisant un clic-droit, menu "notes et libellés de couleur"
Pour les étoiles, avec la touche Ctrl, combinée avec un chiffre de 0 à 5 c'est plus efficace.
Pour un usage intensif, je suggère d'ajouter les étoiles dans la barre d'outils (choisissez les outils incluant "passer à la photo suivante", c'est toujours plus pratique)
L'ajout d'outils dans la barre d'outils est décrit en fin de chapitre 1

figure 36



Choix d'utilisation
Chaque photographe peut choisir sa propre façon de mettre en oeuvre et d'utiliser la notation par étoiles des photos; voici un exemple de ce qui est possible :
Mettre à priori deux étoiles sur toutes les photos; la signification de ces deux étoiles sera : "photo à évaluer"
Ensuite, un passage sur les photos ayant deux étoiles aura pour but de modifier la notation :
- Une étoile pour les photos à supprimer
- Trois étoiles pour des photos ordinaires
- Quatre étoiles pour les bonnes photos
- Cinq étoiles pour les très bonnes.
Mais c'est à chacun de faire son propre usage et ses propres choix.

Les couleurs On peut affecter une couleur parmi cinq (rouge, jaune, vert, bleu, violet)
L'affichage ce ces libellés de couleurs est géré dans le troisième onglet de l'écran Outils, Options, Métadonnées.
On peut changer les libellés dans cet écran d'options pour y mettre des informations personnalisées, destinées à l'affichage.
Ordinairement, ces couleurs servent à organiser l'avancement du travail de tri des photos.
Mais n'importe quel usage peut y être associé (à trier, à sauvegarder, urgent, personnel, public, ... etc)
Pour XnViewMP, la métadonnée correspondante, XMP:XMP-xmp:Label (disons xmp:label), prend une valeur parmi cinq : red, yellow, green, blue, purple.

Mais il est possible dans certains logiciels de traduire les noms des couleurs dans la langue de l'utilisateur.
Ca signifie que les métadonnées xmp:label sont susceptibles de contenir des noms de couleurs dans diverses langues, et XnViewMP ne les reconnaitra pas ...
Voire même certains logiciels inscrivent des valeurs qui leur sont propres dans cette métadonnée.
Il semble que seules les cinq couleurs en anglais soient reconnues par XnViewMP lors de l'importation de photos. (V0.92)


Filtrage par étoiles ou couleurs
On peut filtrer l'affichage des photos en fonction des étoiles ou des couleurs, j'en ai déjà parlé dans le milieu du chapitre 5B
La première façon de filtrer les photos par étoiles se fait dans le volet "filtre catégories" : l'utilisation est la même que pour les autres catégories.
- Soit, dans le filtre des catégories, vous cliquez seulement sur une étoile, et vous obtenez toutes les photos ayant cette note.
- Soit vous cliquez une catégorie, et, avec la touche Ctrl, vous sélectionnez en même temps une étoile. Vous obtenez alors les photos de la catégorie ayant cette note.
Pour cet usage, le menu "Correspond, n'importe lequel" ne s'applique qu'aux catégories, et pas aux notes, puisque c'est forcément un ET logique qui doit s'appliquer avec une note.

Par ailleurs, si vous sélectionnez plusieurs notes, c'est forcément un "OU" qui est appliqué (2 OU 3 étoiles) puisqu'il est impossible d'avoir deux notes différentes sur une photo.
Vérifiez aussi le choix entre "Global", "Dossier courant" et "Dossier courant récursif" pour préciser sur quel ensemble de photos vous appliquez le filtrage...

Pour l'utilisation des couleurs, le fonctionnement est exactement le même.
La forme générale est donc :
              (sélection de catégories en fonction du menu correspond) ET (note1 OU note2) ET (couleur1 OU couleur2)
En Français, ça s'exprime en disant : "afficher telle catégorie de photos, ayant telle ou telle note, et telle ou telle couleur"

Il y a des bugs résiduels en V0.92 : On ne peut pas combiner les "marques" et les autres filtres; ni combiner couleurs avec étoiles.
Dans les combinaisons "Couleur" ET plusieurs catégories, un OU est réalisé entre les catégories, même si "Correspond, Tous" est sélectionné.
Idem pour "Etoiles" ET plusieurs catégories.

Il y a une autre méthode, offrant un peu plus de possibilités de filtrage, c'est d'utiliser le bouton de filtrage de la barre d'outils.
Je décris l'utilisation de ce bouton dans le chapitre 11 paragraphe 11D.

Vous avez pu remarquer également une notion de "marquage" dans le filtre des catégories (autres) ou dans certains menus, j'en parle brièvement dans le milieu du chapître 5B


Chapitre 10 - Sauvegardes et changement de version

Chapitre en cours d'écriture

Sauvegardes

Je regroupe ici diverses informations qui ont été abordées au fil de l'eau dans tout ce qui précède.

1) Quels sont les fichiers à sauvegarder
Lors de l'installation, je suggère de télécharger XnViewMP en version portable et de le dézipper dans un dossier autre que les "program files" de Windows.
Le but est de pouvoir lire et écrire des fichiers ou des réglages dans un dossier qui n'est pas verrouillé par Windows.
Paramétrez aussi XnViewMP pour qu'il enregistre tous ses réglages au même endroit, ce qui permet de regrouper tous les fichiers de données ou réglages à sauvegarder.
Pour cela, passez dans le menu Outils, Options, Rubrique Integration, onglet Chemins, et dans chaque menu déroulant sélectionnez l'emplacement "Programme (Xnview)" ou "personnalisé"
Les fichiers à sauvegarder seront donc dans le dossier d'installation de xnviewmp, ou dans un dossier personnalisé que vous aurez choisi.
Sinon, par défaut XnviewMp enregistre la plupart de ses fichiers de paramètres dans le dossier C:\Users\(nom d'utilisateur)\AppData\Roaming\XnViewMP
Les fichiers concernés sont: default.bar, default.keys, iptc.ini, style_sheet.qss, sylesheet_win.qss, xnview.ini, Thumb.db et XnView.db
Je suppose que autocorrect.txt et bookmark.ini font aussi partie du lot.

2) Les métadonnées.
Si vous avez bien suivi, les métadonnées doivent être inscrites dans les photos jpg (ou à côté dans le cas des photos raw).
Donc c'est en sauvegardant des copies de vos photos que les métadonnées sont sauvegardées. Je n'aborde pas ce sujet dans cette page, qui est une documentation de XnViewMP;
mais notez qu'il est très important de conserver deux exemplaires de vos photos, sur deux supports physiques séparés, dont l'un n'est pas accessible aux virus et autres catastrophes.

3) Le fichier xnview.db, et le cache des vignettes thumbs.db
Le fichier xnview.db contient le catalogue, c'est la base de données de XnViewMP. On peut le copier pour sauvegarde après chaque séance d'indexation de photos.
Le fichier thumbs.db me parait moins important, il se reconstruit tout seul pendant l'utilisation de XnView.
Pour les utilisateurs ayant de gros volumes de photos, il peut être intéressant de s'en occuper aussi (le sauvegarder)
De même si vous construisez tout l'environnement et les données dans un ordinateur, et que vous "distribuez" ensuite les fichiers dans plusieurs postes utilisateurs, il peut être pertinent d'inclure thumbs.db.

4) Les autres fichiers contenant régalges et paramètres;
Tous les fichiers dont je viens de parler ci-dessus sont donc à sauvegarder, ils contiennent données et réglages, notamment
- Les dispositions dans l'écran principal, les favoris
- les modèles, les aides et historiques de saisie
- Les réglages généraux de XnViewMP (Outils, Options ...)
- ? doc à compléter.

5) Exporter le fichier des catégories. Il s'agit d'exporter un fichier texte qui représente la liste des noms de catégories, c'est à dire votre dictionnaire de mots-clés.
Vous pouvez donc considérer ce fichier comme une sauvegarde de votre dictionnaire, que vous pourrez réimporter dans Xnviewmp (voire aussi dans d'autres logiciels)
(voir ce paragraphe)

6) "Catégories fichiers", "Exporter". Derrière ce titre maladroit se cache une fonction très efficace :
Le fichier exporté, qui est formaté en xml, est une façon de sauvegarder le lien entre les photos et les catégories (uniquement les catégories).
Quand ce lien est rompu (après une erreur ou un plantage, une réinstallation, un changement de chemin des photos, une manip sur les catégories ...) le filtre des catégories ne fonctionne plus...
L'importation de ce fichier permet souvent de redémarrer en quelques instants la base de données de xnview si vous l'avez endommagée avec une fausse manip.
C'est un fichier à exporter et à archiver régulièrement quand vous modifiez vos métadonnées ou catégories. (voir ce paragraphe)

Les changements de versions de Xnviewmp en version portable

Commencez par faire sauvegardes et exportations comme indiqué ci-dessus, puis :

1) Téléchargez une nouvelle version au format zip

2) Renommez le dossier où était installé le précédent xnviewmp (par exemple en xnviewmp.old)

3) Dézippez la nouvelle version dans un nouveau dossier
Vous pouvez conserver le même nom de dossier qu'avant, par exemple xnviewmp, mais si vous utilisez des anciens raccourcis vers xnviemp, vérifiez que windows ne les a pas corrigés (vers l'ancienne version par exemple)

4) En général, au premier démarrage, XnViewMP vous demande de préciser les emplacements des fichers de paramètres (INI, catalogue, vignettes ...)
mais si vous avez utilisé dans le passé les valeurs par défaut, il va les réutiliser. C'est pratique, mais personnellement je préfère éviter, et régler ça moi-même.
(les valeurs par défaut s'inscrivent dans le dossier utilisateur C:\Users\--utilisateur--\AppData\Roaming\XnViewMP , et c'est là que j'ai effacé les données)
Donc, commme indiqué dans le premier chapitre, passez dans le menu Outils, Options, Rubrique Intégration, onglet Chemins, et remettez vos réglages (programmes (xnview) ou personnalisé)

5) Copiez les anciens default.bar, default.keys, iptc.ini, style_sheet.qss, sylesheet_win.qss, xnview.ini, Thumb.db dans le nouveau dossier, mais pas encore xnview.db
(en faisant un tri par dates, voyez s'il y a d'autres fichiers récents qui doivent être copiés aussi.

6) Redémarrez XnviewMP, supprimez les catégories par défaut, et importez vos noms de catégories (export du paragraphe 5 des sauvegardes un peu plus haut)
Cette première manip prépare XnviewMP de manière propre pour les trois cas suivants.
Vous pouvez décider à ce stade :
- soit de reconstruire la base de données
- soit de récupérer l'anciennne : recopiez simplement le précédent fichier xnview.db, et mettez-le au même endroit que les autres fichiers copiés.
- soit de réimporter le fichier XMP des catégories que vous venez d'exporter (comme indiqué dans le paragraphe 6 ci-dessus)
Cette importation est beaucoup plus rapide que de reconstruire le catalogue à partir des photos, mais il est possible que ça ne suffise pas à reconstruire entièrement le catalogue ... à vérifier...

J'espère n'avoir rien oublié ... En cas de gros pépin, le xnviewmp qui est resté dans l'ancien dossier xnviewmp.old est toujours fonctionnel.


Chapitre 11 - Autres actions

Dans ce chapitre sont énumérées quelques fonctions qui ne sont pas forcément dédiées aux métadonnées, mais qui peuvent tirer parti de la présence de métadonnées.


11A) Affichage des panoramiques

Utilisez un programme externe, tel que Wpanorama. (http://www.wpanorama.com)
Configurez dans XnViewMp l'appel à ce programme (menu Outils, Ouvrir avec, Configurer les programmes), et repérez la combinaison de touche (Alt 2 par exemple)
Il y a aussi des réglages par défaut à faire dans Wpanorama (Config, Options avancées, Valeurs par défaut...)
Je suggère de cocher : Largeur d'après l'écran, Hauteur d'apres l'écran et Hauteur image originale. Les autres réglages ont déjà des valeurs par défaut qui vont bien.
Pour visualiser un panoramique, il suffira de sélectionner une image et faire la combinaison de touches. Personnellement, j'ajoute un mot clé "panorama" dans mes photos panoramiques.


11B) Créer une liste de fichiers

Si vous voulez travailler sur des listes de noms de fichiers, il y a un outil pratique : C'est dans le menu "Créer", "Liste de fichiers"
Sélectionnez une série de photos affichées (ou toutes avec un Ctrl A) et cliquez dans ce menu pour générer une liste de fichiers.


figure 37

Vous pouvez choisir les informations qui seront inscrites dans cette liste parmi une multitude de choix possibles, en cliquant sur la flèche triangulaire au bout de la case.
Pour ajouter des informations ou des champs il y a un " + " vert pour ajouter une case, ou un " X " rouge pour en enlever une.
J'ai illustré les possibilités dans la figure 37 en utilisant par exemple quatre "champs" (nom complet du fichier, couleur, légende, mot-clés)

Et dans la figure suivante les listes de données EXIF-camera disponibles, et les formats de dates avec leurs paramètres.


figure 38

Il semble souhaitable dans tous les cas que le nom des fichiers figure dans la liste, utilisez par exemple "nom de fichier" ; donc {filename} sera inscrit dans la case.
Vous pouvez aussi ajouter des caractères dans une case, ils seront ajoutés tels quels.
Exemple: Photo-{Filename Number}.jpg produira des listes de noms du type : Photo-00123.jpg

Les données EXIF ou IPTC sont rassemblées en 8 groupes (Par exemple si vous cherchez la date de prise de vue, elle est dans l'ensemble EXIF-image)

Revenons à la figure 37, l'option "seulement les fichiers image" parle d'elle même.
L'option "inclure les sous dossiers" fonctionne quand vous sélectionnez l'icône d'un dossier dans la zone des vignettes de Xnviewmp (et pas dans l'arborescence de dossiers)
Par contre, si vous sélectionnez un ensemble de fichiers ET de dossiers, la liste contiendra les fichiers sélectionnés ET les fichiers des sous-dossiers sélectionnés, même si l'option "inclure" n'est pas cochée. En résumé, sélectionnez avec attention ce que vous voulez voir figurer dans la liste.

Ensuite, cliquez sur "Aperçu", ou "Enregistrer sous" pour obtenir un fichier en résultat, au format txt (texte) par défaut.
Si vous voulez ouvrir ensuite ce fichier avec un tableur, utilisez plutôt le format "CSV". Voici un exemple de ce qu'on peut obtenir :


figure 39

Cet outil peut évidemment être utilisé après un filtrage multi-critères (donc pour en conserver le résultat et travailler dessus)
Ou pour tout autre usage d'une liste de noms de fichiers dont vous auriez besoin.
(19/12/2018) Ces listes de fichiers peuvent être archivées, puis réouvertes dans XnViewMP simplement via le menu "Fichier, Ouvrir une liste de fichiers", c'est un moyen de se constituer des albums thématiques, des compte-rendus, des historiques ...
Il semble que jusqu'en V0.93, pour pouvoir être relues par xnViewMp, ces listes doivent respecter une certaine forme, faites des essais pour vérifier que ça marche.

Il est possible aussi de préparer une partie de page html comme dans cet exemple


figure 39b

Dans cet exemple, vos images sont dans un dossier /images/, les vgnettes dans un dossier /thumb/, et vous créez une page html avec des vignettes cliquables, dont la balise "title" reprend le champ IPTC légende de chaque image.
Les lignes de codes ainsi obtenues pourront être intégrées dans votre site web.
Vous devez savoir aussi que ce type de pages html peuvent rester dans votre ordinateur, et constituer des albums photos locaux.


11C) Trier les photos affichées

Quand vous affichez un dossier de photos, ou une sélection de photos avec le filtre de catégories, il est possible de modifier l'ordre d'affichage des photos.
Cliquez le petit triangle près du bouton avec deux flèches vertes, vous accédez à un certain nombre de critères de tri ou d'options, dont la plupart sont assez évidents.
On accède aux mêmes options en utilisant le menu : Afficher, trier les fichiers par ...



figure 40

On peut d'abord choisir l'option "ascendant" ou "descendant" située en fin de liste.
On trie habituellement les photos par leur nom puisqu'elles sont numérotées, ou par date de prise de vue (date EXIF) pour avoir une chronologie, mais tout autre critère est utilisable.

Le choix "personnalisé" vous permet de déplacer les vignettes des photos une par une en les glissant avec la souris, toujours en restant dans le même dossier.
XnViewMP va alors créer un fichier .XnViewSort dans le même dossier, ce fichier permettant de mémoriser l'ordre dans lequel vous avez disposé vos photos. Vous pouvez voir ou modifier le contenu de ce fichier, c'est un fichier texte. Cette fonction de tri personnalisé peut être désactivée uniquement dans le fichier xnview.ini (paramétrage de XnViewMp).
Il faut modifier la variable allowCustomOrder dans la section [browser]en mettant allowCustomOrder=false.

Si vous parcourez un autre dossier, un clic sur le bouton aux deux flèches vertes relance le tri, sur le critère précédemment utilisé.


Il y a enfin une dernière option : "voir l'entête".
Celle-ci affiche des sortes d'en-têtes de colonnes, ressemblant à ce que je décris en fin de chapitre 1 (figure 2) mais en gardant l'affichage des vignettes.


figure 41

De la même façon que décrit en fin de chapitre 1, avec un clic droit on peut modifier les en-têtes, et ainsi obtenir de nouveaux critères de tri.
Tous les champs affichés dans les en-têtes peuvent servir de critère de tri. Dans la figure 41, c'est 'Date EXIF" qui a été choisi.
C'est très pratique de pouvoir en un seul clic réordonner les photos selon un critère de son choix.
Une possibilité intéressante apparaît si vous utilisez des mots clés IPTC hiérarchisés (dont je parle brièvement en fin de chapitre 4 concernant l'option 5)
Ce format de mot clés se prête parfaitement à un tri, et en un clic vos photos seront affichées dans l'ordre de leurs catégories et sous-catégories.


11D) Filtrer les photos affichées

Il y a une différence entre trier et filtrer : le tri réordonne les photos, le filtre en élimine.
Le bouton de filtrage est symbolisé par un entonnoir jaune.


figure 42

Comme pour le bouton de tri, c'est la petite flèche triangulaire à côté du symbole de filtrage qui permet de choisir ses critères.
Et là encore, ce filtrage peut se combiner avec un affichage de photos déjà filtrées par le filtre des catégories.


figure 43
Il y a d'abord un filtrage possible selon la nature des fichiers (images, vidéos, sons...)

En sélectionnant "Tout" ça neutralise le filtrage.

Puis filtrage par notes, et par couleurs :
- On peut cliquer directement une note pour filtrer les photos ayant cette note;
- Il y a en plus des opérateurs de comparaison qu'on peut sélectionner ( inférieur, égal, supérieur)
Par défaut, c'est le "égal" qui est sélectionné.
On peut donc fitrer les photos dont la note est inférieure; égale ou supérieure à une note choisie.

Je suppose que le fonctionnement est similaire pour les couleurs.

L'option "Fichier marqué" correspond à une fonctionnalité que j'ai évoquée brièvement chapitre 5B, paragraphe "Autres"

Le choix "Personnalisé" semble être en lien avec le tableau situé dans "Outils, Options,(explorateur), Liste fichiers, Filtre personnalisé"
Ce type de filtrage agit essentiellement sur la nature des fichiers, en considérant les trois caractères d'extension de leur nom.

A la fin, en cliquant à nouveau sur le bouton filtre, ça supprime le filtrage et tous les fichiers sont réaffichés.

.


11E) Afficher la localisation GPS sur une carte

Si vous avez des photos contenant des coordonnées GPS dans les données EXIF, un onglet "GPS" apparaît dans le volet d'informations.
En cliquant cet onglet, Xnviewmp vous affiche une carte Google maps et un repère indiquant le lieu précis.
Certains appareils photos munis de GPS insèrent automatiquement les coordonnées, notamment les smartphones.
Vous pouvez ajouter manuellement des coordonnées en passant par le menu "Outils, Métadonnées, Editer les données GPS", mais il y a des logiciels comme Geosetter
qui permettent de géolocaliser les photos de manière plus commode.
(10/11/2018) Petite astuce : vous avez une photo qui contient des coordonnées GPS, et vous voulez mettre ces mêmes coordonnées dans d'autres photos.
Il suffit de sélectionner toutes les photos, puis, dans la fenêtre "Outils, Métadonnées, Editer les données GPS", faites défiler les vignettes jusqu'à afficher la photo qui contient les coordonnées. En cliquant sur "Tout écrire", ces coordonnées seront inscrites dans toutes les autres photos.
(Parfois des doublons de fichiers apparaissent avec le suffixe "_original"; c'est un effet secondaire de l'utilisation d'exifTool)


figure 44

Une autre fonctionnalité : sélectionnez une photo contenant des données GPS, et cliquez dans le menu "Outils, Ouvrir la position GPS dans GeoHack".
Ca ouvre un onglet dans votre navigateur qui localise la photo dans une carte du site GeoHack. Vous pouvez ensuite changer de cartographie en choisssant dans le tableau proposé.
L'autre choix, "Ouvrir la position GPS dans GoogleEarth" semble avoir disparu en version V0.92


11F) Renommer des fichiers en nombre

Dans certaines situations, on peut avoir besoin de renommer des quantités importantes de photos; je cite trois exemples :
- La pile de sauvegarde de l'appareil photo était vide et le numéro des photos est reparti à zéro; il faut remplacer les DSC00000.JPG par DSC12345.JPG etc
- Vous voulez envoyer des photos dans une galerie en ligne, et vous voulez copier la légende IPTC dans le nom de la photo
- Vous avez plusieurs appareils photos et vous voulez renommer les photos de manière homogène, par dates exif

Dans le menu Outils, Renommer par lots, une fenêtre va vous permettre d'ajuster des règles pour renommer des lots de fichiers (des noms de fichiers considérés ici au sens de noms de photos)
Cette fenêtre peut mémoriser des modèles que vous avez utilisés dans la première partie des options, en cochant la case "créer un nouveau modèle de nom à l'ouverture"
Ces modèles seront ensuite accessibles via la flèche pointe en bas située au bout de la première case.


figure 45

La figure 45 reprend le troisième exemple cité au début : le but est d'obtenir des fichiers nommés "AAAAMMJJ_hhmm-nom du fichier" ,
la date et l'heure étant prises dans la date EXIF mise par l'appareil photo. L'expression correspondante sera : {EXIF:Date Taken [Ymd_HM]}-{Filename}
Si on voulait une année sur 2 caractères et le numéro du fichier photo, on aurait par exemple : {EXIF:Date Taken [ymd_HM]}-{Filename Number} (avec un y minuscule)
Pour construire ce genre d'expression, utilisez la deuxième flèche triangulaire, celle située à côté du bouton "Supprimer les modèles"
Dans la rubrique "Exif Image" sélectionnez : "Date de prise"
Le résultat attendu de ce renommage est prévisualisé dans le tableau au bas de la fenêtre, ce qui vous évitera de faire des erreurs.

Concernant le premier exemple, pour remplacer une série commençant par DSC00000.JPG par DSC12345.JPG , vous inscrirez DSC##### dans la case du haut, puis 12345 dans la case Début
Les caractères ##### seront remplacés par une séquence de numérotation sur cinq caractères à partir de la valeur indiquée (et avec un pas de numérotation réglable)

Pour le deuxième exemple du début du paragraphe, il suffira de cliquer dans IPTC Légende Légende , ce qui inscrira dans la case : {IPTC:Caption}

Je ne détaille pas l'ensemble des fonctions disponibles de cette fenêtre, en tâtonnant un peu, vous arrirverez bien au résultat souhaité.
La case extension concerne les trois caractères du nom de fichier habituellement situés après le point (exemple .JPG ou .GIF etc)
Pensez à vérifier la présence et la forme de cette extension de nom dans le résultat, et soyez attentifs aux majuscules/minuscules.
La "casse" s'intéresse justement aux majuscules/minuscules des différents éléments du nom de fichier.
Il est plus prudent de conserver des noms homogènes dans toutes vos photos du point de vue de la "casse", même si Windows n'y est pas très sensible.


11G) Conversion par lots

Avec cet outil, XnViewmp permet de nombreux traitements applicables à des lots de photos, et pas seulement des conversions.
Le nom de l'outil est donc mal choisi, et devrait être nommé "Traitement par lots"
Je ne pourrai pas détailler dans ce paragraphe tous les traitements graphiques ou les conversions, mais le premier exemple illustre une conversion, et la suite du paragraphe proposera quelques idées de traitement sur les métadonnées.

La fenêtre de conversion par lots (Menu Outils) possède 5 onglets : Source, Actions, Sortie, Statut, Paramètres


figure 46

C'est l'onglet "Actions" qui est illustré dans la figure 46, pour un premier exemple.
J'ai ajouté trois actions dans cet onglet, dans le but de convertir des photos RAW en JPG.
La première action consiste à ajouter quelques métadonnées dans la photo pour le fun.
La deuxième pour renforcer les contours (réglé à 80%) et la troisième pour réduire le bruit.
Cette page n'étant pas destinée à faire un cours sur la conversion raw vers jpg, je n'en dirai pas plus, j'en suis d'ailleurs incapable.
Notez que dans le dernier onglet (paramètres) il y a un bouton justement pour affiner la lecture des fichiers raw pour ceux qui connaissent cette problématique.
Pour bien utiliser l'aperçu, il y a d'abord le bouton "aperçu" puis les onglets avant / après, les fonctions zoom, et les flèches précédent/suivant.

(01/10/2018) Attention, la plupart de ces traitements (tous ?) semblent réencoder les images jpg, avec les pertes de qualité qui en découlent.
A la fin, vous cliquerez sur "Convertir"

Les autres onglets de la fenêtre sont assez clairs, lisez tout de même attentivement toutes les options qui y figurent pour faire les réglages qui vous conviennent.
En particulier les onglets "source" et "sortie" définissent les emplacements des photos avant et après conversion: ne vous embrouillez pas.
Si vous souhaitez enregistrer vos paramètres de conversion, il y a en bas de la fenêtre un bouton avec une disquette pour cela.
Par la suite, vos pourrez rappeler ces réglages en utilisant le menu déroulant de la case de nom de fichier.

(04/06/2019) Traitement par lots sur les métadonnées
Pour revenir aux métadonnées, voyez l'action IPTC-IIM/XMP, que vous pouvez "déplier" ou "replier" en cliquant la flèche triangulaire noire;
On retrouve dans cette rubrique tous les champs iptc ou xmp de la fenêtre "Editer les métadonnées" (la fenêtre Ctrl i), à quelques détails près;
En particulier les derniers réglages, en fin de liste, que vous devez refaire car ils sont indépendants de ceux fixés dans la fenêtre d'édition de métadonnées (Ctrl i) :
Remettez le choix "IPTC, mise à jour ou création XMP" par exemple, si tel est votre choix.

En élargissant suffisamment la fenêtre, vous verrez qu'il y a au bout de chaque champ une flèche vers le bas pour accéder à l'historique de saisie, et une autre flèche orientée à droite, qui permet de choisir des données que vous souhaiteriez voir recopiées dans le champ sélectionné.
Et donc, il est possible avec cet outil de recopier des informations provenant d'autres métadonnées, ou des dates, des noms de dossiers, de fichiers etc ... dans telle ou telle métadonnée de votre choix. Mais pour le moment (V0.93), les images jpg sont décodées et réencodées, c'est un inconvénient sérieux.

Autre utilisation, si vous souhaitez ajouter un ensemble de métadonnées toutes identiques à vos photos (par exemple auteur, crédits, copyright...), il suffit de renseigner une fois les divers champs, et enregistrer.

Remarquez que dans les différents champs proposés, la molette de souris fait défiler votre historique de saisie (cet historique est stocké dans le fichier iptc.ini).


11H) Importer et trier

Le terme "importer" désigne ici l'opération de copie des photos présentes sur une carte mémoire d'appareil photo vers les dossiers vus par XnViewMP.
Il ne s'agit pas d'une opération qui lirait des métadonnées pour les inclure dans le catalogue de XnViewMP.
Quel est alors l'intérêt d'utiliser cette fonction ? Elle permet de sélectionner des images sur une plage de dates sélectionnées, de modifier les noms des images à volonté, de les répartir dans des dossiers datés, et éventuellement d'ajouter un mot clé XMP (par exemple : a-trier)

Le menu "Importer et trier" propose la fenêtre suivante :


figure 47
Dans la zone du haut on décrit le chemin d'accès aux images de la source (la carte mémoire ...), éventuellement en demandant d'inclure les sous dossiers.
Dans la zone suivante, le dossier destination.
A droite de la case, trois méthodes sont proposées pour pouvoir inscrire rapidement un chemin (historique des entrées, écran de choix de dossiers, favoris)
Puis dans la zone destination, vous pouvez provoquer la création de sous-dossiers par dates pour y ranger les photos.
Il y a plus de vingt formats de dates possibles, mais souvenez-vous que sous Windows, le caractère / n'est pas autorisé pour les noms de dossiers, ce qui réduit le choix à 9 possibilités.
Dans ces 9 possibilités, on peut choisir de créer des sous-dossiers par années, par mois ou par jours, avec divers formats de noms de dossiers.
Si vous utilisez un format du type yyyy-MM-dd (exemple : 2017-12-25), avec des tirets, vous pourrez utiliser un critère de filtrage de mois du type "-05-" (pour les dates de floraison en Mai !).
L'option suivante permet de nommer les photos dans le dossier de destination. Les possibilités de nommage sont nombreuses et sont proches de celles décrites dans le paragraphe 11F
En laissant cette case non cochée, je n'ai eu que des erreurs. Laissez la coche et au moins {filename} dans la case pour simplement recopier les fichiers sans changer leur nom.
Dans la troisième zone on a la possibilité d'ajouter des mots-clés XMP. J'ai mis en exemple "A_faire", mais personnellement, je préfère pratiquer autrement.
La quatrième zone, Filtre, permet de limiter l'importation de photos à une fourchette de dates. C'est bien pratique, car on n'est pas obligé de copier toute la carte mémoire.
Ce tri par dates est basé sur les dates EXIF de prise de vue ; et donc il est proposé dans la dernière case de ranger les images qui n'auraient pas de dates exif dans un dossier à part.
Cliquez OK, attendez un moment, ça ne démarre pas toujours rapidement. Une fois l'import terminé, cliquez la croix, ou "annuler" pour refermer la fenêtre.
A la prochaine utilisation, vous retrouverez la fourchette de dates, ce qui vous permet de savoir où vous en étiez, et de passer à la période suivante.


11J) Dates EXIF

On peut modifier quelques métadonnées EXIF avec XnViewMP, les dates et heures en font partie.
Ca peut être utile si votre appareil photo n'était pas réglé à la bonne date ou heure, si vous avez oublié l'heure d'été, ou si vous avez quelques photos récupérées dans lesquelles les métadonnées EXIF sont absentes.
Les dates et heure EXIF sont utilisées par de nombreux photographes, par exemple pour remettre dans l'ordre des photos provenant d'appareils différents.
On peut aussi archiver ses photos dans des dossiers par dates, et les dates EXIF sont les plus fiables comme critère de tri ou de classement.

Le menu qui permet d'y accéder est le menu "Outils, Modifier l'heure". En ayant sélectionné une ou plusieurs photos, vous obtenez cette fenêtre :


figure 48
Dans cette illustration, le but est d'ajouter une heure dans les dates EXIF (déjà existantes) d'un lot de photos.
Dans la première moitié de la fenêtre, je choisis la date source, qui est la date exif de prise de vue.
En dessous j'ai précisé + 0 Jours, 1 heure
Remarque importante, ayant sélectionné un lot de photos, chacune va voir son horodatage ajusté individuellement (lecture date exif, ajout 1h, écriture des champs cochés)
Dans la deuxième partie de la fenêtre, on précise quels champs vont recevoir cet hordatage (majoré d'une heure dans mon exemple), en les cochant.
Observez que les deux premiers champs, "date de création", et "date de modification" ne sont pas des données EXIF, mais sont gérés par Windows.
Certains utilisateurs utilisent ces deux champs pour surveiller l'avancée de leur travail de classement. Personnellement, je trouve que c'est trop aléatoire, je n'arrive pas toujours à comprendre comment Windows gère ces valeurs. Comme tout logiciel Windows, XnviewMP peut interférer sur ces deux dates;
Allez voir le paramétrage dans Outils, Options, Général, Opérations fichiers, pour conserver ou non ces attributs.

Prenons un autre exemple : j'ai copié sur internet un lot d'images anciennes, elles n'ont pas de date exif.
Je vais utiliser "Date et heure spécifiques" comme source, (01/11/2018) et pour éviter qu'elles aient toutes le même horodatage, on peut utiliser la case "Incrémenter à chaque fichier de" et préciser le nombre de secondes à ajouter d'image en image. J'ai fait un test avec 3600 secondes, ça fait bien un décalage d'une heure à chaque image.
Précaution, évitez de mettre des dates de fichiers antérieures à 1900, les ordinateurs gèrent très mal les fichiers informatiques qui ont plus de cent ans !

Dernier exemple, vous avez vérifié ou modifié à la main dans Windows les "dates de modification" des fichiers images (plus fiables que date de création).
On peut donc utiliser ce critère comme date source dans le troisième choix, pour mettre à jour les dates EXIF de photos qui les auraient perdues.

Cliquez enfin sur "Ecrire" ou "Tout écrire"

Cas particulier :
Si vous voulez ajouter plus d'un an à vos dates exif (ou plus de 999 jours), il y a une astuce décrite dans le paragraphe 11N, exemple 5.


11K) Balise EXIF "orientation"

Les appareils photos anciens ne marquaient pas la position verticale ou horizontale de la prise de vue dans les données EXIF.
Plus tard, des constructeurs ont installé un détecteur de position dans les appareils, et on trouve alors dans les données exif une indication pour orienter la photo.
Cette métadonnée, quand elle existe, se nomme Exif:Orientation, et elle peut prendre une valeur numérique de 1 à 8.
On doit trouver quelque part des infos en français à ce sujet, je vous mets juste un lien vers une page en anglais.

Les visualiseurs de photos ont généralement une option qui permet d'afficher automatiquement une photo avec la bonne orientation, si elle contient cette indication exif.
Dans XnViewMP, l'option qui le permet est située dans Outils, Options, Général. "Rotation basée sur l'orientation exif"

Donc, certaines photos seront affichées automatiquement dans le bon sens, et d'autres non si elles n'ont pas l'information d'orientation.
Vous allez donc pivoter manuellement les plus anciennes, et les enregistrer; mais ensuite vous ne saurez plus si les photos sont "enregistrées verticalement" ou "affichées verticalement".

Quand vous voulez orienter manuellement les photos (anciennes) n'ayant pas d'exif orientation, il y a quelques précautions à prendre :
Certains logiciels permettent de pivoter une photo sans la décoder/réencoder. Dans XnviewMP c'est dans le menu : Outils, Transformations jpeg sans perte ...
Cette modification "sans perte" doit cependant respecter un multiple de 8 pixels dans les dimensions de la photo, sinon quelques pixels sur les bords sont coupés.
Si cette coupure vous inquiète, allez étudier et cocher des options dans Outils, Options, Général, Opérations fichiers.

Ensuite, une photo jpg contient aussi une miniature (vignette exif) de la photo, qui devrait être tournée en même temps. XnViewMP semble le faire correctement.
Puis sachant que XnViewMP a gardé une copie de (l'ancienne) vignette dans son cache, il faudra que l'affichage dans le browser soit mis à jour, ce qui là aussi semble bien se faire.
Après cette opération, il faut savoir si la balise exif "orientation" a été mise à jour, ou créée, ou non; Je pense que XnViewMP la crée ou la met à jour.

Le problème, c'est que si l'une ou l'autre de ces étapes a été mal faite, ou faite par un autre logiciel, vous aurez une prévisualisation de la photo qui ne correspondra plus à son orientation réelle ...
XnViewMp propose plusieurs fonctions pour rétablir les choses : Utilisez le menu Outils, Métadonnées, ... pour tourner ou reconstruire la vignette; Explorez aussi le menu Outils, transformations JPEG sans perte.

En fait, toutes ces manips ne sont pas très intuitives, et la visualisation du résultat dépend de nombreuses options, aussi bien de traitement de la rotation que d'options d'affichage
- Outils, Options, Général, (rotation de l'image basée sur l'orientation exif)
- Outils, Options, Explorateur, onglet Divers
Et ça dépend aussi des choix d'affichage des vignettes (outils, Options, Explorateur, Vignettes, et Outils, Options, Catalogue)
Je n'ai pas étudié ce sujet "à fond", je me contente de quelques recettes basiques et éprouvées, même si parfois je perds le bénéfice de l'automatisme...
- Quand je veux tourner des photos (anciennes, ou contenant des anomalies d'orientation), je désactive la rotation automatique, je tourne les photos avec le menu "rotation sans perte", et éventuellement je relance "reconstruire la vignette".
- En usage ordinaire, pour des photos plus récentes, j'active la rotation automatique.
Dans le forum XnViewMP, il y a une longue discussion en anglais : lien


(16/01/2018) 11L) Utiliser autrement les catégories

Il y a un aspect que je n'ai pas abordé dans cette page centrée sur la gestion des métadonnées des photos avec XnViewMP : en fait, les catégories peuvent être attribuées à n'importe quel type de fichier.
Dans ce cas, XnViewMP ne peut pas utiliser des métadonnées, ni écrire de mot clé dans les fichiers, mais il va parfaitement gérer dans sa base de données la liaison entre les catégories et les fichiers "catégorisés".
Je n'ai pas évalué les inconvénients qui peuvent apparaître à gérer de cette façon deux ensembles de fichiers au comportement différent, notamment pour les sauvegardes.
Pour ces fichiers ne pouvant pas contenir de métadonnées, la seule façon de réaliser une sauvegarde c'est de réaliser des copies du catalogue (le fichier xnview.db), ou d'utiliser l'export en xml via la fonction "catégories fichiers" - exporter.

Si je devais utiliser ce type de catalogage pour gérer un deuxième ensemble de fichiers, textes, tableaux, vidéos, musiques, PDF, ..., je pense que j'installerais deux fois le logiciel XnViewMP, chacun ayant ses paramètres, son catalogue, et ses propres catégories.
Le paramétrage dans ce cas étant simplifié, puisqu'on ne parle plus de métadonnées IPTC, EXIF ni XMP, et les catégories utilisées ne s'appliquant pas aux photos, seront moins nombreuses et organisées en thèmes différents.
En résumé, pour ce type d'utilisation "non photo", je suggère de décocher toutes les options de la fenêtre "Outils, Options, Métadonnées"
J'imagine que les marquages par étoiles, couleurs et marques restent utilisables également (puisque présents dans le catalogue) ce qui offre des larges perspectives de tri de vos bibliothèques.
Lisez aussi le chapitre 11D pour l'utilisation de filtres qui se combinent avec le filtre de catégories.
Le but, à terme étant de retrouver avec le filtre des catégories n'importe quel fichier ou groupe de fichiers ayant été catégorisés.
A l'usage, les différents types de fichiers trouvés et affichés dans XnViewMP doivent pouvoir s'ouvrir avec un double clic dans la plupart des cas, ou avec la touche F3 qui utilise les mêmes associations que Windows, pour ouvrir tel type de fichier avec telle application.
Si vous utilisez ce genre de catalogage, je suis à l'écoute de vos retours et commentaires !


11M) Le mode Vue et le mode Plein écran

Le mode vue (ou mode image)
Lorsque vous double-cliquez une vignette dans l'écran principal, celle-ci s'ouvre dans un nouvel onglet, qui occupe toute la surface de la fenêtre.
On peut ouvrir plusieurs images de cette façon, dans différents onglets visibles en haut de la fenêtre.
Ce nouvel affichage (mode "Vue" ou mode "Image") comporte des menus et des outils qui diffèrent notablement de ceux de l'écran principal.
En particulier, sont accessibles ici toutes les fonctions de retouche d'image de XnViewMP.
Comme ce n'est pas l'objet de cette documentation, je ne vais pas décrire l'impressionnante panoplie d'effets et réglages disponibles, mais seulement quelques fonctions que je trouves pratiques, ou plus ou moins en rapport avec les métadonnées et l'affichage des photos.

Les paramètres de cet affichage sont dans le menu Outils, Options, Vue, dans lequel il y a trois onglets;
Le premier onglet sort du cadre de cette doc. Le deuxième , Divers, contient les réglages du "diaporama rapide" et quelques autres.
Dans le troisième onglet, Informations, on trouve la possibilité de spécifier les informations et métadonnées que l'on souhaite afficher en mode vue, et tout en bas, on peut spécifier les informations qui figureront dans la barre de titre; j'ai choisi d'y ajouter "répertoire" avant le nom de fichier.
Par contre je n'ai pas su modifier les informations de la barre d'état, en bas et c'est dommage car elle est pratique et lisible...

Voici un aperçu et quelques indications sur la barre d'outils standard qui apparaît en mode vue


Figure 49

Modifier la barre d'outils :
Cette barre d'outils est modifiable de la même façon que celle de l'écran principal. Il faut aller dans Outils, Options, Interface, Barre d'outils.
Dans la boite à menu déroulant, en haut, sélectionnez "Mode Image" au lieu de "Explorateur", puis agissez dans le tableau d'outils comme indiqué à la fin du chapitre 1.

Description de quelques fonctions
Le bouton "Ajuster les couleurs" et la petite flèche blanche à côté permettent de faire rapidement les réglages les plus classiques de luminosité et de teinte.
Le bouton diaporama rapide va lancer un diaporama à partir de l'image affichée. C'est un bouton presque indispensable pour visualiser des photos résultant de filtrages ou tris.
Il y a un bouton "Informations" ou Propriétés, qui permet d'afficher les métadonnées de l'image dans une nouvelle fenêtre.
L'avantage est que vous pouvez agrandir largement cette fenêtre, pour copier son contenu (clic-droit ...) et si votre image contient des données GPS, vous pourrez afficher confortablement Google Maps et Street View.
On peut aussi lancer GeoHack à partir des coordonnées GPS de l'image, en utilisant la dèrnière fonction à droite dans la barre d'outils.
Et il y a enfin un bouton pour ouvrir le mode "Plein écran"...

Le mode plein écran
Ce mode d'affichage, accessible aussi avec la touche F11 du clavier, offre quelques fonctionnalités
- un ruban d'images en approchant le pointeur de souris du haut de l'écran
- un affichage paramétrable d'informations ou métadonnées en haut à gauche
- un volet d'informations et d'affichage de métadonnées en approchant la souris du côté droit de l'écran
- des boutons précédent / suivant / lecture / pause au bas de l'image, ce mode "plein écran" fonctionnant comme un diaporama.

Les paramètres du mode "plein écran" sont dans Outis, Options, (Vue), Plein écran.
On quitte le mode plein écran avec la touche Echap du clavier. On peut aussi refermer les onglets images avec cette touche.
Si vous gardez des onglets ouverts en quittant XnViewMP, celui-ci vous demandera dans une pop-up si vous souhaitez les mémoriser dans une "session".
Dans les paramètres, (Outis, Options, Général) il y a une boite de choix pour ces sessions d'onglets (Demander, Toujours, Jamais)


11N) Exiftool

Exiftool est un utilitaire indépendant de XnViewMP, permettant de lire ou écrire des métadonnées, avec des possibilités quasi illimitées.
J'ai mis quelques mots sur l'auteur Phil Harvey en annexe, dans le (Chapitre 12).
(01/10/2018) J'ai ajouté une page, encore en construction, spécialement pour exiftool ici

XnViewMP utilise Exiftool seulement dans quelques cas particuliers, par exemple pour modifier des données Exif (Date, heure, GPS)
C'est le cas aussi je crois pour la manipulation de métadonnées de certains fichiers raw, mais ça demande vérification.
Dans le dossier d'installation de XnViewMP, il y a un dossier AddOn qui contient donc cet utilitaire : exiftool.exe

Affichage avec Exiftool
L'utilisation par défaut d'Exiftool par XnViewMP consiste à afficher l'ensemble des métadonnées d'une image, vues par cet utilitaire.
Sélectionnez une image, puis dans le volet de visualisation, cliquez l'onglet Exiftool :


figure 50

Pour cette illustration, j'ai réduit l'affichage de toutes les familles de métadonnées sauf les deux dernières, en utilisant les flèches triangulaires.
Si vous avez un doute sur la façon dont XnViewMP écrit ou lit des métadonnées, cet affichage vous offre la possibilité de tout vérifier.
Une autre utilité est d'afficher la "version officielle en anglais" des noms des métadonnées, noms qui sont souvent arbitraires pour chaque logiciel.

Paramètres pour Exiftool, menu "Ouvrir avec..."
XnViewMP offre la possibilité d'utiliser Exiftool, à travers le menu "Outils, Ouvrir avec ..."
On verra ici seulement quelques exemples d'utilisation, car une doc complète d'utilisation d'Exiftool, si elle existait, ferait des centaines de pages.
Premier exemple : sélectionnez une image, puis avec un clic-droit, choisissez "Ouvrir avec" puis "Configurer les programmes"


figure 51

Cliquez "Ajouter", parcourez vos dossiers pour atteindre le dossier "Xnviewmp\AddOn" , sélectionnez exiftool et cliquez "ouvrir".
Une nouvelle ligne se crée dans le tableau, mais elle semble vide, ou bien contient juste l'icône de exiftool.
Double cliquez dans la première colonne pour y mettre un nom, par exemple : Exiftool nom legende
Double-cliquez dans la deuxième colonne (paramètres) et écrivez : -IPTC:Caption-Abstract<Filename -L


figure 52

Cliquez OK.
Pour utiliser cette fonction, qui consiste à recopier le nom du fichier dans la légende IPTC, il suffit de sélectionner une ou plusieurs images,
Puis avec un clic-droit, choisissez "Ouvrir avec..." , "Exiftool nom legende" et le traitement Exiftool va s'effectuer...
Cette opération permet d'avoir automatiquement le nom du fichier comme légende, ce qui est utilisé dans certaines galeries de photos en ligne.
Pour info, pour mettre le nom de fichier sans extension dans le titre de l'image, le paramètre sera : -IPTC:Headline<${FileName;s/\.[^.]*$//}

-overwrite_original
Par défaut, lorsqu'il modifie un fichier, Exiftool laisse une copie du fichier original dans le même dossier.
Ainsi, après l'opération sur un fichier DSC000.JPG, vous trouvez aussi un fichier nommé DSC000.JPG_original
Si vous souhaitez éviter de garder ces copies d'originaux, l'option -overwrite_original doit être ajoutée aux paramètres. (comme illustré sur la fig 53)

Deuxième exemple :
Utilisez de nouveau "Ouvrir avec" , "Configurer les programmes" , Ajouter , sélectionnez exiftool,
Mettez un nom dans la première colonne, par exemple "Exiftool iptc exif"
Double-cliquez dans la deuxième colonne (paramètres) et écrivez :
-exif:xpcomment<iptc:caption-abstract -exif:copyright<iptc:copyrightnotice -exif:xpauthor<iptc:by-line -overwrite_original

Cliquez OK. Vous avez un aperçu de cette commande dans la deuxième ligne du tableau de la figure 53

Cet exemple permet de recopier trois métadonnées IPTC vers les champs EXIF correspondants.
(Ces champs exif sont anciens, voire abandonnés, mais il y a encore des cas d'utilisation)
Pour utiliser cette fonction, sélectionnez une photo (qui contient les métadonnées IPTC légende, copyright, auteur), et, avec un clic-droit choisissez "Ouvrir avec" et "Exiftool iptc exif".
Une fenêtre Exiftool apparait brièvement, et le travail est fait (les métadonnées exif:comment, exif:copyright, exif:xpauthor reçoivent le contenu des champs iptc)

Le paramètre -k
L'option -k permet de conserver la fenêtre d'exiftool ouverte. C'est utile pour pouvoir lire les éventuels messages d'erreur.
Entre chaque paramètre précédé d'un tiret, il doit y avoir un espace donc pensez à bien séparer les paramètres avec des espaces.
Je propose d'ajouter systématiquement cette option à la fin des paramètres envoyés à exiftool.
Pour info, un autre moyen parfois utilisé pour "passer" le paramètre -k à exiftool consiste à renommer le programme lui même en : exiftool(-k).exe

Voyons un troisième exemple :
Utilisez "Ouvrir avec" , "Configurer les programmes" , Ajouter , puis sélectionnez exiftool
En double cliquant dans la première colonne, nommez-le "Exiftool sidecar" . Dans la deuxième colonne, paramètres, écrivez -o %d%f.xmp -xmp -k puis cliquez OK.


figure 53

Utilisation : sélectionnez une image jpg contenant des métadonnées XMP, clic-droit, ouvrir avec, Exiftool sidecar.
Cet appel à Exiftool va avoir pour effet de créer un fichier XMP sidecar contenant les données XMP qui étaient dans l'image.
La fenêtre d'exécution restera ouverte, puisque le paramètre -k est présent. Utilisez la croix pour la refermer.
Remarquez que l'option -overwrite_original n'est pas utile dans ce cas, puisque le fichier original n'est pas modifié, il est seulement lu.
Le but de ce genre d'opération est de permettre l'écriture des champs Légende, ville, région... que XnViewMP ne sait pas (pas encore) écrire dans les sidecar.

Le paramètre -r
Ce paramètre introduit la récursivité.
C'est à dire qu'en sélectionnant un nom de dossier, Exiftool va traiter tout le contenu, y compris tous les sous-dossiers.
A manier avec prudence ! j'ai fait très peu de tests avec ça ...
(si vous voulez effectivement sélectionner un dossier, faites le dans la zone d'affichage principal, et non pas dans le volet des dossiers)

Le fichier .ExifTool_config
Exiftool peut recevoir des paramètres depuis un fichier de configuration, nommé par défaut .ExifTool_config
L'ennui, c'est que ce fichier de configuration est systématiquement lu par Exiftool, même quand on n'en a pas besoin.
L'astuce consiste à créer un nouveau dossier, et y mettre une copie de exiftool.exe, accompagné de son fichier de config.
- Donc, dans le dossier AddOn de XnViewMP, créez un nouveau dossier, par exemple "conf " , dans lequel vous copiez exiftool.exe
Avec le Bloc notes de Windows, (ou un autre éditeur), on va créer dans ce dossier un fichier .ExifTool_config , je détaille ça dans l'exemple 4.
Remarque en passant, Windows ne permet pas qu'on renomme un fichier avec un point en début, mais avec "enregistrer sous" on y arrive..

Exemple 4, utilisation du fichier de config
Le fichier de configuration que je vais utiliser dans ce nouvel exemple va servir à "découper" des anciens mots clés EXIF, constitués d'une seule chaine de caractères.
Ensuite, les parmètres passés à Exiftool vont ranger les différents mots clés dans les métadonnées IPTC (IPTC:keywords) ou XMP (XMP-dc:subject)
La métadonnée Exif:XpKeywords, en effet, ne pouvait contenir qu'un seul mot. Or, dans le passé, on a voulu y faire entrer plusieurs mots clés, séparés par une virgule et un espace.
On a donc un mot-clé qui est de la forme "paysage, plage, parasol"

Première étape, comme pour les exemples précédents, "Ajouter" une nouvelle commande, mais cette fois on va sélectioner le exiftool.exe qui est dans le sous-dossier ...\XnViewMP\AddOn\conf
Dans la première colonne, choisissez comme nom "Exiftool XpKeywords IPTC"
Ensuite on met les paramètres dans la deuxième colonne : écrivez -iptc:keywords<mykeywords -overwrite_original -k
Tant qu'on y est, on va tout de suite en préparer une deuxième :
Ajouter à nouveau, exiftool (du dossier conf) , nommez la deuxième commande "Exiftool XpKeywords XMP" et comme paramètres mettez : -xmp-dc:subject<mykeywords -overwrite_original -k


figure 54

Ne vous étonnez pas de la présence, dans ces deux commandes, d'une métadonnée "mykeywords" : c'est un nom arbitraire utilisé par le fichier de config.

Voici le contenu du fichier de configuration pour cet usage :
%Image::ExifTool::UserDefined = (
'Image::ExifTool::Composite' => {
MyKeywords => {
Require => 'XPKeywords',
ValueConv => 'my @v = split(", ",$val); \@v',
},
}
);
1; #end

Vous allez coller ces 9 lignes dans le fichier .ExifTool_config , et enregistrer. (Merci à Phil Harvey pour ce script !) Tout est prêt.
Sélectionnez des photos contenant des anciens mots clés EXIF:XPKeywords, et avec un clic-droit, "Ouvrir avec...", lancez l'une ou l'autre des commandes qui viennent d'être présentées, pour distribuer les mots clés dans les métadonnées IPTC, ou XMP.

(Pour info, avec le paramètre -config, il est possible de spécifier un nom de fichier de config adapté à chaque traitement particulier, mais ça ne fonctionne pas avec XnViewMP)
(j'ai peut être omis de mettre le nom complet du fichier : -config C:\Tool\conf\ScriptSepare.txt à retester )

Exemple 5, Décalage de date et heure.
XnViewMP utilise Exiftool pour modifier les dates et heures de manière très pratique (menu Outils, Modifier l'heure... Voir paragraphe 11J).
Mais cette fonction est limitée à 999 jours, et dans mon exemple, je souhaite ajouter 12 ans à la date de mon appareil photo qui était réglée par erreur sur 2006 ...
Toujours dans "ouvrir avec, configurer, ajouter ..." on va spécifier en paramètres les trois champs exif qu'on souhaite modifier, ainsi que le décalage à appliquer :
-ModifyDate+="0012:00:00 00:00:00" -DateTimeOriginal+="0012:00:00 00:00:00" -CreateDate+="0012:00:00 00:00:00"

Remarquez que l'opérateur utilisé pour un décalage positif est +=     . Si on veut soustraire , on utilisera -=
Le format de date et heure à utiliser est AAAA:MM:JJ HH:MM:SS , et il faut utiliser des guillemets, au moins pour Windows (sous la touche 3 du clavier)
Si vous voulez faire juste un décalage de 5 minutes et 8 secondes par exemple, vous pouvez utiliser un format plus court : HH:MM:SS ("00:05:08")
Et enfin, vous pouvez toujours ajouter les paramètres -k et -overwrite_original
Autre avantage de cette méthode, elle est bien plus rapide que le menu Outils si vous avez des centaines d'images à traiter.


Exiftool en dehors de XnViewMP
Dans cette page, vous trouverez une brève description d'autres logiciels, dont un certain nombre utilisent Exiftool.
On peut aussi utiliser Exiftool tout seul, j'ai commencé à écrire une nouvelle page de doc ici : exiftool.htm,




(01/01/2019) 11P) Favoris

Doc a faire
https://newsgroup.xnview.com/viewtopic.php?f=82&t=37109&p=148655&hilit=star#p148655


(15/10/2018) 11Q) Importation de mots clés : l'exemple de la reconnaissance de personnes de Picasa

Le mot "importation" a une signification différente dans XnViewMP par rapport à d'autres logiciels de catalogage.
Ordinairement, importer signifie "lire des métadonnées dans des dossiers, et les inclure dans la base de données du logiciel"
Comme indiqué au chapitre 2, l'outil "importer et trier" de XnViewMP n'a rien à voir avec cette définition.
C'est seulement dans l'écran paramètres (Outils, Options,Métadonnées) que la notion d'importation est clairement conforme à la définition.
En effet, dans cet écran, la première case à cocher est : "Importer les mots clés xmp ou iptc dans les catégories DB"
A l'aide d'un exemple je vais essayer de synthétiser la mécanique à mettre en oeuvre pour importer correctement des mots clés présents dans des dossiers d'images.

Cet exemple, je l'ai mis en pratique en octobre 2018
Mes photos comportent déjà plusieurs métadonnées gérées dans XnViewMP : des mots clés, des lieux, des légendes, des marquages par étoiles.
J'ai souhaité ajouter les mots clés correspondant aux noms des personnes apparaissant sur les photos.

Pour la première phase, j'ai utilisé Picasa (le logiciel que Google a cessé de maintenir depuis plusieurs années, mais qui fonctionne toujours très bien)
J'ai tout d'abord désactivé dans Picasa la gestion de tous les dossiers, pour ne sélectionner que ceux que je veux traiter.
(Outils, Gestionnaire de dossiers); il faut mettre des croix rouges partout sauf dans un dossier de photos, 2016 par exemple.
En parcourant menus et options, j'ai désactivé aussi tout ce qui a un lien avec internet et le web.
Après quelques tatonnements, j'ai activé la reconnaissance de visages.
En nommant des personnes au début manuellement, Picasa apprend vite à les reconnaitre.
Chaque création d'une nouvelle personne affiche l'écran "ajouter un contact" ; validez.
Quelques astuces apprises en pratiquant :
En colonne de gauche, utiliser l'arborescence "Personnes" au lieu de "Dossiers" ou "Albums"
En cours de travail, quand vous ajoutez des dossiers dans le gestionnaire de dossiers (2015, puis 2014 etc) , Picasa réalise une analyse des images (parfois plusieurs minutes); observez ensuite dans la liste "Personnes" l'apparition de points d'interrogation orange, ce sont des suggestions; cliquez sur la personne concernée, puis sur le bouton en haut à droite "afficher uniquement les suggestions ..."


Figure 55
Vérifiez si tous les visages "suggérés" correspondent à la même personne, et cliquez le bouton "Tout confirmer". Si des personnes ne sont pas conformes dans la sélection, une croix marron permet de les écarter. Souvent, d'autres suggestions arrivent aussitôt, répétez l'opération.
Pour obtenir plus de suggestions (et travailler beaucoup plus vite), allez dans le menu "Outils, Options" et tirez le "seuil de suggestions" vers la valeur 65 ...
Quand il n'y a plus de suggestions pour toutes les personnes, cliquez dans "Sans nom" et suivez les indications pour continuer à nommer des personnes.
Parfois, dans cette rubrique des "Sans nom" vous devrez cliquer sur "développer les groupes" pour continuer à nommer des personnes.
Voila pour Picasa. (vérifiez au passage que Picasa a aussi indexé une quantité d'informations, en utilisant la case de recherche avec la loupe, en haut de l'écran)

Deuxième phase
Les données correspondant aux personnes sont stockées dans Picasa (et dans les fichiers Picasa.ini disséminés dans tous les dossiers) mais pas dans des métadonnées normalisées.
J'ai donc téléchargé un logiciel, AvPicFaceXmpTagger pour recopier les noms des personnes dans les mots clés IPTC et XMP.
Allez consulter le paragraphe consacré à AvPicFaceXmpTagger, dans ma page iptc logiciels vous y trouverez explications et paramètres.
Je suggère de traiter les dossiers progressivement, année par année avec ce logiciel.

Troisième phase
Maintenant que les photos contiennent les noms des personnes sous forme de mots clés IPTC et XMP, on va demander à XnViewMP de lire ces mots clés, pour les inclure dans le catalogue.
Dans l'écran "Outils,Options,Métadonnées" il faut cocher l'option "Importer les mots clés XMP ou IPTC dans les catégories DB".
On va prendre un petit risque, et cocher en même temps la deuxième option "Exporter les catégories DB vers le sujet XMP et les mots clés IPTC"
J'ai toujours évité de cocher ces deux options en même temps, car parfois ça provoque un tas de doublons dans le catalogue.
Mais dans le cas décrit ici, c'est trop galère de revenir permuter les deux cases à chaque phase, on finit par oublier et ça induit des erreurs.
Pour corriger des anomalies décrites à la fin de ce paragraphe, on va le faire en agissant sur les catégories, et cette option d'exportation vers les mots clés va faire automatiquement la mise à jour dans les photos.
On peut aussi cocher "lecture des mots clés hiérarchiques" c'est pas plus cher. Les autres options restent dans l'état ou vous les laissez d'habitude.

Ces options étant réglées, il faudra sélectionner toutes les images concernées et utiliser la fonction "Mise à jour du catalogue avec les fichiers" du menu Afficher.
Dans l'exemple présent, j'ai traité les images de mon dossier "2016" et tous ses sous-dossiers : pour en sélectionner toutes les images il faut :
Sélectionner le dossier "2016" dans l'onglet "Dossiers", et avec un clic-droit choisir "Voir tous les fichiers (récursif)"
Vous pourrez alors, dans l'écran principal, sélectionner toutes les images en faisant un Ctrl A.
... et donc cliquer dans le menu Afficher, "Mise à jour du catalogue avec les fichiers". L'opération prend quelques instants.
Les mots clés hérités de Picasa que AvPicFaceXmpTagger a mis dans les photos sont maintenant dans le catalogue.
On devrait avoir terminé ... mais,

En cas d'anomalies
Il est possible que cette importation comporte quelques anomalies, vérifiez toute votre liste de catégories.
La plus classique, c'est que des catégories racine se soient ajoutées dans votre liste de catégories, alors que vous auriez voulu qu'elles soient placées dans des branches de la hiérarchie.
Il y a aussi le cas des mots clés hiérachisés Lightroom, où AvPicFaceXmpTagger fait quelques approximations pas forcément visibles au premier abord.
On va donc corriger les catégories et, en même temps, automatiquement rectifier dans les photos les mots clés qui sont à l'origine du problème.

Phase de rectification des catégories
1) Catégories mal placées dans la hiérarchie.
Pour déplacer une catégorie, il faut éviter de créer une différence entre la catégorie et les mots clés contenus dans les photos.
(20/10/2018) En attendant de trouver plus simple, voici les étapes:
- Sélectionnez le dossier dans lequel vous allez travailler (2006 par exemple)
- Dans le filtre des catégories, menu "correspond", choisissez "dossier courant (récursif)"
- Sélectionnez la catégorie incriminée dans le filtre des catégories, puis toutes les images obtenues.
- Dans le panneau des catégories, créez la même catégorie à l'endroit correct de la hiérarchie, et cochez la case. (toutes les photos sont sélectionnées)
- Décochez la catégorie qui était mal placée puis relâchez la sélection en cliquant une seule photo, ou en sélectionnant autre chose dans le filtre.
- Allez vérifier au moins une image ayant subi ce changement.

2) La méthode la plus simple pour corriger les erreurs dans les mots clés Lightroom, c'est de simplement décocher et recocher une catégorie. L'erreur que j'ai constatée est l'absence de la catégorie racine ("famille") L'action décocher / cocher force XnViewMP à réécrire tous les mots clés hierarchisés, et il le fait rapidement et sans erreur.
Vous pouvez lire le paragraphe 5D2 qui explique une première fois comment corriger ce cas, et revenir lire ici la fin de ce paragraphe.
(20/10/2018) Pour faire cette manip sur un lot d'images, on va utiliser aussi le filtre des catégories.
- Sélectionnez le dossier dans lequel vous allez travailler (2006 par exemple)
- Dans le filtre des catégories, menu "correspond", choisissez "dossier courant (récursif)"
- Sélectionnez une catégorie parent ("famille" ou "personnes" ou "amis" selon vos choix) prenons par exemple "famille".
- Sélectionnez toutes les photos obtenues
- Décochez la catégorie famille, attendez un instant, et recochez-la. (Parfois, en allant trop vite, ça ne fonctionne pas)
Voila, vos mots clés hiérachisés sont réécrits correctement.
Retournez dans l'affichage d'un dossier quelconque et vérifiez les onglets IPTC et XMP du volet d'informations.


Chapitre 12 - Annexes

Doc officielle
La documentation "officielle" de XnViewMP est assez modeste, et en anglais, mais elle complète remarquablement les lacunes de ma propre page.
Je ne pratique pas assez l'anglais pour étudier convenablement cette doc.
lien : http://www.xnview.com/wiki/index.php/XnViewMP_User_Guide . Dans cette page il y a pour le moment deux liens dans la rubrique Topics.
La première page précise bien des éléments sur les catégories, et la deuxième apporte des infos sur la gestion de la base de données et son optimisation.

Une doc en français : Doc XnViewMp flux de traitement.
Et une nouvelle doc non officielle : http://www.xnview.com/download/XnViewMP%20for%20Beginners.pdf en anglais aussi.

Liens XNVIEWMP
Site officiel : https://www.xnview.com/fr/
Téléchargements : https://www.xnview.com/fr/xnviewmp/#downloads
Forum : newsgroup.xnview.com

Auteurs
L'auteur de Xnview, XnViewMP, Xnconvert est Pierre Emmanuel Gougelet.
Un grand merci à P.E. Gougelet pour ces logiciels formidables ...

Phil Harvey est l'auteur d'un logiciel utilitaire extraordinaire : Exiftool.
son site (en englais) est une référence formidable sur les métadonnées : https://www.sno.phy.queensu.ca/~phil/exiftool/
Il intervient régulièrement sur son forum, pour prendre en compte les demandes d'évolution et les questions des internautes.
Exiftool est fourni dans le dossier AddOn de XnviewMP, qui l'utilise seulement dans certains cas particuliers, ou pour afficher les métadonnées dans l'onglet Exiftool du volet d'informations.
* Bogdan Hrastnik est l'auteur d'un autre logiciel, ExiftoolGUI. On trouve sur internet quelques textes ou commentaires toujours pertinents de cet auteur.

IPTC une norme ancienne ?
Oui, IPTC est une norme ancienne. Pas autant que EXIF, mais elle est remplacée peu à peu par la norme XMP plus récente.
Mais de nombreux logiciels sont restés avant tout orientés vers IPTC, et il me semble qu'en 2017 il est encore prématuré d'abandonner les métadonnées IPTC (on parle de photos JPG, hein ?).
Même XnViewMP fait un peu de favoritisme pour les IPTC : il y a de nombreuses fonctions (affichage de libellés, tris, renommages, conversions) où seules les métadonnées IPTC sont proposées dans les listes de choix ou les menus.
La base de données (le catalogue) semble également privilégier les métadonnées IPTC pour une meilleure rapidité des recherches.
Certaines galeries de photos en ligne permettent d'utiliser automatiquement des titres, commentaires ou mots clés , plus souvent IPTC que XMP.
Et, si vous abandonnez progressivement tel ou tel logiciel qui gérait uniquement les iptc, ça ne coute rien de continuer à les utiliser en parallèle avec les XMP.


(01/10/2018) Base de données
Si vous avez quelques notions de base de données, vous pouvez télécharger et installer DB Browser for SQLite.
Avec ce logiciel, si vous savez ce que vous faites, vous pouvez visualiser (et modifier ?) le contenu du catalogue, c'est à dire le fichier xnview.db
Mes premiers essais montrent qu'on y trouve 13 tables dont
- "Folders" qui contient en clair les noms des dossiers où il y a des images
- "ImagesInfo" avec les dimensions (en pixels), l'orientation exif et le format (jpeg)
- "Tags" la table des catégories et le lien avec la catégorie parent
- "TagsTree" qui relie chaque image aux catégories auxquelles elle est rattachée (intéressant)
- "TagsSet" et "TagsSetTree" , les groupes de catégories (que je n'ai pas utilisés)
- "Images" qui relie chaque image (Image ID) à son dossier (FolderID) avec le nom de fichier (Filename), la taille (Size), la date de modif, les étoiles (Rating), Couleurs (Label), et un champ "Meta" au format binaire que je n'ai pas compris. ("les données binaires ne peuvent être affichées ...")
En parcourant ces différentes tables, j'ai pu voir quelques anomalies dans mes dossiers, et donc les corriger dans XnViewMP (supprimer et remettre ces dossiers dans le catalogue)
Les dossiers provoquant ces anomalies contenaient des caractères spéciaux dans leur nom ...

Imprimer cette page
Avec Mozilla pour imprimer, paramètres de mise en page :
Orientation : portrait, Echelle : 57%. Décocher l'option "Imprimer le fond de page"
Marge gauche et droite : 0 et 0. Haut et bas 10 environ. En-tête : vide. Pied de page : URL.
L'aperçu avant impression fait 64 pages. Vous pouvez utiliser aussi une "impriamnte pdf" comme Pdf creator.



Haut de page


Contact par mail :
Cette page vous a t-elle été utile? Avez-vous un commentaire ? une suggestion ? une question ?... écrivez-moi

Copier cette page au format PDF: Print Friendly and PDF web counter